logo lacartedumonde.fr fond transparent
Visiter Lisbonne, une des plus belles villes d'Europe

Visiter Lisbonne, une des plus belles villes d'Europe

C'est la capitale du Portugal

Visiter Lisbonne, une des plus belles villes d'Europe

Pour le voyageur, Lisbonne est une des capitales les plus séduisantes d’Europe. Son climat doux, ses prix raisonnables, ses restaurants de qualité et sa vie de quartier sont source d’attraction. Et ses visiteurs la célèbrent aussi pour ses ruelles tortueuses, ses miradors et ses monuments. Participons à l’éloge général !

Lisbonne, la ville aux 7 collines

Ville ouverte sur le bassin du Tage, Lisbonne est aussi une cité perchée. Ses 7 collines sont autant de quartiers à arpenter, de points de vue à admirer. Des ascenseurs et des tramways parcourent les montées étroites de la vieille-ville, dans l’Afama, le Bairro Alto ou le Chiado. On peut aussi les arpenter à pied, et faire de formidables randonnées urbaines.

La ville a 7 collines mais c’est un quartier tout plat qui forme le centre-ville. Les grandes places du Baixa et du Rossio s’étendent des rives du Tage au cœur de la ville. Elles offrent un peu d’espace et de ligne droite dans une ville qui apprécie l’esprit des ruelles et des virages dès qu’on grimpe un peu.

Ou dormir à lisbonne, tagus apartment

Où dormir à Lisbonne ?

Cet airbnb est au cœur du quartier historique de l’Alfama que nous avons eu la chance de séjourner pendant notre escapade à Lisbonne. Tagus y loue des appartements dans un immeuble ancien parfaitement rénové. Notre studio moderne et fonctionnel était au calme d’une petite ruelle en retrait de l’animation, et sa fenêtre offrait une jolie vue sur les toits de la ville et les remparts du Castelo de Sao Jorge

Voilà un point de chute idéal pour rayonner à partir de l’Alfama.

Réserver : Tagus apartments à Lisbonne

Dans les ruelles de l’Alfama, l’un des plus jolis quartiers de Lisbonne

Il y a plusieurs quartiers dans Lisbonne qui s’éveille quand vient la fin d’après-midi, et l’Alfama fait partie de ceux-là. Chaque soir, l’Alfama vibre au chant du fado et des terrasses de restaurant. Le reste de la journée, l’Alfama met la sourdine. C’est alors le moment de visiter en toute tranquillité son lacis de ruelles et de découvrir ses beaux panneaux d’azulejos.

En grimpant dans les hauteurs de l’Alfama, on rejoint le mirador Portas do Sol, l’un des plus courus de Lisbonne. Un peu plus haut encore, les remparts du Castelo de Sao Jorge sont un extraordinaire belvédère sur la ville.

Le must pour visiter le quartier, c’est de prendre le Tramway 28, un vieux tramway jaune qui serpente pendant 40 minutes dans l’ensemble des vieux quartiers de Lisbonne.

Dan le quartier de l’Alfama, à Lisbonne

Le bairro Alto, charmant quartier de Lisbonne

Avec ses ascenseurs d’un autre temps, ses belvédères sublimes et ses monuments en ruine, ce quartier tout aussi vallonné que le précédent a tout d’un voyage extraordinaire.

L’itinéraire peut commencer par exemple dans l’ascenseur de Santa Justa, en service depuis 1902, et qui relie la ville basse à la ville haute, le Bairro Alto. Si l’ascenseur a des airs de Tour Eiffel, ce n’est pas un hasard, il a été conçu par Raoul Mesnier de Ponsard, un élève de Gustave Eiffel. Grimpez les escaliers en colimaçon pour admirer le point de vue sur la ville basse et le Rossio.

Dans ce quartier, le monument marquant est une église en ruines. Détruit par un tremblement de terre en 1755, le Convento do Carmo laisse depuis ses piliers et ses arches respirer le bon air marin de Lisbonne. La visite ne manque pas d’étonner.

Le Bairro alto, c’est vraiment le quartier des belvédères et des ascenseurs. Citons par exemple celui de Sao Pedro de Alcantara, relié par un tramway ascenseur à la ville basse. Citons aussi l’ascenseur da Bica, qui descend vers le Tage une longue rue étroite.

Ascenseur de Santa Justa Lisbonne
Le vieil ascenseur de Santa Justa

Le quartier de Belem, à la gloire des grands explorateurs

Le quartier de Belem est un appel au large, à l’aventure, à la conquête. Tout ici est dédié aux héros de la mer, ceux qui comme Vasco de Gama trouvèrent la route des vraies Indes, ceux qui comme Magellan, capitaine portugais aux ordres de la couronne d’Espagne, firent pour la première fois le tour de la Terre. L’époque des Grandes découvertes a laissé un peu de son âme à l’embouchure du Tage, dans cette Tour qui comptait les allées et venues des marins du monde entier, dans ce monastère construit pour leur gloire.

C’est un quartier hors la ville, qui mérite la visite pour ses superbes monuments, mais qui n’a pas le charme des vieux quartiers du centre.

Le « front de rivière » est une large allée piétonne qui relie le Monumento de los Descubrimientos jusqu’à la Torre de Belem. Un peu trop bétonné à notre goût, malgré la belle vue sur les flots prêts à se jeter dans l’océan Atlantique.

Contrairement à ce qu’écrivent les guides, les musées de Belem ne sont pas gratuits le dimanche matin, mais seulement le premier dimanche de chaque mois. On pourra donc aussi bien y aller les autres jours pour éviter la foule. Des billets combinés permettent d’économiser un peu sur les tarifs d’entrée.

Notre séjour à Lisbonne nous a permis d’explorer les environs de la capitale portugaise, de Sintra au Cabo de Roca en passant par Cascaïs. J’ai rassemblé dans un article les site incontournables à visiter autour de Lisbonne.
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos