logo lacartedumonde.fr fond transparent
La conquête du Mexique

La conquête du Mexique

Récit de voyage : 17 jours au Mexique

La conquête du Mexique

En balance avec d’autres destinations, le Mexique gagne la mise pour notre premier grand voyage de fin d’année. C’est sûrement le meilleur choix que nous ayons fait. Quel voyage ! Pendant 15 jours, nous traversons ce pays incroyable, où se mélangent les vestiges de la méso-Amérique, les trésors de l’époque coloniale et une nature prodigieuse. Partons ensemble à la conquête du Mexique !

Août 2014. Paris. L’expo Maya est à l’affiche et affirme ses couleurs dans toutes les rues de la capitale. On se faufile dans les allées du Musée du Quai Branly pour admirer masques, statues et calendrier Maya. Un nom revient souvent, celui de Tonina. C’est au Mexique !

L’idée s’affirme, se développe, le voyage se construit à travers le pays. Cette année, ce sera Noël sous les tropiques !

Notre itinéraire sans voiture au Mexique

Notre itinéraire de 15 jours au Mexique commence à Mexico City et traverse le pays jusqu’à la côte caraïbe dans le Yucatan. Nous nous arrêtons à Oaxaca, à San Cristobal de las Chiapas, à Palenque, puis faisons des étapes d’une nuit à Campeche, Merida et Valladolid à la découverte du Yucatan. Enfin, notre voyage s’achève à Tulum près de la côte caraïbe.

Musée du couvent Santo Domingo, à Oaxaca Pyramide du soleil de Tehotihuacan Un iguane sur le site maya de Tulum
Multiples visages du Mexique

Cet itinéraire nous permet à la fois de visiter les plus célèbres sites archéologiques du pays, de Tehotihuacan à Chichen Itza, et de découvrir de superbes villes coloniales. Nous partons aussi à la rencontre de magnifiques écrins de nature comme le canyon del Sumidero ou les chutes d’Agua Azul, et découvrons aussi des lieux hors des sentiers battus.

Le Mexique est une terre fertile pour les voyageurs. Allons-y !

Venir au Mexique

S’il existe des vols directs pour le Mexique, option que je vous recommande fortement pour limiter votre impact carbone, la plupart des vols bon marché vers le Mexique incluent une escale en Amérique du nord ou en Amérique centrale.

Si cette escale est aux USA, prenez bien garde à prendre de la marge sur votre temps d’escale. Il n’est pas rare que la douane américaine fasse un peu de zèle, et nous avons failli en faire les frais.

Nos 5 heures d’escale à Dallas n’étaient pas de trop, la faute à un retard de notre vol et à un contrôle « agriculture » improbable, qui nous a fait arriver à la porte d’embarquement seulement 30 minutes avant le décollage de notre deuxième vol.

Impressions et bilan voyage au Mexique

A la découverte de la Méso-Amérique

Il suffit d’entrer dans le Musée d’anthropologie de Mexico pour comprendre toute la richesse du monde précolombien mexicain. Cette panoplie de peuples formaient une civilisation qui par bien des aspects nous échappe encore aujourd’hui, et la visite des cités disparues ne fait qu’amplifier le mystère.

Ce labyrinthe de cultures rassemble sous le terme générique de Méso-Amérique » des peuples qui vivaient parfois à plusieurs milliers d’années les uns des autres.

On s’y perd comme dans les labyrinthes de l’inframonde, ces ténèbres qu’on annonce partout de Tehotihuacan à Yaxchilan, de Mitla à Chichen Itza.

Dans la cité maya de Uxmal
A Uxmal, certaines pierres n’ont pas retrouvé leur place

C’est loin d’être le seul marqueur commun : partout le même Juego de Pelota ; souvent un serpent à plumes, et les cranes omniprésents. On retrouve ainsi des symboles de l’antique Tehotihuacan dans la péninsule du Yucatan, preuve que lorsqu’ils ne se faisaient pas la guerre, les peuples de la Méso-amérique étaient au cœur d’une terre d’échanges et de commerce.

Ce qu’on retrouve aussi, ce sont les temples perchés en haut des pyramides, qu’on atteint par des escaliers monumentaux. Quel plaisir d’arpenter ces cités perdues, de grimper au sommet et de contempler les édifices et la nature qui les entoure. On est alors libre d’imaginer les habitants de la ville organiser le ballet de la vie.

Cette terre avait sa propre histoire, son antiquité et sa modernité. Les Aztèques avaient reconquis la très ancienne Tehotihuacan, devenu sous leur domination le lieu des plus grandes cérémonies, peut-être une façon d’asseoir la légitimité d’un peuple encore très jeune quand Cortes débarqua sur les côtes de leur royaume.

Partir au Mexique, c’est faire un pas vers cet héritage-là, et comprendre la richesse de cette terre mexicaine, au-delà d’une conquête lancée à partir de l’an 1519 du côté de Vera Cruz.

Le Mexique nous a conquis

Tant de kilomètres parcourus, de Mexico à Tulum, tant de belles rencontres, de villes fabuleuses et de temples incroyables…. Le Mexique est un pays d’une richesse inouïe, à ne pas rater si vous avez petit rêvé d’être Esteban. et de gravir les Cités d’Or.

Vous n’aurez au Mexique que l’embarras du choix pour assouvir vos rêves d’archéologue. Nous avons visité 11 temples et cités construits par les peuples anciens, et ce sans jamais connaître la moindre sensation de répétition, de lassitude.

Palenque
Le site archéologique de Palenque, incontournable !

Les colons ont eux aussi participé aux merveilles du Mexique actuel. Les villes coloniales de Oaxaca, Mexico ou San Cristobal auront été de très belles découvertes. Avec leurs terrasses et leurs rues animées, elles dégagent un certain art de vivre et invitent à la flânerie, bien loin des clichés de villes mexicaines barricadées.

Tant de kilomètres parcourus… Quelques nuits de plus n’auraient pas été de refus. On a un peu couru au Mexique, on s’est souvent dit qu’on était épuisés… Mais je n’aurais pas grand-chose à enlever. Quel pays merveilleux à découvrir !

Coup de cœur pour San Juan Chamula

1 voyage, 6 coups de cœur

  • L’extraordinaire MUSEE D’ANTHROPOLOGIE à Mexico City, pour comprendre l’histoire de la méso-amérique
  • Perdu au fond de la jungle, accessible seulement en bateau, le SITE MAYA DE YAXCHILAN
  • La magnifique VILLE COLONIALE DE OAXACA
  • Le site archéologique de PALENQUE, et son labyrinthe de temples et d’escaliers
  • L’ambiance si particulière des Chiapas et le syncrétisme religieux qui règne en maître dans L’EGLISE DE SAN JUAN CHAMULA
  • La CITE MAYA D’UXMAL, en concurrence avec Palenque, comme plus beau site précolombien du voyage
Découvrir Mexico City, capitale éternelle du Mexique
Un peu de publicité pour repartir en voyage ;)
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Au bout de la route, Tulum et la côte Caraïbe Le Nouvel an à San Cristobal de Las Casas
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos