logo lacartedumonde.fr fond transparent
De Uxmal à Chichen Itza, à la rencontre des pyramides Mayas

De Uxmal à Chichen Itza, à la rencontre des pyramides Mayas

Sur la piste du Yucatan

De Uxmal à Chichen Itza, à la rencontre des pyramides Mayas

Nous quittons le Chiapas pour rejoindre la région la plus touristique du Mexique : la péninsule du Yucatan ! Avant de terminer ce voyage en mode pépère sur la côte caraïbe, nous traversons la région et visitons ses jolies villes coloniales et ses temples les plus célèbres. Voici notre itinéraire en mouvement de Campeche à Merida, puis de Merida à Tulum, en passant par les somptueux temples d’Uxmal et de Chichen Itza.

Jolie Campeche, superbe Uxmal

Une soirée à Campeche

Nous avons quitté Palenque, après quelques jours magiques au cœur de la jungle des chiapas. Six heures de bus ADO nous portent jusqu’à Campeche, jolie ville fortifiée aux tons patels. C’est une halte calme et reposante, sans grandes sensations mais avec le plaisir sans cesse renouvelé de se promener le long de ses façades colorées.

La cité coloniale de Campeche au Mexique
Campeche, agréable escale sur la route des sites archéologiques Mayas

Le soir, au milieu des familles mexicaines venues en nombre, on assiste posés sur un trottoir à un spectacle Son & Lumière sur l’une des plus belles façades du Zocalo. Il retrace toute l’histoire de la région, la naissance de la vie, la météorite, les peuples précolombiens, le Mexique ! Plutôt une belle réussite.

Après une seule nuit à Campeche, nous quittons déjà la ville pour rejoindre vers le Terminal de 2nde classe. On va à Merida en faisant un détour par la case Uxmal. Routes secondaires, bus 2e classe. C’est pourtant un siège tout à fait confortable qui reçoit nos petites fesses de voyageurs. La compagnie Autotransportes del Sur nous fait découvrir la campagne, ses petits villages et ses routes trouées. On arrive après midi sur la route Pu’uc. Quelques kilomètres encore et le chauffeur nous livre à l’entrée du site d’Uxmal.

Coup de cœur pour le site d’Uxmal

On règle quelques détails avant d’entrer - pause-pipi, consigne, déjeuner sur le pouce – puis nous franchissons sans frémir les portes d’Uxmal.

Pyramide du Devin, emblématique du site Maya d’Uxmal au Mexique
La pyramide du Devin, l’une des plus belles pyramides Maya du Mexique

Et là, ça commence fort : la Pyramide du devin, plein cadre ! Et ce n’est qu’un début. Juste à droite, l’immense espace du Quadrilatère des Nonnes. Plus au fond, les hautes terrasses du Palais du Gouverneur et le point de vue au sommet de la Grande Pyramide.

Cela doit être un jour un peu magique, car les groupes de voyageurs semblent avoir mystérieusement oublié cet endroit. Les iguanes paressent en toute quiétude, et les voyageurs se régalent de cet ensemble grandiose aux façades monumentales. Uxmal.

Temple d’Uxmal
Uxmal, un site archéologique magique dans le Yucatan

Il y a même des temples cachés derrière les ruines d’El Palomar, avec un panorama à couper le souffle au-dessus de la forêt. Mais chut, c’est un secret… La journée avance et la lumière se fait plus douce. Les pierres grises se couvrent de reflets roux dont on s’enivre jusqu’à la dernière minute. Il fait déjà nuit quand notre bus prend la route de Merida.

À Merida, Zocalo, dîner en terrasse, nuit à l’hostal. On est de passage…

Chichen Itza, nouvelle merveille du monde

Le matin où nous quittons Merida pour Chichen Itza, une ombre plane.

Il est 5 heures du mat’, le 7 Janvier. Nous avons prévu de partir tôt pour visiter le site le plus couru de la péninsule du Yucatan. Par routine, je regarde les news : « en direct : Attaques à Charlie Hebdo ». Tout a l’air flou, ça vient de tomber. Des morts ? Peut-être. Des noms qui tombent comme des rumeurs sur la sphère Twitter. Allez, viens. Prenons ce bus pour Chichen Itza, gagnons quelques heures avant de retomber dans la triste réalité…

Chichen Itza, carrefour planétaire

A Chichen Itza, les cars 4 étoiles débarquent en meute de Cancun et de la côte caraïbe avec leur flot de vacanciers en mode all-inclusive et en tenue de plage. Nous, on vient plutôt de l’autre côté, et ça nous fait tout drôle d’atterrir comme ça dans une sorte de Disneyland précolombien. Le prix d’entrée aussi est all-inclusive. À partir d’aujourd’hui, il va falloir tripler notre budget journalier.

Pyramide Maya à Chichen Itza
Pyramide Maya à Chichen Itza

Et donc, cette nouvelle merveille du monde ? Cette pyramide qu’on a tous vu un millier de fois en photo ? Et bien, il faut le dire clairement, elle trône avec classe dès l’entrée du site, seule et majestueuse dans sa grande clairière inondée de soleil. C’est l’un des grands temps forts d’un site qui n’en manque pas.

Pourtant, si Chichen Itza se targue d’être le grand site Maya le plus facile d’accès du Mexique, il est aussi le plus inaccessible. Les monuments sont comme des animaux prisonniers dans leur enclos. Impossible de crapahuter au-delà des allées ni même de s’approcher trop près. Le tableau est parfait, mais laisse toujours cette impression d’être en retrait, un peu étranger, de ne pas saisir l’œuvre pourtant superbe dans sa totalité. Alors oui, tout ceci a un sens. Il faut protéger ce patrimoine, le conserver. On comprend bien sûr que la foule nombreuse qui vient ici chaque jour oblige les conservateurs à quelques aménagements.

Le Juego de Pelota propose des frises extraordinaires, et d’une manière générale, les monuments de Chichen Itza sont parmi les plus ouvragés qu’on ait vus au Mexique. En marchant un peu, on atteint une autre partie du site, à l’architecture plus rustique. C’est Chichen Itza Viejo, la partie la plus ancienne, avec son superbe observatoire astronomique. Quelques cénotes pas inoubliables ponctuent aussi notre visite de 3 heures, agréable mais pas inoubliable. Au Mexique, d’autres sites nous auront bien plus séduits.

Valladolid, dernier arrêt avant Tulum

Nous repartons en début d’après-midi pour Valladolid, notre avant dernière étape au Mexique. La ville est jolie et colorée, et on y trouve des chocolats chauds presqu’aussi bons qu’à Oaxaca. . C’est une bonne occasion de détendre un peu le rythme, et de s’offrir un long et bon dîner dans le très élégant patio du restaurant La Casona.

On prend nos quartiers pour une nuit à l’Hôtel Maria Guadalupe, à 1mn à pied du Zocalo. Installation, minute lessive, et point infos…

Morts pour une caricature... Le monde serait-il tombé sur la tête ?

Notre dernière matinée à Valladolid nous mène au cénote de X’Kekén avec sa voute percée et sa volée de chauves-souris. Les cénotes sont une curiosité naturelle à découvrir au Yucatan, et on en trouve un nombre important dans la région de Valladolid.

Rue de Valladolid, Yucatan
Au bout de la route, Tulum et la côte Caraïbe

Votre prochaine étape

Au bout de la route, Tulum et la côte Caraïbe

Découvrir
Un peu de publicité pour repartir en voyage ;)
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également La conquête du Mexique Les secrets de Palenque et de la jungle des chiapas
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos