Autour de Sibenik, Croatie - Blog voyage La carte du Monde

Rives adriatiques

Autour de Sibenik

Voyage - 05.08.2016

Etape

3

Autour de Sibenik

Voyage - 05.08.2016

On quitte de bon matin notre hôtel dans les bois. On veut aller à Sibenik et ça n’a pas l’air très pratique. A priori, il faut d’abord aller à Hvar, mais le bus pour Hvar ne passe pas. Un mini-van s’arrête, pas bête. Il nous propose un trajet direct pour Sibenik à un tarif qui n’a rien d’exorbitant. On prend le pouls auprès d’autres touristes avec lesquels on finit par partager la course. Nous voilà arrivés à destination dès 13h30, bien loin de ce qu’on imaginait, une longue journée dans les transports.
A Sibenik, les premières impressions peuvent être trompeuses. La gare routière vieillissante, le front de mer bétonné… Tout cela ne reflète pas le charme médiéval tant vanté dans les guides. Il suffit pourtant de virer à droite, d’entrer dans le réseau tortueux de venelles pour se perdre avec bonheur dans l’espace et dans le temps.
Notre chambre d’hôte est au cœur de ce vieux Sibenik, dans une ruelle où vont et viennent les chats errants. Nous sommes accueillis par Marta, office du tourisme ambulant qui connaît tous les restaurants.

L’air marin nous donne des idées de baignade, alors après un déjeuner sur le pouce, on se rend à la plage publique, tout au nord de la ville. L’aménagement est récent, un peu artificiel, mais c’est notre premier bain dans la mer Adriatique. On en profite. Il a pour cadre une vue typique sur le port et la vieille ville de Sibenik.
Nous sommes de retour dans le centre-ville quand le jour se fane, sur une placette trouvée au détour d’une ruelle, à déguster attablés le poisson de la mer Adriatique. De nuit, la ville plus mystérieuse encore cache bien ses coins secrets. On s’y perd avec joie jusqu’à trouver sur la place principale la cathédrale encore plus belle.

Ce matin, on prend un bain de foule et un bain de soleil.
À Skradin, une file ininterrompue de touristes vient prendre le bateau du Parc National de Krka. Nous faisons partie de ce flot estival qui attend sous 35°C son ticket puis son embarquement. C’est un peu long, 2 heures d’attente pour 20mn de ferry.
Puis vient l’arrivée à Skradinski Buk. C’est le site du Parc National qu’on est venu voir, comme tout le monde en fait. Et comme tout le monde, on se masse au pied de ces chutes sur des jolies passerelles. Et bien, une fois n’est pas coutume, ce monde-là n’aura pas raison de la puissante beauté des chutes de Skradinski Buk. Elles jaillissent de la forêt comme un songe, et se perdent en amont dans une succession de ruisseaux et de cascades.

Malgré sa fréquentation, Skradinski buk est un lieu de baignade hors du commun.

Un peu refroidis par notre expérience ferry, on rentre à Skradin par une marche d’une heure le long des gorges, puis un bus nous ramène en 45 minutes dans la belle Sibenik. Elle n’a rien perdu de ses charmes depuis la veille. On y dort une dernière nuit avant de continuer notre route vers le Sud.

Commentaires

Article : Autour de Sibenik
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !
    Hvala la Croatie

    Récit de voyage

  1. Introduction : Hvala la Croatie
  2. Le petit tour de Slovénie
  3. Zagreb et les lacs de Plitvice
  4. Autour de Sibenik
  5. Split et Korcula
  6. Korcula et Mljet
  7. Deux jours à Dubrovnik
  8. Conclusion : La carte postale et le voyage

Etape 4

Split et Korcula

Lire l'article

Plus d'articles...