logo lacartedumonde.fr fond transparent
Korcula et Mljet, les îles de Dalmatie

Korcula et Mljet, les îles de Dalmatie

Îles de Dalmatie

Korcula et Mljet, les îles de Dalmatie

On ne peut pas imaginer un voyage en Croatie sans prendre le large, partir visiter ses îles nombreuses posées comme des perles au large de la côte dalmate. Pour nos escapades insulaires en Dalmatie, nous choisissons Korcula et Mljet, deux îles qui nous permettent de voguer tranquillement de Split à Dubrovnik. L’appel du large commence à Korcula.

Nous prenons la mer à Split de bon matin. Un franc soleil nous accompagne encore. Notre ferry massif bat pavillon croate et frôle quelques-unes des mille îles de Dalmatie. Après avoir dépassé Brac puis Hvar, nous débarquons sur l’île de Korcula au port de Vela Luka.

Nous ne sommes pas encore au bout du chemin, puisque c’est à l’autre bout de l’île, que nous nous rendons, dans le charmant village de Korcula. Un bus nous permet de traverser l’île et rejoindre sa minuscule capitale, étagée sur un promontoire entouré par la mer adriatique.

Korcula, île agréable et village adorable

L’adorable village de Korcula, capitale de l’île

C’est un monticule posé au milieu d’un bras de mer. Il est recouvert d’un amas de ruelles médiévales et de maisons hautes que ceinturent des remparts dressés face à la mer. Korcula est une halte adorable et une cité ouverte aux vents comme en témoigne la nuée de kite surfs qui traversent le détroit, naviguant d’une rive à l’autre, entre l’île et la presqu’île de Peljesac, juste en face.

A Korcula, tout le monde croît que Marco Polo est né au cœur du village, dans une maison tour transformée en musée. A noter qu’à Venise aussi, on peut visiter la maison de Marco Polo. Le débat fait rage. Où l’explorateur est-il né ? Ce n’est pas à nous de trancher, mais la vue tout en haut de la tour du musée Marco Polo de Korcula mérite bien de gravir quelques volées de marche.

A l’heure du dîner, les terrasses de Korcula se remplissent à l’ombre des remparts le long du rivage. D’autres plus petites s’installent dans les ruelles pavées à l’intérieur du village. L’ambiance y est plus intime. Décidemment, les cités croates ont un charme fou.

Les plages de Korcula

Avant de quitter Korcula, on a envie de voir ses plages. On nous a dit d’aller du côté de Lumbarda, à quelques minutes de bus seulement. On s’y rend sur le champ. C’est un joli port naturel, mais il faut marcher un bon moment pour trouver un lieu de baignade à notre goût.

Après quelques détours, on s’arrête sur une belle plage de sable clair au sud-est de la ville. Ambiance familiale, soleil plein cadre et eau à 26°C. Il y a même une paillote en dur qui fait office de bar-restaurant. Il règne ici comme un air de vacances…

On trouve un chemin plus direct pour rentrer à Lumbarda, à travers de jolis champs de vignes, avant de rentrer en bus à Korcula.

Une escapade sur l’île sans voiture de Mljet

L’excursion est réservée depuis la veille. A Korcula, nous montons dans un zodiaque de compétition : triple moteur, double rangée de sièges baquets, et cockpit à ciel ouvert. Ici, on appelle ça un Speed boat. Il fonce pendant 2 heures sur une mer encore endormie puis nous délivre peu avant midi sur l’île boisée de Mljet, au port de Pomena.

Pomena est la porte d’entrée d’un parc national qui couvre toute la partie ouest de l’île et qu’on peut découvrir à pied ou en vélo. Nous choisissons la marche et finissons dans l’eau rafraichissante du plus petit des deux lacs salés du parc.

Mljet est l’escapade verte par excellence, un bain de nature dans des forêts de pins intactes et sereines, un parc national vivifiant curieusement délaissé par les foules de vacanciers. On y passe une journée tranquille et paisible.

Pour les sensations (un peu) fortes, on rentre à Korcula dans le vent et la houle du soir, face au soleil couchant. Le speed boat rebondit sur les vagues comme un manège de foire. Entre deux sauts, il faut bien viser pour prendre une bonne photo.

Comment circuler entre les îles de Dalmatie et la côte

La compagnie de ferries Jadrolinija propose de nombreux itinéraires sur la mer Adriatique. Vous pouvez consulter son site internet pour connaître les horaires de ferries en Croatie.

L’île de Korcula est également située en face de la péninsule de Peljesac sur le continent. On peut en quelques minutes de bateau rejoindre le port d’Orebic sur la péninsule puis prendre le bus vers d’autres destinations, comme par exemple Dubrovnik (3 heures de trajet). Le début de la route entre Orebic et Dubrovnik est peut-être la plus belle de notre voyage en Croatie, toute en lacets tortueux à travers lapresqu’île de Peljesac..

Enfin, des bus circulent sur l’île de Korcula. Comptez 7 bus par jour environ entre Vela Luka et Korcula, et une petite quinzaine entre Korcula et Lumbarda.

Deux jours à Dubrovnik

Votre prochaine étape

Deux jours à Dubrovnik

Découvrir
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Zagreb et les lacs de Plitvice En Slovénie et en Croatie, un voyage d'été au soleil
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos