logo lacartedumonde.fr fond transparent
Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?

Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?

Nous avons dormi sur l'île : voici nos coups de cœur

Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?

Petit bijou posé sur la mer méditerranée, Capri est l’île la plus célèbre de la baie de Naples. C’est une destination séduisante, qui attire depuis longtemps aussi bien les touristes que les grandes fortunes. Mondaine, Capri ? Oui, certainement. Mais sauvage aussi, belle et élancée, charmante et montagneuse. Avec tous ces attraits, je me devais de consacrer un article de ce blog voyage à Capri. Récit d’un week-end sur cette île pépite de la baie de Naples.

Capri, un peu de géographie

Seule île située au sud de la baie de Naples, Capri est le prolongement en mer de la côte italienne, celle de la baie au nord, celle de la côte amalfitaine au sud.

C’est un îlot de 5km de long sur 2km de large avec un sommet, le Monte Solaro, qui culmine à 588 mètres d’altitude. Oui, Capri est montagneuse, et sa côte sud se la joue à la verticale.

Marina Grande, le port des ferrys

Capri, l’île. Ça commence toujours par la jetée et les façades colorées de Marina Grande. Le port de Capri est niché au creux des falaises, et laisse apercevoir sur les hauteurs le village star de l’île : Capri. Pour le rejoindre, on emprunte le vieux funiculaire ou les bus qui gravissent une route à flanc de falaise.

Les charmantes ruelles du village de Capri

Capri, le village. On y entre par la Piazzietta, une minuscule place carrée qui laisse filer de chaque côté les ruelles de la cité. Ces allées étroites réservées aux piétons se faufilent entre les murs blancs et jaune pâle, les traversent parfois jusqu’à s’étendre tout autour du village en balcon au-dessus de la mer. De beaux points de vue sur la baie de Naples vous attendent d’ailleurs dès la sortie du funiculaire.

Capri, Italie
Capri, une île montagneuse

Anacapri, de l’autre côté de l’île de Capri

Si elle n’a pas le cachet de sa voisine, Anacapri n’en reste pas moins un joli village à visiter lors d’un week-end à Capri. Sa rue principale est une succession de terrasses et de curiosités, comme la Casa Rossa ou l’Iglesia Monumentale. On vient ici aussi pour prendre le télésiège du Monte Solaro.

Plaque de l’hôtel Tosca, dans le village de Capri

Où dormir sur l’île de Capri ?

L’idéal est de dormir au village de Capri, nœud central d’où partent les plus jolies balades et randonnées, mais c’est aussi ici que les tarifs sont les plus élevés. Pour des hébergements moins chers, rendez-vous à Anacapri.

Nous avons dormi à la Villa Gloria, en retrait du centre de Capri. Surclassé dans un appartement avec terrasse et vue sur mer. Chouette. L’hôtel est tout proche des jardins d’Auguste et de Via Krupp.

Ettore, le propriétaire de Villa Gloria, est chaleureux. Il promet chaque jour le retour du soleil, et il a souvent raison. Petit déjeuner de l’hôtel quand il ne pleut pas, et prix plutôt doux pour Capri.

infos et réservations : Hôtel La Tosca, Capri

A faire autour du village de Capri

Posé sur un promontoire à 150 mètres au-dessus de la mer Méditerranée, le village de Capri est le point de départ de nombreuses balades merveilleuses vers la pointe est de l’île.

Via del Pizzolungo, une merveille de chemin côtier à Capri

La Via del Pizzolungo est un chemin côtier qui fait le tour de la pointe sud est de l’île de Capri. C’est une magnifique balade avec un nombre incalculable de belvédères au-dessus de la mer. Elle permet d’admirer au plus près patrimoine naturel et culturel de l’île de Capri, comme les Faraglioni, l’Arco Naturale ou Villa Malaparte, œuvre de l’architecte Adalberto Libera mise en scène dans le film Le Mépris.

Les Faraglioni depuis la via del Pissolungo
Vue sur les Faraglioni pendant la balade

Il faut compter 2 heures environ, depuis le centre de Capri, pour faire le tour de ce chemin Pizzolungo. Je vous conseille de le faire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire de rejoindre le chemin par la Via Tragara au sud du village, et de rentrer par Via Matermania. A noter que si le chemin est longtemps une balade facile à flanc de montagne, qu’on peut même pratiquer en poussette, il s’achève par une longue série de marches vers le village, qui passe par exemple le long de l’impressionnante grotta di Matermania.

Arrivé au sommet de cet interminable escalier, vous aurez le choix entre rentrer directement ou faire un détour de 5 minutes pour rejoindre le pied de l’Arco Naturale, une immense arche naturelle au-dessus de la mer, en travaux au moment de notre visite.

La villa Jovis, un promontoire sur la mer

Situé à l’extremité Est de l’île de Capri, la Villa Jovis est un ensemble de ruines d’une villa romaine datant du 1er siècle. Elle appartenait à l’Empereur Tibère, qui en fit sa résidence permanente pendant une dizaine d’années. Les ruines sont imposantes et offrent un panorama exquis sur la baie de Naples.

La Villa Jovis se trouve au bout d’un chemin parfaitement aménagé depuis le centre du village de Capri. Encore une très jolie promenade à faire à Capri. Comptez 2h30 environ pour faire l’aller-retour.

Le four à pizza de Buca di Bacco à Capri

Délicieuse pizza à la pizzeria Buca di Bacco

Dans le village de Capri, les tarifs des restaurants flambent autant que ceux des hôtels. Pour manger à prix raisonnables, quoi de mieux qu’une pizza ? ça tombe bien, celles du restaurant Buca di Bacco situé Via Longano à Capri sont délicieuses et vous pourrez même admirer le geste sûr du pizzaïolo en train de préparer votre repas.

A déguster plutôt à emporter, car à moins de réserver, la salle de cette pizzeria est toujours pleine à craquer. L’adresse est réputée. Prévoyez d’attendre un peu.

Le Monte Solaro, un sommet à Capri

Voilà une curiosité à ne pas manquer sur l’île de Capri. On ne s’attend pas forcément à prendre une remontée mécanique ici, mais c’est bel et bien en télésiège monoplace que l’on grimpe depuis le village d’Anacapri jusqu’au sommet de l’île, le Monte Solaro.

Panorama depuis le Monte Solaro
En haut du Monte Solaro

C’est pour le panorama qu’on monte ici. Haut de 589 mètres, le Monte Solaro offre un point de vue remarquable sur l’île de Capri, les criques sauvages et turquoise de sa côte sud et les premiers remparts de la côte amalfitaine.

Le Monte Solaro en pratique

  • Si comme nous, vous venez avec un bébé, n’oubliez surtout pas d’emporter votre porte-bébé ventral, qui permettra d’assurer sa sécurité pendant la montée en télésiège
  • >La gare de départ du télésiège est à Anacapri, à 10 minutes de bus seulement du village de Capri. (bus très fréquents)
  • Au sommet, un petit café, mais pas de restaurant.
  • Mangez plutôt à Anacapri, et profitez-en pour visiter le village
île de Capri, Italie

Comment venir et se déplacer à Capri ?

Capri est desservie par de nombreux ferries depuis Naples, Sorrente et les villages de la côte amalfitaine. Le port est à Marina Grande, d’où un funiculaire et des bus monte au village de Capri, la principale localité de l’île.

De nombreux bus circulent en journée et en soirée jusqu’à minuit de Capri à Anacapri. D’Anacapri, d’autres bus continuent jusqu’à la grotte bleue, une attraction réputée, et le phare de Punta Carena. Il y a au moins une rotation toutes les 30 minutes quelque soit la destination.

Il est donc plutôt facile de se déplacer à Capri.

Vous hésitez entre plusieurs destinations en Italie ? Lisez mon article où partir en Italie ?
Les villages de la côte Amalfitaine

Continuez le voyage :
Autour de Naples, un premier voyage avec bébé

et découvrez les autres étapes de mon itinéraire
  1. Visiter Naples et Pompéi
  2. Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?
  3. Les villages de la côte Amalfitaine

Votre prochaine étape

Les villages de la côte Amalfitaine

Découvrir
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Bilan de l'année 2018 : 10 photos Autour de Naples, un premier voyage avec bébé
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos