En famille dans les Dolomites : le Val Gardena, Italie - Blog voyage La carte du Monde

Escapade dans les alpes italiennes

En famille dans les Dolomites : le Val Gardena

Voyage - 17.12.2020

En famille dans les Dolomites : le Val Gardena

Voyage - 17.12.2020

Pour nos premiers pas en famille dans les Dolomites, nous prenons le chemin du Val Gardena. Profondément alpestre, la vallée se niche au pied des grands cols et de paysages superbes que domine en toile de fond l’ombre prodigieuse du Sassolungo. Le Val Gardena est une destination merveilleuse pour qui aime s’immerger dans la nature, les enfants comme les grands. Quel spectacle !

Découvrir en famille le Val Gardena

La montagne facile d’accès, ludique et majestueuse : le rêve pour les familles !


Peut-on faire de grandes randonnées quand on voyage avec un enfant en bas âge ? Quand nous partons dans les Dolomites, Héloïse a trois ans et demi. Ce n’est pas encore une grande marcheuse, mais pas un poids lourd non plus. Je peux la porter dans notre indispensable sac à dos Osprey, qui nous accompagne dans chaque aventure depuis plus de deux ans !

Et ça tombe bien, car nous avons de quoi faire ici, dans ces alpes italiennes couvertes de dolomie, que toute la famille découvre à l’occasion de ce voyage. Après nos détours en Vanoise, en Slovénie, et bientôt un voyage en Suisse, nous découvrons une nouvelle facette des Alpes, cette chaîne de montagne sublime qui traverse l’Europe en son cœur.

Nous venons en famille et nous venons en train. De Paris à Ponte Gardena, via Zurich, via Vérone, avant de finir le trajet en bus dans l’étroite gorge du Val Gardena. Nous voilà au Nord-Est de l’Italie, dans la région du Trentin Haut-Adige, là où l’Italie prend des airs d’Autriche, à moins que ce ne soit l’inverse. Ici, trois langues cohabitent, l’Italien, l’allemand et le ladin, et c’est plutôt le troisième que parlent les gens du coin. Vous pourrez tout aussi bien entendre parler d’Ortisei, d’Urtijëi ou de St. Ulrich in Gröden, ce sera toujours le même village.

Les montagnes du Val Gardena aussi sont abonnées à Babbel. Ainsi, le Langfokel et le Sassolungo ne sont qu’un seul et même sommet à la crête prodigieuse. Bref, j’arrête nos aventures linguistiques ici, et pour plus de simplicité, ce sont les noms italiens que vous lirez tout au long de cet article.

Vue sur le Sassolungo depuis le village de Santa Cristina

Alors, c’est le Sassolungo ou le Langfokel celui-là ?


Caractéristiques de la région, ces montagnes aux tons gris clair sont d’anciens récifs coraliens pétrifiés depuis des millions d’années. Elles sont uniques dans les Alpes et captent comme nulle autre la lumière du soleil, faisant du Val Gardena la porte d’entrée étincelante vers l’un des territoires les plus spectaculaires d’Europe : les Dolomites.

Déjà émerveillés par la route d’accès, nous posons nos sacs pour quelques nuits sur les hauteurs de Santa Cristina, un village tranquille au cœur du Val Gardena. Notre grand studio est plutôt confortable, et la terrasse offre même de jolies vues sur les montagnes. Il ne nous reste plus qu’à les gravir !

Se loger dans le Val Gardena

Les localités d’Ortisei, Santa Cristina et Selva sont toutes d’excellents camps de base, bien reliées entre elles par des bus fréquents. Nous avons choisi de dormir à Santa Cristina pour son ambiance plus tranquille, et pour ses tarifs (légèrement) en-deçà de ceux pratiqués ailleurs dans la vallée.

Pour un prix raisonnable, préférez louer un appartement plutôt qu’une chambre d’hôtel. Le site de l’office du tourisme Valgardena.it répertorie les logements, mais il faudra souvent contacter les propriétaires un par un pour connaître les disponibilités. En été, pensez à réserver en avance !

Notre logement à Santa Cristina : un joli 2 pièces chez Garni Walter

Admirer la beauté du Parc National Puez-Odle

Les pentes boisées du Nord du Val Gardena marquent l’entrée du Parc National de Puez-Odle, un territoire sauvage à explorer à pied. Plusieurs sentiers s’élancent à travers des cirques vertigineux ou des hauts plateaux lunaires, et se prêtent à d’innombrables idées de randonnée sur un ou plusieurs jours.

Panneaux de randonnée dans le Parc National Puez-Odle, Italie

De nombreux sentiers parcourent le Parc National Puez-Odle


Après avoir réfléchi un peu (mais pas trop), nous passons une journée dans le massif de la Furchetta, en lisière du Parc National. Ce cirque montagneux est parfaitement adapté pour une virée en famille : accès en remontées mécaniques, sentiers bien balisés et refuges ludiques battent le rythme de notre aventure.

La télécabine du Col Raiser, depuis Santa Cristina, et le téléphérique de la Séçeda en provenance d’Ortisei sont les deux portes d’entrée (ou de sortie) vers le massif, et on peut facilement relier à pied leurs gares supérieures en quelques heures.

Notre parcours de randonnée : Col Raiser, RIfugio Firenze, Malga Pieralongia, sommet de la Seçeda


Refuge Malga Pieralongia, Val Gardena Le décor du jour s’accorde bien de quelques superlatifs. La télécabine nous relâche au sommet du Col Raiser, face à un cirque exquis, tout à la fois ample et vertical. Le refuge Malga Pieralongia est une poignée de chalets rustiques posés dans un décor féérique. Mais le clou du spectacle, tout près du sommet de la Seçeda, c’est bien entendu cette ligne de crête époustouflante, perchée entre le vide absolu et les pentes douces de fleurs sauvages, et ouverte sur un panorama assez fou à 360 degrés où se distinguent toutes les montagnes emblématiques de la vallée. C’est la carte postale des Dolomites, celle où les aiguilles de la Fermeda et le pic de la Furchetta s’élancent ensemble vers le ciel.

Cette balade au cœur des montagnes nous prend la journée entière (comptez 3 heures environ pour de bons marcheurs). Il faut dire qu’aujourd’hui, entre deux tours de balançoire près des refuges, Héloïse se la joue grande randonneuse, à fond la caisse et avec un bâton pour faire comme Maman. Notre rythme est certes plus lent que d’habitude, mais mon dos, habitué à porter bébé, gagne quelques points de vie supplémentaires.

Et si je n’ai pas envie de marcher ?

Pour vous offrir ce paysage sans effort, rendez-vous à Ortisei et prenez la télécabine puis le téléphérique de la Seçeda. Depuis l’arrivée du téléphérique, 10 à 20 minutes de marche suffisent pour s’immerger dans un panorama époutouflant. Venez en fin d’après-midi, quand la lumière est la plus belle.

Aiguilles de la Fermeda, Val Gardena

Fleurs sauvages et décor surréaliste


Se promener dans l’immensité de l’Alpe di Siusi

Dans le Val Gardena, chaque flanc de montagne délivre son lot de merveilles. Après avoir sillonné le cirque de la Furchetta, au nord de la vallée, nous nous rendons de l’autre côté, sur le plus grand alpage en activité de toutes les Alpes. L’Alpe di Siusi est un paysage emblématique des Dolomites, une vaste prairie alpine dont le paysage est ponctué au loin par les sommets du Sassolungo et du Sassopiatto

N’oubliez pas de monter là-haut, c’est facile. La télécabine St Ulrich – Seiser Alm gravit au départ d’Ortisei les pentes du Mont Seuc en quelques minutes. Au sommet, à plus de 2000 mètres d’altitude, la vue est infiniment belle. L’alpage en contrebas est saupoudré de chalets en bois et de bosquets de pins. Tous font face au Sassolungo, noyé dans le soleil du matin, puissant et aveuglant. La lumière sera plus douce le soir pour les photographes.

Alpage Alpe di Siusi, au-dessus d’Ortisei, Italie

Les chalets isolés de l’Alpe di Siusi


Il y en a des façons de parcourir l’alpage... Chemins, sentiers et routes de terre s’entrecroisent en nombre sur l’étendue vert tendre, droit dans la pente, en balcon ou au fond des vallons. On peut marcher tranquillement sur un itinéraire en pente douce, se prélasser dans un transat, par exemple sur la terrasse du Garni Sanon. On peut aussi se lancer dans une randonnée plus longue et difficile.

L’Alpe di Siusi est un bel espace de liberté, un terrain fertile pour imaginer son propre parcours


Muni de notre carte Tabacco échelle 1 :25 000, nous avons tracé un itinéraire pour les deux prochains jours, direction plein Sud aujourd’hui, à travers l’Alpe di Siusi, le vallon de la Saltaria puis en s’approchant du Sasso Piatto ; vers l’Est demain, le long du Sassolungo, avant de redescendre dans la vallée. Nous passerons la nuit au Rifugio Sasso Piatto, en pleine montagne. Quand je vous dis qu’on peut vivre de grandes aventures avec les plus petits !!

Après quelques lacets et plusieurs zigzags sur le plateau, nous descendons en trace directe vers le vallon de la Saltaria, en passant à travers une somme splendide de paysages bucoliques. Nous arrivons au pied du télésiège Florian, à 1700 mètres d’altitude, quatre heures après le début de notre périple. Des bus partent régulièrement d’ici en direction des villages de la vallée.

Quatre heures pour en arriver là donc, pauses comprises, et seulement 10 minutes pour remonter comme un yoyo 300 mètres plus haut.

À l’abri derrière la vitre du télésiège Florian, nous entendons picoter les premières gouttes de pluie. L’orage était annoncé en fin de journée. Il est un peu en avance, et nous sommes encore loin de notre refuge.

La Val Gardena Card :
Votre forfait de randonnée

La Val Gardena Card offre l’accès aux principales randonnées de la vallée (sauf celles qui dépendent de la commune de Siusi) en illimité pour un ou plusieurs jours. Rentable assez rapidement malgré son prix élevé, je vous la recommande.
Nos tarifs : 70 € les 3 jours consécutifs, 93 € pour 6 jours. Réductions pour les moins de 16 ans. Presque gratuit pour les moins de 8 ans (5 €).

Infos et tarifs sur la Gardena Card

Dormir une nuit en refuge dans le massif du Sassolungo

Refuge Rifugio Sasso Piatto, 2300 mètres, Dolomites Cette nuit, Héloïse dort pour la première fois dans un refuge, au cœur des montagnes des Dolomites. Et pour cette découverte, j’avais espéré un temps plus clément. L’orage nous a surpris en chemin, et nous avons dû faire une halte forcée à l’hôtel Zallinger, nous y réfugier, et comme c’était l’heure du goûter, déguster ses délicieuses pâtisseries. Pas le temps de sécher complètement, c’est bel et bien trempés de la tête aux pieds que nous débarquons 300 mètres plus haut au Rifugio Sasso Piatto.

C’est un beau refuge, récent, moderne, lové au creux du large col qui l’accueille à 2 300 mètres d’altitude entre le Val Gardena et le Val di Fassa. Comme son nom l’indique, il se situe sous les escarpements rocheux du Sassopiatto, dont on peut atteindre le sommet en quelques heures. Autour du refuge, les clôtures de bois délimitent les espaces d’élevages bovins, et au loin paressent les neiges éternelles.

Oubliez les veillées ronflantes et glaciales des dortoirs de montagne. Tout est très confortable ici, au Rifugio Sasso Piatto. Les jolies chambres privées sont avec vue, la très cosy salle de détente garnie de livres, de magazines et de jeux pour enfants. On choisit le menu de son dîner, et on n’attend jamais pour prendre sa douche. Ce n’est pas tout à fait le confort d’un hôtel, mais il y a tout, vraiment tout pour se sentir bien malgré l’orage qui sévit encore, dehors, jusqu’au cœur de la nuit.

Voilà un privilège des nuits en pleine nature : le calme absolu des petits matins. Elle est si belle cette montagne, somnolente et silencieuse, où les bancs de nuage s’accrochent encore aux crêtes, où les fleurs ploient encore sous le poids de la pluie de la veille.

En refuge avec un enfant dans les Dolomites ?

Voici une jolie aventure que je vous recommande de vivre ici, dans le massif des Dolomites. Pourquoi ? Et bien parce qu’on n’a rarement vu des refuges aussi confortables pour le voyage en famille. Chambres privées, repas adaptés, aires de jeux à l’extérieur, salles de détente à l’intérieur… On s’occupe bien des enfants ici, et on le fait avec le sourire.

Nous avons dormi une nuit au Rifugio Sasso Piatto, et il existe bien d’autres logements à découvrir dans les montagnes. Attention, certains n’ont de refuge que le nom et sont en fait des hôtels luxueux à plus de 400 euros la nuit.

Nous quittons le Rifugio Sasso Piatto pour quelques heures de randonnée dans un décor toujours plus grandiose.


S’il y a une montagne emblématique du Val Gardena, c’est bien la masse vertigineuse du Sassolungo. Cette cime rocheuse, saisissante, domine la vallée et les paysages de toute la région. Elle est splendide, et ses couleurs changent avec la lumière, tout au long de la journée.

C’est dans son ombre que nous marchons aujourd’hui. Au pied de murailles infranchissables, le chemin serpente sur les versants nord de la montagne, entre forêt et éboulis. Parfaitement cadenassé d’un côté, le paysage s’ouvre en face au-delà des frontières italiennes, puisqu’on aperçoit au loin les glaciers autrichiens.

Du Rifugio Sasso Piatto, nous rejoignons en 3h30 la gare supérieure du télésiège du mont de Seura. Il ne nous reste plus qu’à nous laisser porter jusqu’à la vallée, récupérer nos sacs à Santa Cristina et partir vers de nouvelles contrées !

Randonnée dans le massif du Sassolungo, Italie

Dans le massif du Sassolungo… Au loin les glaciers d’Autriche

Le Val Gardena, superbe destination en famille

Je vous le disais, il y a trois localités bien distinctes dans la vallée, Ortisei, Santa Cristina et Selva. Des bus circulent toute la journée, 10 minutes entre Ortisei et Santa Cristina, et 10 de plus pur arriver à Selva. Les distances ne sont donc pas très grandes, on peut même se promener à pied, et quelque soit votre choix, vous pourrez profiter des nombreuses merveilles de la vallée.

Pour les enfants, il y a bien entendu de nombreuses activités possibles en plus de la randonnée. Parcours d’aventure, visites à la ferme, promenades à cheval, chemins découverte de la nature, aires de jeu, promenades à vélo, piscine à Ortisei… Pour trouver un vrai grand terrain d’aventures, je vous conseille de vous rendre sur le plateau du Monte Pana, accessible en télésiège depuis Santa Cristina. Les enfants trouveront avec PanaRaida et d’autres animations de quoi s’amuser de longues heures !

Quelques liens utiles pour votre voyage

  • Comme souvent, on trouve des INFOS précieuses sur les sites des office du tourisme. : valgardena.it et suedtirol.info
  • Cet article de BLOG de Wait & Sea va vous donner envie de partir : Découvrir les Dolomites en Italie
  • Pour VENIR, la gare de ponte Gardena se situe à l’entrée du Val Gardena, sur la ligne Innsbruck – Vérone. Le train en Italie, c’est Trenitalia.com
  • En AVION, les aéroports internationaux de Venise et d’Innsbruck sont les plus proches de la région.
  • Pour SE DÉPLACER, la voiture reste le moyen le plus flexible, mais de nombreux bus parcourent la vallée. Au-delà, la région du Sud Tyrol a fait de gros efforts pour faciliter la mobilité : vous trouverez infos et horaires sur Suedtirolmobil.info et d’autres options avec DolomitiBus

Commentaires

Article : En famille dans les Dolomites : le Val Gardena
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Vos commentaires

17.12.2020

Josianemo

Encore de belles journées souvenir.

Pays de la dolce vità

Italie

Découvrir

Plus d'articles...