logo lacartedumonde.fr fond transparent
Les Dolomites sans voiture : toutes les infos pour préparer votre voyage

Les Dolomites sans voiture : toutes les infos pour préparer votre voyage

Guide pratique et itinéraire pas à pas de 10 jours en bus

Les Dolomites sans voiture : toutes les infos pour préparer votre voyage

Les Dolomites sans voiture, oui, c’est possible ! C’est même l’une des meilleures régions pour voyager en Europe en transport en commun. Dans les Dolomites, les lignes de bus vous emmènent partout, en haut des cols, au fond des vallées, et de nombreuses télécabines et d’anciens téléphériques gravissent les sommets. Voici tout ce que vous devez savoir pour voyager dans les Dolomites sans voiture, et un itinéraire pas à pas de 10 jours au cœur des plus belles montagnes d’Italie.

J’ai déjà proposé sur ce blog plusieurs itinéraires sans voiture à travers les Alpes. Ils sont rassemblés dans Les Alpes sans voiture : 4 itinéraires à travers l’Europe. Je me suis aperçu qu’une grande partie de ses visiteurs cherchaient en réalité des informations non pas sur les Alpes en général, mais sur les Dolomites en particulier. Pour ceux d’entre vous qui sont dans ce cas, ce nouvel article explore plus en détails la perspective d’un voyage dans les Dolomites sans voiture.

Vous y trouverez l’ensemble des moyens de transport à votre disposition pour vous déplacer librement dans la région, et j’y déroule aussi un itinéraire pas à pas de 10 jours dans les Dolomites testé et approuvé par mes soins.

Et comme on ne saurait parcourir les Dolomites sans découvrir ses plus belles routes, l’itinéraire que je décris gravit en bus certains des plus beaux cols de la région.En route !

découvrir un itinéraire pas à pas pour voyager dans les Dolomites sans voiture
Sommaire
  1. VENIR ET SE DEPLACER sans voiture dans les Dolomites :
  2. UN ITINERAIRE PAS A PAS : 10 jours dans les Dolomites
    • Première étape dans les Dolomites : Val Gardena
    • Deuxième étape dans les Dolomites : Corvara
    • Troisième étape hors des sentiers battus : Moso
  3. ENRICHIR L’ITINERAIRE : c’est à la carte !

Se déplacer sans voiture dans les Dolomites

La région des Dolomites est bien connectée avec le nord de l’Italie et avec le Tyrol en Autriche dont elle est limitrophe et culturellement proche. Il est très facile de s’y rendre et de s’y déplacer en transports en commun.

Comment venir dans les Dolomites depuis la France ?

Plusieurs moyens de transport sont à votre disposition pour rejoindre les Dolomites sans voiture :

Impact carbone d’un aller-retour Paris Italie Un voyage en train vers l’Italie présente le meilleur bilan carbone Un voyage en avion de la France vers l’Italie rejette 29 fois plus de Co2 que le même voyage en train
Quand vous voyagez, prenez en compte votre impact carbone : choisir le train pour venir dans les Dolomites, c’est émettre 29 fois moins de Co2 qu’en avion (source : Greentripper)

Se déplacer en train dans les Dolomites

Trois lignes régionales de train permettent de se rapprocher des Dolomites, mais elles restent cantonnées aux vallées périphériques. Pour découvrir au mieux cette région montagneuse, commencez votre voyage en train puis sautez dans les nombreux bus qui s’élancent à l’assaut des montagnes italiennes depuis les gares de la région.

La première ligne de train relie sur un axe sud-nord Vérone en Italie à Innsbruck en Autriche. Elle remonte la vallée de l’Adige puis celle de l’Isarco, et permet de rejoindre par exemple les villes de Trente, Bolzano, Bressanonne ou Fortezza.

Arrivé à Fortezza, vous pouvez changer de train et suivre la deuxième voie ferrée de la région. Elle parcourt le Val Pusteria et notamment Brunico, Dobbiaco et San Candido. La ligne continue ensuite jusqu’à Lienz en Autriche.

Enfin, une dernière ligne de train part de Venise et rejoint Longarone, au sud de Cortina d’Ampezzo.

Les horaires des trains sont disponibles sur le site de la compagnie de train italien Trenitalia et sur Trainline.

Se déplacer en bus dans les Dolomites

Pour commencer, faisons un peu de géographie. En Italie, les Dolomites se situent dans la région autonome du Trentin Haut Adige. Celle-ci est elle-même divisée en deux provinces – l’équivalent des départements français – que sont le Sud-Tyrol à l’ouest et la province de Belluno à l’est.

Pourquoi c’est important ? Parce que les réseaux de bus en Italie sont organisés au niveau de ces provinces, c’est-à-dire le Sud-Tyrol et Belluno. De ce fait, il y a deux réseaux de bus distincts à utiliser pendant un voyage dans les Dolomites, et même un troisième…

Quelles sont les compagnies de bus qui parcourent les Dolomites ?

Tout cela vous semble peut-être un peu compliqué. Ne vous inquiétez pas, ce sera beaucoup plus simple dans la suite de cet article. Je vous propose un itinéraire pas à pas avec l’ensemble des trains et bus à prendre pour un parcours de 10 jours sans voiture dans les Dolomites. Allons-y.

Un itinéraire sans voiture dans les Dolomites

Je vous propose un itinéraire pas à pas et sans voiture de 8-10 jours dans les Dolomites, avec trois étapes à découvrir et des idées pour l’enrichir. On se rend pour commencer dans le Val Gardena, une superbe vallée des Alpes italiennes.

Randonnée dans le Val Gardena

Arriver au Val Gardena

Pour rejoindre le Val Gardena, nous partons de Vérone :

  • Prendre le train jusqu’à la gare de Ponte Gardena, à l’entrée du Val Gardena (2h)
  • Continuer en bus ligne 350 jusqu’à votre village du Val Gardena (30-45mn, toutes les 30mn)

A noter une fois sur place : le très bon réseau de bus du Val Gardena, dont on retrouve le détail sur le site internet de la vallée, et de nombreuses remontées mécaniques ouvertes en été pour se rapprocher des sommets.

Première étape dans les Dolomites : le Val Gardena

La première étape de ce voyage sans voiture dans les Dolomites nous conduit au Val Gardena, sans aucun doute une des plus belles vallées des Alpes. Constellée de sommets rocheux qui donnent le vertige, cette magnifique vallée est typique du paysage alpin si particulier de la région

Le Val Gardena cristallise un certain nombre d’incontournables des Dolomites : l’Alpe di Siusi, le Sassolungo et le spectaculaire panorama au sommet de la Seceda offrent parmi les plus belles images de montagne d’Italie.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Carte du Monde, blog voyage (@lacartedumondefr)

Suivez moi sur instagram pour découvrir plus de photos des Dolomites et d’autres destinations sans voiture

Nous avons passé trois nuits dans cette vallée, en dormant d’abord dans le village de Santa Cristina puis une nuit en refuge. C’est un séjour que je raconte dans mon article En famille dans les Dolomites : le Val Gardena

Je vous recommande de rester au moins trois jours dans le Val Gardena, plus longtemps encore si vous pouvez. Et pour un point de vue superbe sur le Sassolungo, n’oubliez pas de monter à l’église de San Giacomo (St.-Jakobs-Kirche), à 1 heure de marche de Santa Cristina et d’Ortisei.

Sur la route du Paso Gardena

En bus du Val Gardena à Corvara dans le Val Badia

Comment rejoindre le Val Badia depuis le Val Gardena ?

  • Prendre le bus ligne 350 jusqu’à Plan de Gralba, au-dessus de Selva (15-30mn, toutes les 30mn)
  • Changer à Plan de Gralba, et prendre le bus ligne 473 qui rejoint Corvara et le Val Badia par le Paso Gardena. Le décor est magnifique ! (1h, toutes les heures)

Deuxième étape de notre itinéraire : Corvara

Nous voilà désormais à Corvara, berceau du tourisme dans le Val Badia. C’est pour son cadre que j’ai craqué pour Corvara in Badia. Le village est entouré à 360 degrés de vertes montagnes garnies de forêts de pins, elles-mêmes surmontées de sommets haut perchés et d’aiguilles dolomitiques toutes plus belles que les autres.

Entouré de plusieurs parcs nationaux, comme Puez-Odle ou Fanes-Sennes-Prags, le Val Badia est un paradis de montagne et de randonnées. Elles peuvent être exigeantes et sportives ou beaucoup plus familiales si vous allez du côté du Piz la Ila ou du Piz Sorega, où des zones ludiques ont été aménagées pour les enfants.

Panorama en haut de la télécabine de Boè à Corvara
Beau panorama sur la vallée en haut de la télécabine de Piz Boè

Corvara offre aussi des panoramas facilement accessibles, par exemple en empruntant la télécabine Boè puis le télésiège du Vallon (jetez un œil au très beau Lac Boè), ou encore en rejoignant le téléphérique du Passo Pordoi, « la terrasse des Dolomites », à seulement 45 minutes de bus (ligne 472, toutes les heures).

Dans le village de Corvara, on se laisse aller à un peu de farniente au bord du lac de baignade, et on déguste les meilleures pizzas du coin à la très populaire Pizzeria Fornella. Nous n’y sommes restés que deux nuits, et on se dit qu’il faudra revenir pour explorer un peu plus les trésors de cet Alta Badia là.

Pause en haut du col Passo Falzarego

En bus de Corvara à Sesto-Moso

Deux routes sont possibles. La première en vallée, plus rapide, prend 2h30 via Brunico et San Candido. La seconde est plus longue, mais beaucoup plus belle. C’est celle que je vous propose de suivre :

  • Prendre le bus ligne 465 jusqu’au col de Falzarego (45mn, toutes les heures).
  • A noter - Consigne : Le café-bar du col gardera vos sacs le temps par exemple de prendre le téléphérique de Lazaguoi
  • Continuer jusqu’à Cortina avec Dolomiti Bus ligne 30/31 (45mn, toutes les 2-3 heures – ex. horaires été 2020)
  • De Corvara à Cortina, il y a aussi les bus directs Cortina Express (1h15, 2-3 fois par jour)
  • Une fois à Cortina, prendre le bus ligne 445 jusqu’à Dobbiaco (45mn, toutes les 2 heures)
  • Enfin, à Dobbiaco, prenez le bus 446 jusqu’au village de Moso, juste après Sesto (20mn, tout le temps)

Moso (Moos), perle cachée des Dolomites de Sesto

Après une belle journée en bus, nous voici donc arrivés à Moso (ou Moos), un village paisible des Dolomites tout près de Sesto. Une fois encore, la vallée verdoyante offre un panorama majestueux sur les Dolomites de Sesto, en particulier sur la Croda Rossa di Sesto.

Si nous sommes venus ici, c’est parce que tout près de Moso se cache l’une des plus belles randonnées des Dolomites, et une façon originale de découvrir un incontournable des Alpes italiennes. Cette randonnée dans les Dolomites prend source dans le Val Fiscalina et après 1000 mètres de dénivelée et 3h30 d’effort dans un décor de rêve, délivre plein cadre les Tre Cime de Lavaredo, triple sommet emblématique des Dolomites. Inoubliable !

Au début de la randonnée des Tre Cime, dans le Val Fiscalina
Le début du chemin promet déjà un décor à couper le souffle. La petite route se transforme rapidement en sentier.

En marchant 1h30 de plus, nous rejoignons le Rifugio Auronzo, et prenons la navette ligne 144 pour rentrer à Dobbiaco puis à Moso (toutes les heures, la dernière à 18h05, pensez à réserver en haute saison). Mais il est aussi possible de rentrer par le même chemin (plus long), ou faire la randonnée dans l’autre sens (plus facile, en descente).

Moso est une excellente base pour partir à l’assaut des Dolomites de Sesto, l’une des plus riches en sentiers de randonnée et activités outdoor. Nous avons dormi trois nuits à Moso, à la résidence Königswarte, qui fait partie du Family Resort Rainer, un excellent choix en famille si vous avez le budget. Et même si vous n’allez pas séjourner au Rainer, jetez un œil à leur site, très complet sur les activités possibles aux alentours.

Paysages près de Moso, dans les Dolomites de Sesto

Repartir de Moso, et rentrer (ou pas)

Puisque tous les chemins mènent à Moso, ou presque, vous avez au moins trois options possibles pour quitter les Dolomites. Il faut d’abord prendre le bus 446 pour San Candido ou Dobbiaco, et ensuite :

  • Poursuivre votre voyage en train vers Lienz et l’Autriche : Lienz est à 1h, les lacs de Carinthie à 3h, Zell am See à 3h30 et Salzbourg à 4h30.
  • Rejoindre Innsbruck et le Tyrol en 3h30. Ensuite, libre à vous de visiter la région ou de rentrer en France depuis Innsbruck (9h de train environ)
  • Rentrer à Vérone en train (4h), ou à Venise en bus via Cortina d’Ampezzo (4h30)

Des étapes pour enrichir le voyage

Trois nuits dans le Val Gardena, deux nuits à Corvara, trois nuits à Moso près de Sesto. En l’état actuel, il manque bien deux nuits pour consolider notre itinéraire de 10 jours dans les Dolomites. A vous de choisir !

Souhaitez-vous rester plus longtemps au Val Gardena, Corvara ou Moso, les trois étapes de notre itinéraire ? Il y a largement de quoi s’occuper pendant des semaines dans chacune de ses destinations.

Préférez-vous ajouter une étape supplémentaire à ce voyage dans les Dolomites ? Dans ce cas, voici quelques idées pour enrichir votre parcours. Ce sont des sites que je n’ai pas parcourus, mais qui constituent pour bon nombre de voyageurs des coups de cœur à voir dans les Dolomites.

Entre Corvara et Sesto, une étape supplémentaire

Vous vous rappelez notre journée de bus entre Corvara et Sesto ? Sur le chemin, nous sommes passés par exemple au Passo Falzarego, au pied des Cinque Torri ou dans la ville de Cortina d’Ampezzo. Il y a quelques arrêts d’une ou plusieurs nuits à faire en chemin :

Ajouter une étape en fin de séjour : le lac de Braies

En repartant de Moso, je vous conseille vivement de vous arrêter une nuit au bord du Lac de Braies, l’un des sites emblématiques des Dolomites.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par CLAUDIA (@itsclaudiaround)

Il est possible de s’y rendre à la journée depuis Moso, et même depuis Corvara, mais le lac est très populaire, bondé en journée, et vous vivrez une meilleure expérience en dormant près du lac, à San Vito. Le premier bus arrive à 8h29, le dernier repart à 19h31. (ligne 442 de Dobbiaco au Lac de Braies - les horaires). )

Cette étape au bord de ce lac incontournable peut constituer une parfaite conclusion de cet itinéraire sans voiture dans les Dolomites. Alors, vous partez quand ?

Si vous aimez les Dolomites, vous aimerez aussi…
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Les plus beaux paysages de montagne en Europe 5 destinations parfaites pour un voyage avec bébé
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos