logo lacartedumonde.fr fond transparent
4 itinéraires sans voiture à travers les Alpes en Europe

4 itinéraires sans voiture à travers les Alpes en Europe

Parcours pas-à-pas et conseils pratiques

4 itinéraires sans voiture à travers les Alpes en Europe

Et si pour voyager en Europe, on prenait les transports en commun ? Sur le vieux continent, et même au cœur des montagnes des Alpes, le train est un moyen de transport durable et responsable, il se faufile à peu près partout, souvent au fond des vallées et même parfois sur les sommets. Et quand le rail s’arrête, les bus ou les remontées mécaniques prennent le relais. Je vous présente ici 4 itinéraires en transport en commun en Europe à travers les Alpes.

Voyager en train dans les Alpes, c’est prendre le temps d’admirer les paysages merveilleux, les forêts millénaires et les sommets enneigés. Mes 4 parcours sans voiture s’adressent à tous les voyageurs, les familles ou les randonneurs, les contemplatifs ou les sportifs. Il y a dans chacun des pays d’Europe que nous allons visiter ici du patrimoine, des paysages naturels magnifiques, des jolis villages et même des lacs pour se baigner.

J’ai pris l’habitude de sillonner les Alpes pendant l’été, et j’y découvre à chaque fois de nouveaux coups de cœur inattendus ou espérés. Je les partage avec vous dans cet article, à travers ces quatre itinéraires incontournables de la Suisse à l’Italie, en passant par l’Allemagne, l’Autriche et la Slovénie. Partons ensemble arpenter ces 5 pays des Alpes.

Près du village de Grindelwald, dans l’Oberland Bernois
Sommaire de l’article

4 itinéraires sans voiture, 1 carte

Comment venir et circuler dans les Alpes ?

Venir en train en Italie, en Allemagne et en Autriche

Avant d’entrer dans les montagnes, il faut pouvoir les rejoindre. L’arc alpin est composé de paysages sauvages, mais aussi de grandes villes bien desservies depuis la France et le reste de l’Europe. Le train constitue une alternative plus responsable que l’avion, et chaque pays compte à moins d’une journée de train plusieurs portes d’entrée vers les massifs des Alpes.

Ces temps peuvent varier bien entendu, en fonction des correspondances et des périodes, mais ils donnent déjà une bonne idée de la facilité d’accès des différentes régions des Alpes en train. Pour des informations en temps réel, je vous invite à consulter Trainline ou Rome2Rio. Rome2Rio intègre par ailleurs certaines compagnies de bus longue distance, comme Flixbus, une alternative moins chère que le train, qui propose de nombreux parcours vers et à travers les Alpes.

Vue sur les glaciers au Gornergrat à Zermatt
Au sommet du Gornergrat, la gare est à 5mn à pied

Circuler dans les Alpes en transport en commun

Une fois dans les montagnes, le train continue de jouer un rôle clé, particulièrement en Suisse et en Autriche, où il constitue la plupart du temps le moyen de transport à privilégier. Les réseaux de bus régionaux ou locaux complètent l’offre et permettent la plupart du temps de se déplacer sans difficulté même sans voiture. Les étapes que j’ai choisies sont à la fois facilement accessibles et offrent suffisamment de mobilités sur place pour un séjour réussi.

Itinéraire #1 : Un mois en train des Alpes suisses aux lacs italiens

C’est un voyage ambitieux, un parcours qui tutoie souvent les glaciers. C’est une grande boucle alpestre qui traverse la Suisse au plus près de ses sommets les plus emblématiques et de ses voyages en train les plus mythiques. C’est un itinéraire qui s’égare jusqu’en Italie, au bord de ses lacs divins. De l’Oberland Bernois aux lacs italiens, du Valais aux Grisons, partons pour un voyage extraordinaire à haute altitude.

Itinéraire d’un mois entre la Suisse et l’Italie
L’itinéraire d’un mois dans les Alpes croise grands glaciers, belles vallées et lacs splendides

À 40 minutes de Zurich, Lucerne est le point de départ de notre itinéraire. La jolie ville lacustre se pare de ponts en bois couverts datant du Moyen-âge. Elle est une base idéale pour profiter du lac des Quatre-Cantons - ses paysages, ses plages - et grimper au sommet du Mont Pilatus.

Notre découverte se poursuit dans l’Oberland bernois, à Grindelwald, trois heures de train plus loin. Ce gros village est un territoire de haute-montagne puisqu’il se situe face au triptyque Mönch – Eiger – Jungfrau, ses faces vertigineuses et ses sommets englacés à plus de 4000 mètres. Le Jungfraubahn est d’ailleurs le plus haut train d’Europe. Il grimpe jusqu’au Jungfraujoch, une station perchée à 3 454 mètres d’altitude.

Nous prenons ensuite la direction du Valais, région suisse en partie francophone. Après 4 heures de voyage, nous nous arrêtons d’abord au Val d’Anniviers, une belle vallée encaissée parfaite pour la randonnée. S’y niche Grimentz, l’un des plus beaux villages de Suisse. Les chalets de bois brulé y sont un ravissement.

Puis vient l’étape incontournable à Zermatt, avec ses vues éblouissantes sur le Mont Cervin. Je parle plus en détail de cette destination dans mon article que je vous invite à lire : Zermatt, quelques jours face au Cervin.

Avant de quitter le Valais, faisons un détour par Fiesch, à 2h15 de Zermatt. Si nous nous arrêtons ici, c’est pour dévorer des yeux le glacier d’Aletsch, le plus grand des Alpes. Il s’offre à tous, avec des points de vue facilement accessibles en remontées mécaniques. Le Moosfluh ravira les contemplatifs, l’Eggishorn offre une vue panoramique sur le glacier. Enfin, le Bettmerhorn est idéal pour se lancer dans une grande et belle randonnée jusqu’au lac de Marjelen.

Des glaciers du Valais à la douceur du Lac Majeur, il n’y a qu’un pas, ou presque. Le tunnel du Simplon est notre sas de télétransportation, et après deux heures de train, nous arrivons à Stresa, belle cité balnéaire au bord du lac italien. En face, les merveilleuses îles Borromées nous attendent avec leurs palais et leurs jardins exotiques et colorés. Pour cette 6e étape, le changement de décor est complet, et la 7e s’inscrit dans la continuité.

Nous nous arrêtons près de Lenno, au bord de l’idyllique lac de Côme (3 heures de train), et profitons de sa rive Ouest, la mieux desservie en transports et en ferries. La Villa Barbarello a servi de décor à Star Wars et James Bond, la Villa Carlotta est incontournable, et le chemin de randonnée Greenway del Lago longe le lac sur 10km de village en village.

C’est encore un train qui nous ramène en Suisse, mais pas n’importe quel train. La ligne Bernina Express est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Tirano est son point de départ, à 2h30 de Lenno. Le wagon ouvert nous porte par-delà les glaciers qui entourent le col de la Bernina jusqu’aux paysages extraordinaires de Haute-Engadine.

Arrêtons-nous quelques jours à Silvaplana ou Sils Maria pour une trêve paisible et éternelle au bord de lacs sublimes. Pour clôturer ce voyage en beauté, rentrons à Zurich, toujours en train panoramique (4h30) sur une voie qui serpente dans les montagnes de tunnels en viaducs.

Point de vue sur les lacs de Haute-Engadine, près de Silvaplana
Itinéraire Suisse, Italie : les petits + Variantes et alternatives
  • Plus court : arrêtez-vous au niveau des lacs italiens, et rentrez en France depuis Milan
  • Plus long : Ajoutez une étape entre Silvaplana et Zurich, par exemple dans la région de Lenzerheide ou près de Flims

Carnet pratique et liens utiles
  • Des abonnements existent pour prendre le train en Suisse. Pour les voyageurs, le Swiss half fare card constitue souvent l’option la plus économique.
  • Sur les lacs italiens, le ferry est le mode de transport à privilégier. Les horaires sont disponibles sur NavigazioneLaghi.it.

Itinéraire #2 : 10 jours entre Garmisch et Salzbourg

Entre villes splendides et larges vallées alpines, cet itinéraire traverse quelques capitales de l’arc alpin et n’oublie pas de s’échapper dans les montagnes. Innsbruck et Salzbourg sont deux villes qui témoignent de la richesse culturelle des Alpes. Garmisch-Partenkirchen et surtout la vallée du Zillertal nous rapprochent de la nature et remplissent notre jauge d’aventure.

Itinéraire dans le Nord des Alpes, entre Garmisch-Partenkirchen en Allemagne et Salzbourg en Autriche
Ce deuxième itinéraire parcourt l’Allemagne et l’Autriche.

Garmisch-Partenkirchen, au sud de Munich, est une localité idéale pour débuter tout en douceur notre itinéraire à travers les Alpes. Malgré son altitude modeste, à 700 mètres, la ville olympique se trouve dans un cadre bien alpin, elle est cernée de montagnes, dont la plus célèbre est le Zugspitze, le plus haut sommet d’Allemagne.

La frontière autrichienne est toute proche, et il ne faut qu’1h15 en train pour rallier Innsbruck. Arrêtons-nous quelques nuits pour visiter la vieille ville, grimper au spectaculaire point de vue du Hafelekar ou découvrir le plateau bucolique et paisible autour d’Igls.

Rejoignons ensuite le Zillertal, une vallée verdoyante, dont les plateaux d’altitude sont recouverts d’alpages puis de glaciers. Mayrhofen est le terminus des trains à 1h30 d’Innsbruck, et une étape pratique pour rayonner dans la vallée, l’une des plus belles du Tyrol. Entre grande randonnée et activités infinies en famille, le Zillertal a de quoi séduire tous les voyageurs. Le glacier d’Hintertux permet même de s’essayer au ski d’été et de déambuler 1km dans une grotte naturelle au cœur du glacier.

La grotte d’Eisriesenwelt, la plus grande grotte glaciaire du monde
L’entrée monumentale de la grotte glaciaire de Eisriesenwelt, à 1h30 de Salzbourg

Le périple se poursuit jusqu’à Salzbourg, la cité de Mozart, à 3h30 de train. La rivière Salzach y serpente entre les collines sur lesquelles se dressent des monuments d’envergure, comme la forteresse de Hohensalzburg. Nous y découvrons aussi les jardins Mirabell et les maisons de Mozart. Salzboourg est aussi idéale pour rayonner, par exemple jusqu’à Eisriesenwelt, la plus grande grotte glaciaire du monde. C’est une visite impressionnante, à ne pas manquer, à 1h30 de train+navette de Salzbourg.

Chapelle de granit au Penken, Mayrhofen, Zillertal
Itinéraire Allemagne, Autriche : les petits + Variantes et alternatives
  • Plus court : sautez l’étape d’Innsbruck. Vous aurez sans doute d’autres occasions de découvrir la capitale du Tyrol.
  • Plus long : Pourquoi ne pas s’arrêter au lac Konigsee, entre Mayrhofen et Salzbourg ? Plus d’infos sur cette destination avec le blog Nos cœurs voyageurs.
  • Beaucoup plus long : : Prolongez le plaisir avec l’itinéraire numéro 3 à la découverte des lacs du Salzkammergut et des Alpes orientales.

Carnet pratique et liens utiles
  • Si vous restez quelques jours à Salzbourg, la Salzburg card est un bon investissement. Elle donne accès à l’ensemble des transports publics de la ville et l’entrée gratuite à de nombreux musées.
  • Sinon, achetez vos billets directement sur le site des transports de la ville (téléchargez l’application, c’est plus pratique).
  • Dans le Zillertal, la carte d’hôte donne accès aux bus en illimité. La Zillertal Activcard, assez chère, offre plus de liberté. Elle donne accès à la plupart des remontées mécaniques de la vallée et à diverses activités.

Itinéraire #3 : Voyage de 3 semaines à la découverte des Alpes orientales

C’est un voyage aux confins des Alpes, un itinéraire qui traverse l’Autriche du Nord au Sud par la région lacustre du Salzkammergut, les montagnes de Styrie, les lacs de Carinthie, avant de rejoindre la Slovénie puis la lagune de Venise. Riche en visites, en lacs et en baignades, notre chemin s’échappe aussi en altitude, tout autour du Dachstein, un massif sublime à ne pas manquer en Autriche.

Itinéraire de trois semaines entre Autriche, Slovénie et Italie
Un itinéraire au fil de l’eau entre Autriche, Slovénie et Italie

Comme notre aventure commence à Salzbourg, vous pouvez très bien reprendre l’itinéraire précédent où nous l’avons laissé. Prenez le temps de visiter la ville aux cent églises avant de vous lancer vers la région du Salzkammergut, dont les lacs sont parmi les plus beaux d’Europe.

A 1h30 de Salzbourg, St Wolfgang est un village adorable au bord du Wolfgangsee. Nous y passons quelques jours pour faire le tour du lac, en bateau, à vélo, nous baigner et grimper en train au sommet du Schafberg, promontoire éblouissant sur la région.

Mais la perle du Salzkammergut, c’est bien Hallstatt, sa mine de sel, sa civilisation préhistorique et son lac qui ressemble à un fjord. Ce village au charme fou est à 2 heures du Wolfgangsee (train ou bus) et est l’étape incontournable d’un voyage dans la région. N’oubliez pas de vous échapper une journée pour réaliser la randonnée vers les superbes lacs de Gosau, facilement accessibles en bus depuis Hallstatt.

le village de Hallstatt de nuit
Aussi joli de jour que de nuit, le village de Hallstatt en Autriche

Moins connue des voyageurs français, notre prochaine étape est pourtant au cœur d’un cadre merveilleux. Sur son plateau perché, Ramsau am Dachstein est un paradis pour la randonnée et une étape de choix pour les familles avec une foule d’activités à découvrir au pied du Rittisberg. Ramsau, c’est aussi l’incontournable Top of Dachstein et son vertigineux voyage en téléphérique.

Plus d’infos sur Ramsau : mon article en famille à Ramsau

Nous reprenons le train à Schladming pour rejoindre la Carinthie (compter 4h30 environ). Considéré comme la riviera autrichienne, le lac Wörthersee est idéal pour une pause balnéaire et une baignade dans l’un des lacs les plus chauds d’Europe. C’est notre dernière étape en Autriche, avant de rejoindre la Slovénie toute proche.

Bled est une destination incontournable en Slovénie. Son lac est un joyau, à visiter absolument. Nous nous arrêtons dans ce village puis nous arrivons à Ljubljana, la capitale du pays. J’évoque Bled et de Ljubljana dans mon article : Découvrir la Slovénie, la petite perle des Alpes.

Puis vient Venise, qu’on peut rejoindre en bus (3h45) ou en train (5h30). Après tous ces lacs, ces montagnes, ces glaciers, il est temps de découvrir les canaux et les ponts de cette cité flottante. Venise est une expérience unique en son genre, conclusion parfaite de notre traversée des Alpes du Nord au Sud.

Le lac de Bled, un des plus beaux lacs des Alpes
Itinéraire Autriche, Slovénie : les petits + Variantes et alternatives
  • Plus court : Faites le parcours jusqu’à Ramsau am Dachstein puis allez directement à Venise (9 heures de train) ou rentrez à Salzbourg (2h).
  • Plus long : Prenez votre temps dans le Salzkammergut ou à Ramsau. Ou bien combinez cet itinéraire avec les itinéraires #2 ou #4

Itinéraire #4 : 3 semaines des Dolomites au Tyrol

C’est un voyage à la verticale, entre les parois abruptes de montagnes rocheuses et spectaculaires. D’abord, les Dolomites, un massif prestigieux, le joyau des Alpes italiennes avec ses célèbres stations et ses sommets emblématiques dont le plus connu se nomme Tre Cime. Ensuite, le Tyrol, cœur de l’Autriche alpestre, avec ses villages typiques, ses belles vallées et son décor à plusieurs étages. Si elles appartiennent à deux pays distincts, les deux régions sont proches géographiquement et culturellement. Ne nomme-t-on pas les Dolomites le Sud Tyrol ?

Itinéraire des Dolomites au Tyrol dans les Alpes
Des Dolomites au Tyrol, un voyage à la verticale

Nous commençons ce voyage à Vérone, la ville de Roméo et Juliette, dont les arènes sifflent des airs d’opéra pendant l’été. La charmante cité nous ouvre la porte des Dolomites et du Val Gardena après un voyage en train puis en bus à travers les vignes, les vergers et des vallées de plus en plus encaissées (4h de trajet).

Le village de Santa Cristina est la plus petite des trois stations du Val Gardena. C’est le pied à terre que nous choisissons dans une vallée qui livre nombre de merveilles : le cirque montagneux de la Furchetta, l’immense alpage de l’Alpe di Siusi, les pentes abruptes du Sassolungo… Je parle plus en détails de cette destinations dans l’article En famille dans les Dolomites : le Val Gardena.

Dans les Dolomites, les bus franchissent des cols au décor incroyable. Traversons donc le superbe Passo Gardena pour faire étape à Corvara dans le Val Badia, à 2 heures de Santa Cristina, avant de reprendre notre route jusqu’à Sesto Moso par le Passo Falzarego et Cortina d’Ampezzo.

Le village paisible de Moso est une escale paisible, idéale pour rayonner par exemple jusqu’au lac de Braies, mais est aussi le point de départ d’une randonnée sublime et exigeante vers le Rifugio Locatelli (Drei Zinnen Hutte) et la muraille des Tre Cime, plus célèbre silhouette de la région. C’est une belle façon de découvrir ces trois pics en sortant des sentiers battus.

En train jusqu’à Lienz, puis en bus vers Mittersill et enfin les rives du lac Zillersee, une belle journée de transport nous amène dans la région de Zell am see, grosse bourgade balnéaire, randonneuse et dont les remontées mécaniques des villages alentours grimpent jusqu’aux glaciers.

La célèbre Kitzbühel, notre 6e étape à 1 heure de train, ne manque pas non plus d’attraits. C’est une jolie ville colorée, dont le centre médiéval et les paysages sont typiques du Tyrol. Le téléphérique du Hahnenkamm permet de rejoindre les sommets pour la pratique de la randonnée ou du VTT. Le Schwarzsee, au bout d’une jolie promenade à pied depuis le centre, est le lieu privilégié des familles pour se baigner.

Une heure de train supplémentaire nous mène à notre dernière étape. C’est Innsbruck, capitale du Tyrol et ville mythique des Alpes, qui nous accueille pour conclure cet itinéraire de trois semaines entre les Dolomites et le Tyrol.

Vue sur la vallée de l’Inn, Autriche

Au-dessus d’Innsbruck, un dernier point de vue sur la vallée

Itinéraire Italie, Autriche : les petits + Variantes et alternatives
  • Plus court : Vous pouvez rejoindre aller directement à Innsbruck depuis Sesto Moso en 4 heures de bus.
  • Plus long : Vous pouvez combiner ce parcours avec d’autres itinéraires présentés dans cet article. L’itinéraire #2 passe aussi par Innsbruck et plusieurs étapes de l’itinéraire #3 sont assez proches de Zell am See : Salzbourg est à 1h30 et Ramsau am Dachstein à 3h30, par exemple.
Carnet pratique et liens utiles
  • Je donne plus de détails sur l’itinéraire dans les Dolomites et l’ensemble des informations sur les transports dans la région dans mon article : les Dolomites sans voiture

Pour conclure : 4 Itinéraires dans les Alpes

Nous avons donc parcouru ensemble 4 itinéraires à travers 5 pays de l’arc alpin :la Suisse, l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne et la Slovénie. J’espère que vous y trouverez uun peu d’inspiration ! N’hésitez pas à votre tour à partager vos parcours et vos destinations préférées dans les Alpes en commentaire.

ça peut aussi vous intéresser…
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Peut-on voyager avec un bébé ? Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos