logo lacartedumonde.fr fond transparent
Cala Gonone, la perle du Golfe d'Orosei en Sardaigne

Cala Gonone, la perle du Golfe d'Orosei en Sardaigne

Les meilleures expériences de voyage à Cala Gonone et autour

Cala Gonone, la perle du Golfe d'Orosei en Sardaigne

Vous rêvez de sable clair et de criques turquoises ? Et vous adorez les paysages en relief, les côtes spectaculaires ? Alors prenez cette route en lacets qui descend les pentes du Supramonte, et suivez-la jusqu’à Cala Gonone. Cette station balnéaire isolée est la perle du Golfe d’Orosei en Sardaigne, le point de chute idéal pour découvrir une région incroyable. La meilleure destination en Sardaigne ? Peut-être.

Dans cet article, je vous propose de découvrir les plus belles expériences à vivre à Cala Gonone et dans ses environs. C’est un parcours que vous pouvez suivre pas-à-pas, dans un terrain d’aventures unique, sur la côte Est de Sardaigne.

Vous aimez la mer ? Louez un bateau à la découverte du Golfe d’Orosei. Vous préférez la montagne ? Partez en randonnée découvrir le canyon de Su Gorropu. Toutes ces aventures et bien d’autres vous attendent dans la suite de cet article. Vous allez découvrir les plus belles plages autour de Cala Gonone, les randonnées à faire et des infos pratiques pour préparer votre séjour. Prêt ? C’est parti.

Fleur du parc national du Golfe d’Orosei

Le parc national du Gennargentu

Aussi appelé parc national du Golfe d’Orosei, il est l’un des trois parcs nationaux de Sardaigne, il regroupe une partie du Golfe d’Orosei et le Supramonte, la plus belle région montagneuse de Sardaigne. Cala Gonone est une excellente base pour le découvrir côté mer et côté terre. C’est ce que je vous propose de faire dans cet article.

A lire également : l’île de l’Asinara, un autre parc national en Sardaigne.

Cala Gonone côté mer : les plages merveilleuses du Golfe d’Orosei

A Cala Gonone, il vaut mieux être du matin. Orienté à l’Est, le Golfe d’Orosei baigne au soleil jusqu’à 15 heures. Puis l’astre disparaît petit à petit derrière les montagnes côtières. Pour profiter à fond de votre journée, rendez-vous de bonne heure au port pour partir à la découverte du Golfe d’Orosei.

Kayak de mer dans le Golfe d’Orosei

Comment visiter le Golfe d’Orosei ?

Sur le port, les différentes agences proposent le même type d’expériences pour visiter le Golfe. Vous aurez le choix entre :

  • LA CROISIERE GUIDÉE avec déjeuner sur le bateau et des arrêts sur différentes plages : 10h-17h30, 40-50€ par personne.
  • LA LOCATION DE BATEAU AVEC SKIPPER : 190 € + l’essence. A partir de 8h30 le matin
  • LA LOCATION DE BATEAU SANS PERMIS : 120 € + l’essence. A partir de 8h30 le matin
  • Enfin, une solution plus sportive et plus écologique : L’EXCURSION EN KAYAK. Vous pouvez contacter l’agence Prima Sardegna.

Faut-il réserver ? Fin avril, non, mais pendant l’été, c’est plus sûr. Vous pouvez le faire sur le site CalaGononeCrociere.it ou appeler Chicco (+39 340 552 8337) qui parle français.

1. Louer un bateau sans permis à Cala Gonone

Notre aventure à Cala Gonone commence à bord d’un bateau type Zodiac à moteur 40 ch. C’est la puissance maximale autorisée pour naviguer sans permis. Mais pas de panique, vous irez bien assez vite pour découvrir toute la moitié sud du Golfe d’Orosei, sa partie la plus belle..

Pour moi, louer un bateau en autonomie est le meilleur choix pour découvrir le littoral :

Cala Biriala dans le Golfe d’Orosei, près de Cala Gonone
Louer un bateau permet de débarquer sur des plages autrement inaccessibles, comme ici Cala Biriala

Maintenant que vous êtes capitaine attitré, vous pouvez vous déplacer librement dans le Golfe. Le débarquement est autorisé sur toutes les plages, sauf à Cala Goloritze. Celle-ci est protégée.

Vous pouvez débarquez, mais une fois la manœuvre réalisée, le bateau ne peut pas rester au bord de la plage. Vous devez l’éloigner à 50 mètres, jeter l’ancre et rejoindre vos petits copains sur la plage à la nage. Et oui, si vous venez au Printemps, il faudra quelqu’un de dévoué pour se baigner dans une mer méditerranée à 15 degrés.

Ô capitaine, mon capitaine

Avant de partir, on vous formera très brièvement sur la conduite et les règles à suivre. Voilà ce qu’il faut retenir :
  • Sans permis, vous louez des bateaux type zodiac avec moteur 40ch.
  • Il y a les bateaux de 5 mètres, jusqu’à 5 personnes, et les bateaux de 6 mètres, jusqu’à 8 personnes.
  • La conduite est simple : on pousse pour accélérer, on tire pour ralentir, et on tourne le volant pour tourner. Facile, non ?
  • Quand on approche des plages, on remonte l’hélice au ras de l’eau (mais toujours dans l’eau). Ça vous évitera de casser l’hélice dans le sable.
  • On jette l’ancre dans le sable, et pas dans les rochers. Sinon, elle peut se coincer, et hop plus d’ancre.

Allez, vous savez presque tout. A fond sur votre bateau à moteur, vous partez découvrir en liberté les plus belles plages du Golfe d’Orosei.

2. Découvrir les plus belles plages autour de Cala Gonone

A Cala Gonone, l’agence nous a conseillé d’aller d’abord tout au Sud du Golfe, à Cala Goloritze, puis de rentrer petit à petit le long de la côte. Si la houle se développe dans la journée, on pourra ainsi s’éviter quelques rebonds non maitrisés. On fait les bons élèves et on file tout droit à Cala Goloritze. On arrive au bout de 45mn de navigation

Cala Goloritze, une des superbes plages autour de Cala Gonone
Au large de Cala Goloritze

Cala Goloritze est l’une des plages les plus célèbres de Sardaigne. Avec son piton rocheux qui fait frémir les amateurs d’escalade et son eau couleur topaze, elle offre depuis la mer l’un des décors les plus spectaculaires du Golfe d’Orosei. A noter : il est interdit de débarquer sur Cala Goloritze. Si vous souhaitez rejoindre la plage, il faudra nager quelques centaines de mètres ou un autre jour, venir à pied par le sentier de randonnée qui débute au parking de Su Porteddu (3h aller-retour, ok pour les enfants, très mal desservi par les transports en commun).

Après une pause pique-nique au large de Cala Goloritze, nous débutons notre lente remontée vers le Nord par la Cala dei Gabbiani, un long ruban de sable clair encerclé de falaises. C’est beau, l’eau est translucide, la plage quasi déserte. Quelques rochers clairs posés dans la mer semblent être un appel au snorkeling.

La plage dei Gabbiani et la minuscule Cala Mudaloru dans le Golfe d’Orosei

Voilà ensuite Cala Mariolu, presqu’aussi célèbre que Goloritze. C’est un petit lagon turquoise absolument idyllique. Plus que parfait. Mais il y a un peu de monde et on préfère admirer depuis la mer ce petit coin de paradis. Après Cala Mariolu, voici Cala Mudaloru, une plage et une grotte, enserrée dans une crique profonde au relief vertical.

Là où on décide de s’arrêter, c’est sur Cala Biriala. Cette fois-ci, l’eau est émeraude, et il y a même une petite arche naturelle en bout de plage. Superbe, encore et toujours. Chaque nouvelle plage est un spectacle de haute voltige, un jeu de mouvement entre la mer et les montagnes.

A l’intérieur des grottes de Cala Luna
Rentrer dans l’une des grottes de Cala Luna, une expérience à ne pas rater !

Avant de rentrer à Cala Gonone, une dernière pause s’impose à Cala Luna, mais je garde cette plage pour la suite de l’article, car il existe un autre moyen de s’y rendre, côté terre.

Cala Gonone, côté terre : si proche des montagnes du Supramonte

Le Golfe d’Orosei est la conclusion maritime d’une région montagneuse et sauvage, et le parc National s’étend jusqu’à la pointe de La Marmora, point culminant de Sardaigne à 1 834 mètres d’altitude. Autant dire qu’ici, ce n’est pas le plat pays. Les rues de Cala Gonone sont en pente raide, les chemins de randonnée font les montagnes russes et la côte est la plupart du temps complètement inaccessible côté terre.

C’est une région idéale en Sardaigne si vous aimez marcher.

3. Marcher le long de la côte de Cala Gonone à Cala Luna

Cala Luna est l’une des rares plages du Golfe d’Orosei accessible par la mer (on en a parlé) et par la terre. Ça permet même de s’y rendre deux fois, ce qui n’est pas désagréable, tant le décor des grottes de Cala Luna est un spectacle assez unique en Sardaigne.

Il existe un sentier de randonnée qui permet d’accéder à Cala Luna, depuis Cala Fuili, et même pourquoi pas de Cala Gonone.

De Cala Gonone, il faut compter 1 heure de marche pour arriver à Cala Fuili. Cette première partie n’est pas la plus intéressante car on marche au bord de la route. Après la fin de la route, un escalier descend sur la plage, et le chemin vers Cala Luna débute juste en face. Il vous faudra à partir de ce point encore 2h30 pour atteindre les grottes de Cala Luna.

Cala Fuili, proche de Cala Gonone dans le Golfe d’Orosei
Cala Fuili est une plage facilement accessible depuis Cala Gonone

La randonnée est un peu plus difficile qu’elle n’y parait au départ. Elle monte et descend sans cesse dans une superbe végétation méditerranéenne. Le coin est très fleuri au Printemps. Il n’y a pas de difficulté particulière en dehors de la longueur. Vous pouvez le faire avec vos enfants.

A Cala Luna, ne manquez pas d’explorer les immenses grottes si caractéristiques qui peuplent la partie nord de la plage. Avec son kiosque qui vend des boissons même hors saison (il y a un restaurant derrière la plage, mais il n’est ouvert que pendant l’été), cette plage est aussi une halte agréable pour se baigner, surtout après une belle randonnée.

Grotte de Cala Luna, en Sardaigne
Devant les grottes de Cala Luna

Comment revenir à Cala Gonone ?

Si vous n’avez pas envie de faire la randonnée en sens inverse, vous pouvez rentrer à Cala Gonone en bateau. L’ANGELA I par exemple fait le trajet entre Cala Gonone et Cala Luna à 9h, 10h, 11h et 12h30 et de Cala Luna vers Cala Gonone à 15h30, 16h30 et 17h30.

Des transports aller-retour vers les différentes plages de la côte sont organisés depuis le port de Cala Gonone, d’autres pour visiter la grotte Bue Marino. Pendant l’été, vous trouverez un restaurant sur Cala Sisine et sur Cala Luna. Pensez à prendre pique-nique et boissons si vous souhaitez vous arrêter sur les autres plages.

4. Randonner dans le Canyon de Su Gorropu, le grand canyon de Sardaigne

Avec ses parois calcaires hautes de 500 mètres, le canyon de Su Gorropu est le « grand canyon » de Sardaigne. Avec le Golfe d’Orosei, c’est l’autre incontournable à découvrir à proximité de Cala Gonone. On a pris une journée entière pour partir à sa rencontre.

Notre randonnée débute au Passo Ghenna Silana, à 35 minutes de route de Cala Gonone. On se fait déposer en taxi en haut de ce col situé à 1 000 mètres d’altitude, dans le massif du Supramonte. Le sentier de 4km tout en descente jusqu’au canyon est parfaitement tracé. Il s’enfonce en sous-bois à la rencontre de superbes chênes noueux, traverse les rocailles fleuries et serpente dans les éboulis au pied des falaises.

Après la mer, nous voici en pleine montagne. On a vraiment bien fait de venir en Sardaigne !

Paysages du Supramonte en Sardaigne Canyon de Su Gorropu en Sardaigne Belle vue sur les montagne près du Paso Ghenna Silana
La randonnée jusqu’au canyon de Su Gorropu est superbe

Au bout de 2h30, nous atteignons l’entrée du canyon. Oui, on a pris notre temps, mais pour rappel, nous marchons avec une petite randonneuse de 6 ans. Comptez plutôt 1h30 à 2h si vous êtes entre adultes consentants.

Nous voici donc à l’entrée de la Gola di Gorropu, et avant de pénétrer dans cette cathédrale naturelle, nous nous installons pique-niquer sur une dalle rocheuse près d’un des multiples petits ruisseaux qui forment un peu plus loin la rivière Flumineddu. L’endroit est propice à la baignade à partir du mois de Juin.

Escalade en famille dans le canyon de Su Gorropu

A l’intérieur du Canyon de Su Gorropu

Il y a trois parcours dans le canyon, clairement signalés par des ronds de couleur tout au long du chemin :
  • Le parcours VERT est accessible à tous. Il y a simplement un passage en goulet où les enfants seront plus à l’aise que les grands.
  • Le parcours JAUNE prend la suite et n’est pas beaucoup plus difficile. Quelques passages où on doit s’aider des mains. Rien d’insurmontable et très ludique pour les enfants.
  • Sur le parcours ROUGE, ça se corse (même si c’est la Sardaigne). Il y a vite des ressauts de 2 à 3 mètres à grimper. Comme ils disent à l’entrée, ce n’est pas pour les touristes. On s’est arrêté au premier point rouge.

Le prix pour visiter le canyon est de 5 euros par personne (3,50 € pour les enfants. Il est collecté dans une petite cabane située à l’entrée. Les gardiens nous font un petit brief sur la géologie locale, les parcours. Aussi, un casque est fourni aux enfants, parce que plus qu’une balade dans un canyon, Su Gorropu est un formidable terrain pour crapahuter de rocher en rocher.

Nous passons 1h15 sur les parcours vert et jaune à découvrir le décor vertical du Canyon de Su Gorropu. La gorge, impressionnante, est aussi très ludique à arpenter. Le chemin avance au fond du canyon. Celui-ci est d’abord tapissé de végétation puis devient beaucoup plus minéral. Dans les profondeurs du canyon, seuls quelques arbres s’accrochent encore aux murailles calcaires.

Parfois, les parois se referment presque au-dessus de nous, comme pour mieux marquer leur majesté. Je suis absolument conquis par l’atmosphère que dégage ce lieu, jusqu’à la première marque du parcours rouge, qui signe la fin de notre aventure.

Au fond du canyon de Su Gorropu
Dans le canyon de Su Gorropu

Après cette belle découverte en Sardaigne, nous terminons notre randonnée en rejoignons le parking de Tiscali – S’Abba Arva. Depuis le canyon, un chemin de 7km y mène, tout plat sur le papier, assez vallonné en réalité. Nous marchons un peu plus de 2 heures jusqu’au parking sur ce chemin qui réserve quelques jolis points de vue sur la rivière Flumineddu. Notre taxi nous attend au parking pour rentrer à Cala Gonone.

Canyon de Su Gorropu, près de Cala Gonone

Venir au canyon de Su Gorropu

Il y a deux points de départ pour visiter le canyon, et aucun transport en commun pour les rejoindre. Voilà plusieurs façons d’aborder le canyon.

Si vous voyagez sans voiture :

  • Faites comme nous, venez en taxi. Faites-vous déposer à Ghenna Silana à l’aller, et récupérer au parking S’Abba Arva au retour. Comptez 5 à 7 heures de marche environ. Vous pouvez contacter xxx au xxxx. 60 euros l’aller-retour fin avril. Sans doute plus cher en saison.
  • Joignez-vous à une excursion en groupe. L’agence Ghivine m’a été recommandée.

Si vous voyagez avec une voiture :

  • Garez-vous au col Ghenna Silana et faites l’aller-retour (5-6 heures de marche minimum).
  • Moins difficile, garez-vous au camp de base Gorropu, sur la route du col. De là, transport en jeep jusqu’à Ghenna Silana et depuis un point situé 2km après le canyon (3h30 à 4h de marche environ). Toutes les infos ici

Cala Gonone, une station balnéaire entre mer et montagne

Si à ce stade, je ne vous ai pas convaincu de poser vos sacs quelques jours à Cala Gonone, ne lisez pas la suite et allez plutôt découvrir d’autres idées voyage en Italie. Si en revanche, vous vous dites que cette destination est faite pour vous plaire, vous pouvez continuer la lecture. Voici quelques bonnes adresses à Cala Gonone.

Comme nous étions à Cala Gonone fin avril, de nombreux commerces et restaurants étaient encore fermés. Ceux dont je parle dans cet article sont ouverts tout au long de l’année.

5. Dîner au Brigantino

On a testé plusieurs restaurants à Cala Gonone, parmi les quelques-uns qui étaient ouverts hors saison, et dans l’ensemble, nous n’avons pas été transportés par la qualité des plats proposés. Le Brigantino, avec son décor urbain soigné, nous a séduit plus que les autres. Il est parfait pour un repas décontracté avec un bon choix de pâtes, pizzas ou burgers… Excellent rapport qualité-prix.

Le Brigantino est aussi un bar avec un bon choix de bières notamment, et certains soirs, des concerts sont organisés en fin de soirée.

En savoir plus : Il Brigantino, Cala Gonone

6. Boire un cocktail au bar de l’hôtel Nuovo Gabbiano

C’est le rendez-vous incontournable de la fin d’après-midi, après une belle journée à naviguer, à randonner, à profiter de la région de Cala Gonone. La belle terrasse de l’hôtel Nuovo Gabbiano est située juste en face du port et permet de siroter un cocktail ou une bonne bière pour conclure la journée en beauté.

Plage dans le centre de Cala Gonone
Il y a aussi une plage dans le centre-ville de Cala Gonone

Préparer son voyage à Cala Gonone

Où dormir à Cala Gonone ?

Ce qu’il faut savoir avant de réserver un hôtel ou un appartement à Cala Gonone, c’est que la petite ville côtière est dans la pente. Ainsi, certains hôtels dans les hauteurs offrent de très belles vues sur le golfe d’Orosei mais sont assez loin du port et des activités. On a préféré rester proche de tout et nous avons passé 4 nuits à la très reposante Casa Calaluna, et son balcon qui prend le soleil à l’heure du petit déjeuner. L’appartement est dans une rue calme, à quelques minutes à pied du centre, du port, des restaurants et du supermarché Berritta, le seul ouvert toute l’année à Cala Gonone.

Trouver votre prochain logement à Cala Gonone Booking.com

Comment venir à Cala Gonone ?

Cala Gonone est desservie en bus de manière assez régulière par la ligne de bus 520 Nuoro – Cala Gonone. Il y a 5 bus par jour du lundi au samedi et 3 bus le dimanche et les jours fériés. Le trajet dure un peu plus d’une heure.

De son côté, Nuoro est une plaque tournante des bus en Sardaigne. De cette ville, vous pourrez facilement rejoindre Olbia au nord Est (où se trouve l’aéroport le plus proche), Cagliari au Sud et Sassari au Nord Est.

Tous les horaires des bus en Sardaigne sont sur GoogleMaps et vous pouvez acheter vos billets directement dans l’application DropTicket (AppStore ou GooglePlay).

Cala Gonone est-elle une destination qui convient aux enfants ?

Cala Gonone plaira à tous ceux qui aiment les sublimes décors naturels, et les enfants y trouveront en plus une sacrée dose d’aventure dans les rochers du canyon de Su Gorropu ou sur les plages du Golfe d’Orosei. Cala Gonone est une destination parfaite en famille, et il y a en plus de tout ce dont j’ai parlé un aquarium assez réputé.

En famille ou non, je suis certain qu’à Cala Gonone, vous allez vous régaler.

Cala Gonone, l’essentiel

  • Cala Gonone se situe au bord de la Mer Méditerranée dans le Golfe d’Orosei, à l’Est de la Sardaigne
  • Vous y découvrirez en bateau parmi les plus belles plages de l’île : Cala Goloritze, Cala Mariolu, Cala Biriala, Cala Luna…
  • Elle est un excellent point de chute pour randonner dans le massif du Supramonte, par exemple dans l’extraordinaire canyon de Su Gorropu.
  • C’est une station balnéaire tranquille et familiale, entourée d’une nature préservée et de paysages côtiers de toute beauté.
  • Vous préparez un voyage en Sardaigne ? Consultez aussi mon article sur le village de Stintino et la plage de La pelosa
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également 4 itinéraires sans voiture à travers les Alpes en Europe Le migrant et l'humain
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos