logo lacartedumonde.fr fond transparent
Visiter Naples et Pompéi

Visiter Naples et Pompéi

Voir Naples et mourir

Visiter Naples et Pompéi

Première et dernière étape de notre voyage en Campanie, Naples en Italie est une ville pleine de vie qui célèbre au quotidien la pizza et le football. Elle est indissociable de sa voisine, la cité antique de Pompéi, figée en l’an 79 par l’éruption du Mont Vésuve. Ceci est mon récit de voyage dans les rues de Naples et les ruines de Pompéi.

Une promenade dans les quartiers incontournables de Naples

Autour du Scappanapoli, le centre historique

Notre Bed & Breakfast, le B&B Stella Diana, est au cœur du centre historique, à deux pas du Spaccanapoli, cette rue étroite et rectiligne qui fend Naples en deux parties. Longue d’environ 2km, Scappanapoli prend différents noms d’un bout à l’autre de son parcours. Dans le centre historique, Scappanapoli est Via San Biagio dei Librai, une partie dont le tracé reste fidèle à celui pensé à l’époque romaine.

Scappanapoli est un long ruban d’échoppes colorées et d’églises baroques. Quasi-piétonne, elle laisse la part belle au fourmillement de la vie napolitaine.

Si Scappanapoli est le cœur vivant de Naples, la Via dei Tribunali est sa sœur jumelle. Sur un trajet totalement parallèle, 100 mètres plus au nord de la ville, elle est plus festive que sa voisine. Nombreux restaurants et belles terrasses lui donnent un peu plus vie en soirée.

La jolie Piazza del Gesu Nuovo dans le centre historique de Naples
La jolie Piazza del Gesu Nuovo dans le centre historique de Naples

Ces deux rues creusent un sillon étroit dans la vieille ville. Quelques placettes accueillent un peu de ciel et de lumière, mais le centre de Naples valorise l’ombre comme souvent les villes de la méditerranée le font. Même le duomo – la cathédrale – ne recule que de quelques mètres par rapport à Via Dumo.

Côté est, le quartier délivre de jolies places, plus ouvertes. Citons par exemple la Piazza Bellini et ses jolies terrasses verdoyantes. Elle est idéale pour un café ou un brunch. Parlons aussi de mon coup de cœur, la Piazza del Gesu Nuovo, italienne à souhait. Sur cette place trapézoïdale, plusieurs églises témoignent d’époques variées. N’hésitez pas à entrer dans l’église del Gesu Nuovo dont la façade à pointes est si caractéristique, c’est gratuit. La nef toute en volumes m’a laissé une impression bien plus céleste que celle du Duomo.

Immeuble typique du B&B Stella Diana à Naples

Où dormir à Naples ?

Voici nos deux adresses pour un hébergement dans le centre de Naples :

  • Au cœur du centre historique, le B&B Stella Diana est une adresse centrale, au calme et pas trop éloignée de l’embarcadère des ferries pour les îles de la baie. Umberto est venu en personne nous chercher à l’aéroport et si besoin fournit le siège bébé à l’arrivée. Une adresse pratique dans un immeuble typique !
  • Près de Piazza Dante, nous avons loué pour 2 nuits un très joli 2 pièces : poutres apparentes, hauts plafonds, belle décoration… Marco est un hôte adorable et réactif. C’est l’appartement Inn Primo Piano, un hébergement que je vous recommande, à l’intersection du centre historique, des quartiers espagnols et de la colline du Vomero.

Les quartiers espagnols

La Piazza Dante est le point de départ de notre promenade du côté des quartiers espagnols de Naples. Espagnols ? Oui, espagnols. L’histoire est compliquée ici, et entre la Rome de César et le Risorgimento de Garibaldi, le Royaume d’Espagne y est allé de sa petite empreinte. Les ruelles populaires des quartiers espagnols sont adossées à la colline du Vomero. Et rassurez-vous, on y parle bel et bien italien.

Voilà un quartier vivant, où la voix porte loin, où les klaxons s’égosillent, où les scooters déferlent comme des vagues sans prévenir. Avec ses trottoirs de 3cm, le quartier n’est pas forcément parfaitement babyproof, il faut le dire. (rappelons que ce voyage à Naples est le premier avec bébé, j’en parle dans l’article : Autour de Naples, un premier voyage avec bébé)

En s’approchant du port, on découvre une Naples plus monumentale. L’imposant Castel Nuovo a été construit au 13e siècle, et la Piazza del Plebiscito, entouré de basiliques et de palais, est la plus célèbre de la ville. Avec ses colonnades en demi-cercle, elle a un petit air de Place Saint-Pierre à Rome.

A quelques pas de la place, au hasard d’une rue, une plaque murale : « Ici est né la pizza margherita il y a 100 ans ». La plaque date de 1998, la pizza margherita de 1898, et malgré le temps qui passe, la pizzeria Brandi continue de régaler ses clients encore aujourd’hui.

Naples vue d’en haut : la colline du Vomero

Naples, tout le monde le sait, il faut la voir d’en haut, depuis la colline du Vomero. Le funiculaire Augusteo nous épargne une rude grimpette jusqu’au Castel Sant’Elmo. Là-haut, on se paye le panorama le plus chouette de la ville, avec sur l’horizon le Vésuve, la baie et les îles.

Un long dédale d’escaliers monumentaux nous ramène en ville du côté de Montesanto, au cœur des quartiers populaires. On les traverse pour retrouver Spaccanapoli, et bientôt notre appartement de Piazza Dante

Cycliste à vélo dans les escaliers du Vomero à Naples Vue sur la baie de Naples depuis le Castel Sant Elmo Colline du Vomero à Naples
Le quartier du Vomero, pour prendre un peu de hauteur

Une journée à Pompéi

Pour le dernier jour de notre voyage en Campanie, nous sommes allés à Pompéi. Après une semaine sur les chemins de Campanie, nous visitons enfin cette cité antique que la nature a pris soin de détruire pour mieux la conserver. Aujourd’hui, Pompéi est un témoignage majeur de l’époque romaine, une mise en scène à l’échelle 1:1 d’une ville gravée dans la cendre il y a près de 2 000 ans.

L’entrée est ornée d’un vilain bâtiment en béton. Son jumeau est à Uxmal, au Mexique. Même les sites antiques se mondialisent !

Pompéi, une histoire volcanique

L’an 79. Le mois d’Octobre. Les cuves de vin sont pleines mais Pompéi est une ville qui a perdu de son attrait depuis un tremblement de terre il y a quelques années. Le pire est à venir. Ce 24 octobre, et non le 24 Août comme on l’a longtemps pensé, le Mont Vésuve entre en éruption et sa pluie de cendres anéantit toute trace de vie. Pompéi est rayée de la carte pour toujours. Pourtant, sa plus grande gloire est à venir. Redécouverte, la cité devient le modèle-type de la ville Romaine. Une mine d’or pour les chercheurs, un eldorado pour les touristes et les voyageurs.

C’est cette cité intacte que le voyageur moyen peut visiter encore aujourd’hui. Pompéi, un lieu de légende, un paradis de l’imaginaire.

Rue de Pompéi, près du Forum
Dans les rues de Pompéi

Pas à pas dans la cité antique de Pompéi

Notre arrivée dans le site est moins solennelle. Le Forum est une place publique aujourd’hui un peu embouteillée. Il y a du monde à Pompéi en ce mois d’avril. Et il y a bébé qui crie famine. On se faufile au milieu des rangées romaines pour atteindre la cafétéria, de l’autre côté du forum.

Tout va mieux 40mn plus tard, et nous pouvons commencer pour de bon notre visite de Pompéi. Et ce qu’on peut dire, c’est que le long de ses grandes rues pavées, la cité semble étrangement présente. Les comptoirs des commerçants, le four du boulanger, les termes publics… Tout est en place. A condition de se racheter un étage et un paquet de toits, la vie pourrait reprendre ici, à Pompéi. Le volcan n’a même pas l’air si menaçant. Faut dire qu’il a perdu pas loin de 2km de hauteur depuis l’éruption de 79 et l’explosion de sa caldeira.

De la Villa dei Misteri jusqu’à l’Amphitéatre romain, nous parcourons Pompéi et visitons le Lupanar, le Théâtre antique et de nombreuses villas aux fresques somptueuses. Cette ville est un cours d’histoire antique grandeur nature, et sans audio-guide, on ne saisit pas toujours la portée de ce qu’on regarde. On vous conseille donc de ne pas faire comme nous et de vous procurer ce petit objet à votre entrée sur le site de Pompéi.

A 17 heures, les cars ont filé. Le Foro a fait place nette. Nous profitons de l’instant pour admirer les lieux et regarder ce volcan de malheur. Tenter d’imaginer la fumée, les nuées, les pluies, les toits qui brulent et s’effondrent, les corps recroquevillés, étouffés. Tout semble si calme et serein aujourd’hui, à Pompéi.

Fresques murales à l’intérieur d’une maison, Pompéi

Comment venir à Pompéi ?

Venir en train à Pompéi est très facile et rapide. Rendez-vous à la gare centrale de Naples, juste à l’ouest du centre historique sur la Piazza Garibaldi, puis prenez le train Circunvesuviana.

Pour Pompéi, c’est la ligne 3 vers Sorrento. Arrêtez-vous à Pompéi Scavi, qui signifie « ruines de Pompéi » en italien. Vous êtes arrivés. Inutile de réserver ni de regarder les horaires, il y a des trains toutes les 30 minutes environ dès 6 heures du matin.


Se déplacer autour de Naples sans voiture

Pour se déplacer autour de Naples, de nombreuses possibilités s’offrent au voyageur.

Le train est un excellent moyen de visiter la région de Naples. Pompéi et Salerne sont à 40mn de la gare centrale de Naples, Sorrento à un peu plus d’une heure. On peut aussi rejoindre en train la zone volcanique des champs phlégéens, où nous ne sommes pas allés.

Toujours sur route, des bus se rendent aussi sur les hautes pentes du Mont Vésuve en une heure. Comptez ensuite 30mn de marche pour atteindre le sommet.

Mais ce qu’on préfère ici, c’est de naviguer en ferry dans la baie de Naples et le long de la côte amalfitaine. Les bateaux partent du port de Naples au Molo Beverello, un quai qui se trouve juste derrière le Castel Nuovo. Le port de Naples est très vaste donc n’hésitez pas à demander votre chemin si vous êtes perdus.

Je donne quelques liens sur les compagnies de transport autour de Naples dans mon article d’introduction sur ce voyage à Naples.

Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?

Continuez le voyage :
Autour de Naples, un premier voyage avec bébé

et découvrez les autres étapes de mon itinéraire
  1. Visiter Naples et Pompéi
  2. Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?
  3. Les villages de la côte Amalfitaine

Votre prochaine étape

Que faire sur Capri, l'île bijou de la baie de Naples ?

Découvrir
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Les Dolomites sans voiture : toutes les infos pour préparer votre voyage Le village de Stintino et la plage de La Pelosa en Sardaigne
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos