logo lacartedumonde.fr fond transparent
Peut-on voyager avec un bébé ?

Peut-on voyager avec un bébé ?

Le voyage avec bébé, c'est facile

Peut-on voyager avec un bébé ?

Lorsqu’on attend son premier enfant qu’on est sur le point de devenir parent, la question se pose, forcément. Peut-on voyager avec un bébé ? Il y a souvent beaucoup d’interrogations et peu de réponses. Bébé peut-il prendre l’avion ? A partir de quel âge peut-il voyager ? Quel est le matériel indispensable, et ce qui est accessoire ? Ce sont aussi des questions que nous nous sommes posés. Et puis nous sommes partis en voyage avec bébé. Voilà quelques pistes qui pourront sans doute vous aider.

Si j’ai voulu écrire cet article, c’est pour rassurer. Oui, avoir un bébé, ça change la vie. Et ça change aussi un peu les voyages. Oui, tout est un peu plus compliqué, un peu plus organisé. C’est peut-être une moins bonne idée de tenter le bus de nuit, un peu plus compliqué de terminer la soirée dans un pub écossais. Mais voyager avec un bébé, c’est avant tout plein de belles expériences à vivre ensemble, pour se découvrir, s’inventer.

Quand on attend un enfant, tout le monde croit connaître la bonne manière de l’éduquer. Les voyages, c’est fini. Les sorties, c’est fini. A vrai dire, vous faites comme vous voulez. Si vous avez envie de voyager avec votre bébé, c’est vous qui voyez. En tout cas, de notre expérience, c’est possible. Mieux, c’est inoubliable.

Prenons notre exemple. Héloïse a aujourd’hui 10 mois. Elle a déjà vu l’Italie, la Suède, la Norvège, dépassé le Cercle Polaire, fait de la randonnée en Laponie et du télésiège à Capri. Elle a vu Pompéi, elle a vu Naples. Elle a babouillé avec des irakiens, des somaliens, des italiens (beaucoup d’italiens), des américains, des allemands, des suédois, etc… Et elle n’a jamais eu l’air de s’en plaindre, bien au contraire.

Matériel et accessoires pour un voyage avec bébé

Cet article a été écrit suite à une première année de voyages avec Héloïse. Nous avons ensuite continué à voyager, et j’en ai tiré un bilan plus complet sur le matériel et les différents accessoires qui peuvent être utiles pour voyager avec un bébé.

Voyager avec bébé : ne pas (trop) écouter ce qu’on vous dit

Futurs parents, il y a deux phrases que vous allez entendre immanquablement.

Phrase n°1 : « Avec bébé, ne rêvez pas. Le voyage, c’est fini »

Cette phrase peut s’accompagner du « tu verras » traditionnel, qui signifie « moi, je sais ». De mon expérience, chaque histoire de famille a sa propre réalité. Avoir un bébé, ce n’est pas renoncer à tout, et encore moins à ce qui nous anime, ce qui nous passionne. Et c’est encore mieux quand c’est une passion que l’on peut partager avec lui. C’est le cas du voyage.

Avant d’avoir un enfant, nous avons fait comme vous, nous avons fait quelques recherches, sommes allés voir des blogs. D’autres le font. Pourquoi pas vous ?

Phrase n°2 : « ça sert à rien, il ne se souviendra de rien. »

Ah, comme si la mémoire s’arrêtait au souvenir. Non, bébé ne se souviendra pas de ses premiers voyages. C’est vrai. Mais la mémoire est un processus multiple. Par exemple, la mémoire procédurale permet d’ancrer des automatismes, par exemple en termes de motricité. Une autre : La mémoire perceptive fait appel aux sens et à la perception. Ce n’est pas parce que l’enfant ne saura pas raconter son voyage ensuite qu’il n’en reste rien.

Un voyage est un moment passionnant pour un bébé. Tout est nouveau, insolite. En voyage, Héloïse se montre curieuse de tout, elle se relève pour voir un paysage, elle prend la main des autres enfants, fait coucou de la main à ceux que nous croisons. Cette dernière passion est née en Italie, lorsqu’elle avait 7 mois. Elle a passé son voyage à faire coucou à la moitié du pays.

Et puis, voyager avec son bébé, c’est se créer des souvenirs à soi, une expérience en commun. C’est le seul moment où nous pouvons passer des journées entières avec son enfant, sans le stress de la vie quotidienne. Profitons-en !

voyager avec bébé dans les îles Lofoten
Un voyage avec bébé dans les îles Lofoten

Choisir une destination avec bébé : quelques règles à suivre

Pour voyager avec bébé dans les premières années de sa vie, il y a quelques règles à respecter, qui peuvent déterminer en partie les choix de destination. Voici trois règles d’or pour un premier voyage avec bébé.

La santé de bébé en voyage

Quand il s’agit de la santé de bébé, certains parents sont plus ou moins stressés. Ça peut se comprendre. En voyage comme à la maison, on n’est pas à l’abri d’une poussée de fièvre soudaine, ou d’un lait local que bébé n’arrive pas à digérer. Tout cela peut créer de l’anxiété, surtout en terrain inconnu.

Avec Héloïse bébé, nous avons toujours choisi des destinations où nous estimions pouvoir être pris en charge efficacement à l’hôpital en cas de problème. Et au final, nous sommes allés quelquefois rendre visite aux urgences. Nous avons aussi évité les pays où il y avait un risque de paludisme.

Voyager avec bébé : les risques de l’altitude

Les règles semblent varier d’un avis à l’autre, mais pour résumer mes lectures sur le sujet, il est conseillé de ne pas dépasser 1200-1500 mètres jusqu’à 1 an, 2000 mètres jusqu’à 2 ou 3 ans et 3000 mètres jusqu’à 6-8 ans. C’est d’autant plus vrai s’il s’agit de dormir en altitude. A partir de 8 ans, il y a moins de risques, vous pourrez enfin l’emmener faire le zouave sur le salar de Uyuni. Mais attention quand même au Soroche !

Prendre l’avion avec bébé

Pour voyager en avion avec un bébé, plus il est petit, plus c’est simple. Un nouveau-né va passer le vol à dormir. Un bébé d’un an et demi peut ne pas avoir envie de dormir, du tout. Si les horaires de bébé sont bien réglés, privilégiez des vols de nuit si vous partez loin. Les compagnies aériennes fournissent sur demande un berceau spécial assez pratique pour ne pas avoir bébé sur les genoux pendant tout le vol. Et oui, jusqu’à 2 ans, l’avion est gratuit.

Les seuls moments un peu difficiles peuvent être le décollage et l’atterrissage, à cause de la pression qui s’intensifie. C’est le moment de sortir biberon, tétine, le sein de Maman. N’hésitez pas à décaler le biberon pour tomber au bon moment et ainsi éviter les cris pendant les dernières minutes de vol.

Pour ce qui est de la sécurité, les hôtesses et stewards prévoient le coup. Une fois qu’ils ont repéré votre petit bagage à pattes, ils fournissent une sur-ceinture à attacher facilement pour mettre bébé sur ses genoux. Sans oublier un très choupi micro gilet de sauvetage qu’on espère bien sûr ne pas avoir à utiliser.

Ne pas oublier que chaque bébé est unique

Bébé mange, dort, fait caca. Jusque-là, on a le même specimen.

Mais chaque bébé est différent. Héloïse mange de tout, toutes les marques de lait en poudre, tous les petits pots qu’on lui donne, chauds, tièdes, froids. Elle n’est pas difficile, et ses horaires de repas sont presqu’aussi aléatoires que les nôtres. Pour les siestes, on n’a jamais vraiment réussi à caler quoique ce soit d’officiel. Elle dort quand elle en a envie, mais elle dort aussi bien dans son lit qu’en poussette ou dans son porte bébé. Tous ces éléments rendent nos voyages plus faciles, et il n’est pas certain que la règle s’applique pour tous.

Vu notre manière de voyager, c’est quand même plus pratique d’acheter sur place une partie des pots, des couches et du lait plutôt que tout emporter dès le départ.

changement de couche tout terrain, sur l’île de Capri
Les climats doux, c’est plus pratique pour changer les couches un peu partout

Le kit de voyage indispensable ou pas d’un premier voyage avec bébé

On a commencé à voyager à deux en 2009, en mode backpackers. Sans permis de conduire, on a toujours utilisé les transports en commun pour se déplacer. C’est comme cela qu’on aime voyager et on avait envie de continuer.

Evidemment, quand on voit la famille du voisin partir en vacances sur la côte, remplir le coffre de son break d’un millier de choses pour ses enfants, on se pose des questions. A-t-on vraiment besoin de tant de choses pour bébé ? La réponse, évidemment, est non.

Voyager avec ou sans la poussette de bébé ?

Nous avons vu plusieurs parents voyageurs ne pas emporter la poussette en voyage. Pour nous, ça reste un très bon allié pendant la première année de bébé, quand il ne sait pas encore du tout marcher. Comme on savait qu’on allait voyager, on s’est équipé avec la poussette la plus pratique du marché : la Yoyo. Repliée, elle passe en bagage cabine, ce qui est sacrément pratique dans les aéroports.

La Yoyo est ultra-compacte, elle se glisse par exemple facilement entre deux tables au restaurant, ce qui permet de manger en toute tranquillité pendant que bébé fait la sieste ou commence sa nuit.

Le porte bébé, l’atout tout terrain du parent voyageur

Absolument indispensable, le porte-bébé physiologique remplace parfaitement la poussette dès que le terrain devient trop irrégulier. C’est aussi une très bonne option pour les randonnées faciles.. Et bébé adore être blotti contre Papa ou Maman, c’est un peu son chargeur de batteries à lui. Nous avons choisi la marque Ergobaby, mais Manduca et Boba font aussi de très bons modèles.

En climat chaud ou pour les randonnées un peu plus difficiles, on préfère quand même les sacs à dos porte-bébé, qu’on peut utiliser à partir de 6-9 mois environ. Là encore, je vous renvoie vers mon article sur Le matériel et les accessoires pour un voyage réussi avec bébé

Que faire du lit parapluie ?

Là aussi, on avait prévu le coup. Le lit de voyage pour bébé Traveller de Phil and Teds est ultra léger (2kg) et plutôt compact. Mais jusque-là, on a pu s’en passer. En Italie, en Suède, en Norvège, et sans doute dans plein d’autres pays, les hôtels mettent tous à disposition des lits bébés. Il suffit de demander. On a donc toujours laissé le lit parapluie à la maison, qui sert plutôt quand nous allons passer la soirée chez des amis.

On n’emporte pas les jouets en voyage

Ou alors vraiment le minimum. Un doudou, un jouet fétiche et un petit bidule qui fait du bruit. Bébé s’amusera autant avec un bout de carton ou une carte de randonnée. Alors pas besoin de se trimballer le coffre à jouets en entier.

Sacs de voyage avec bébé
Je me demande bien qui va porter les sacs

Voyager avec bébé : nos premières destinations

Avant son premier anniversaire, héloïse a voyagé en Italie, en Suède et en Norvège et à Prague. Nous sommes ensuite partis au Costa Rica et au Panama alors qu’elle avait un an et demi, et aux Canaries, sur l’île de Tenerife pour ses deux ans. Rajoutons aussi quelques destinations en France, comme la Normandie, les Pyrénées et la ville de Arles.

A vous de partir !

Sur l’île de Capri
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Article : Peut-on voyager avec un bébé ?

Mom - 14.03.2019 À garder précieusement, Héloïse sera ravie de lire ses escapades de mini globe torteuse dans quelques années !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également 5 destinations parfaites pour un voyage avec bébé Le migrant et l'humain
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos