Deux jours à Dubrovnik, Croatie - Blog voyage La carte du Monde

Visite de la Perle de l'Adriatique

Deux jours à Dubrovnik

Voyage - 14.04.2019

Etape

6

Deux jours à Dubrovnik

Voyage - 14.04.2019

Dubrovnik est une cité extraordinaire, lovée à l’intérieur de ses remparts, entre mer et montagne. Ses façades aux murs clairs et ses toits rougeoyants ont fait l’identité d’une ville qui emporte le visiteur vers d’autres temps. Appelée Raguse à l’époque médiévale, rebaptisée Port-Réal dans la série Game of Thrones, la plus belle ville de Croatie est un appel à l’imaginaire. J’y ai croisé en pensée des marchands d’épice et des pirates.

Lumières de Dubrovnik, Croatie

Ombres et lumières à Dubrovnik


C’est par une belle soirée d’été que je franchis les fameux remparts de Dubrovnik, une première pour moi comme pour Valy, qui m’accompagne bien entendu dans ce voyage en Croatie. Un pont de pierre, la porte fortifiée de Ploce, une allée silencieuse bordée d’églises et de hauts murs épais… Chaque pas nous rapproche un peu plus des lumières de la vieille ville. L’écho grandit, petit à petit. Quelques mètres encore, un passage vouté et nous voici enfin sur la place de la Loge à l’entrée du Stradun.

L’artère principale de la ville, est une large voie commerçante à la symétrie exquise, et qui concentre près d’elle la majorité des monuments de la cité. Ainsi, sur cette place de la Loge (Luza), je suis émerveillé par le superbe Palais Sponza, la tour de l’horloge et l’église Saint-Blaise.

Sur les pierres claires, les bavardages résonnent et les éclairages nocturnes prennent de l’ampleur. Ici, par une chaude nuit d’été, je m’enivre de ce décor de théâtre à ciel ouvert, cette vieille-ville au timbre si particulier, où seuls les piétons ont droit de cité.

Les villes de Croatie

La Croatie m’a séduit pour sa nature sublime et ses superbes villes. Dubrovnik est certes la plus belle de toutes, mais d’autres villes valent le voyage. Ainsi, je vous invite à découvrir deux villes qui m’ont enthousiasmé : Split et Sibenik.


Fontaine Onofrio et Stradun, Dubrovnik

La Fontaine d’onofrio et le Stradun

Jour 10 : En ville et sur les remparts

Dubrovnik, Croatie Après la nuit, souvent, les rêves s’évaporent, les premières impressions laissent place à des opinions plus mesurées, et tout rentre dans l’ordre. Mais pas à Dubrovnik, où je vis à l’intérieur des remparts l’une de mes plus belles journées de voyage.

Nous avançons d’escaliers en escaliers, de places élégantes en ruelles exquises, à la découverte d’une des cités les plus charmantes d’Europe. L’église Saint Ignatius, par exemple, siège sur une place adorable au sommet d’une volée d’escaliers que connaît bien une certaine Cersei. Plus haut, un couloir court à travers les remparts. Il débouche au sommet d’une falaise face à l’Adriatique. Le café Bard Mala Buža s’est installé ici. On y boit chocolat chaud et Espresso à l’ombre de grands parasols.

À Dubrovnik, il faut se laisser porter dans ce dédale que les remparts encerclent de toutes parts et s’arrêter au hasard des églises opulentes et des monuments remarquables. À l’extrémité du Stradun, la superbe Fontaine d’Onofrio aimante les touristes qui entrent en masse par les escaliers de la Porte Pile. Cette Fontaine, construite au XVe siècle, a joué un rôle stratégique pendant la guerre Serbo-Croate. La fontaine a permis l’approvisionnement en eau potable des habitants tout au long du siège de la ville.

Point de rassemblement en ville, la petite place qui entoure la fontaine abrite aussi l’entrée du remarquable Monastère franciscain et le point de départ des balades sur les remparts.

C’est donc tout près que de là nous empruntons un escalier discret, il mène sur le mur d’enceinte de Dubrovnik (accès payant). Activité prisée, le tour de la ville offre des vues remarquables sur les toits de la ville, et une belle aventure de deux heures en altitude.

Nous montons en milieu d’après-midi. À mesure que la journée s’avance, les lumières dansent, de plus en plus élégantes, sur les façades de Dubrovnik. L’ombre des volets ou celles des marcheurs se projettent en mouvement et façonnent un spectacle bien vivant. L’endroit est inoubliable, son charme inégalable. J’ai passé un moment merveilleux à parcourir ces fortifications, à grimper sur quelques-unes de ses tours ou avancer entre le rouge des toits et le bleu de la mer. Incontournable !

Remparts de Dubrovnik, King’s Landing Croatie

Sur les remparts de Dubrovnik

Jour 11 : Dubrovnik, points de vue sur la ville

Vue sur Dubrovnik depuis le Musée de l’Indépendance Les jours filent et défilent. Dans ce voyage croate il n’en reste plus qu’un.

Au sommet du Mont Srd, la terrasse panoramique a remplacé les camps retranchés. Ce sommet situé à 412 mètres d’altitude au-dessus de la ville fût un haut-lieu de la guerre serbo-croate, le théâtre d’une bataille acharnée pour le contrôle de Dubrovnik. Un fort y abrite justement le Musée de l’indépendance. J’y découvre le déroulé détaillé d’un conflit terrible. Dubrovnik, côté face.

Sur le toit du musée, comme sur les terrasses à l’arrivée du téléphérique, de magnifiques points de vue plongent sur la cité inscrite au patrimoine de l’humanité.

Redescendus au niveau de la mer, on se rend à la forteresse de Lovrijenac. Perchée sur un rocher au-dessus de la mer, cette ruine médiévale offre une vue éblouissante sur les remparts et la cité. C’est par la Porte Pile, juste à côté, que nous rentrons à nouveau dans la vieille-ville. Nous errons un long moment sur le Stradun, à observer les gens et les bâtiments. Les touristes défilent en colonnes dispersées, un plan de ville à la main, le regard éveillé et les yeux relevés. Dubrovnik, côté pile.

La ville compte un nombre ahurissant de restaurant. Des ruelles entières sont envahies de terrasses d’établissements plus ou moins recommandables. Sur le conseil de nos voisins de chambre, nous nous rendons dans une discrète ruelle où quelques tables ont été dispersées. J’ai oublié le nom de ce restaurant délicieux où nous tirons le bilan de notre voyage autour d’une bonne bouteille.

Dubrovnik : les 5 incontournables

  • LE TOUR DES REMPARTS : Venez tôt le matin pour éviter la foule ou en fin de journée pour profiter des plus belles lumières. Ouvert de 8h à 19h30.
  • LE STRADUN : La rue principale est une merveille d’harmonie architecturale
  • PASSAGES, RUELLES et ESCALIERS : Promenez vous sans plan, au hasard, pour découvrir les coins secrets de Dubrovnik
  • LE MONT SRD : Symbole de l’indépendance et beau point de vue au-dessus de la ville
  • LA FORTERESSE DE LOVRIJENA : Face aux remparts, un superbe panorama

Lovrijena, Dubrovnik

Vue d’ensemble de la vieille-ville depuis Lovrijena

Commentaires

Article : Deux jours à Dubrovnik
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Vos commentaires

14.04.2019

Mom

Je me souviens de l'appel téléphonique de Val , vous parcouriez les remparts de Dubrovnik et nous étions sur le chemin des marmottes..et toutes les cloches de Dubrovnik nous ont offert leur concert magistral..c'est un superbe souvenir...
    Hvala la Croatie

    Récit de voyage

  1. Introduction : Hvala la Croatie
  2. Le petit tour de Slovénie
  3. Zagreb et les lacs de Plitvice
  4. Autour de Sibenik
  5. Split et Korcula
  6. Korcula et Mljet
  7. Deux jours à Dubrovnik
  8. Conclusion : La carte postale et le voyage

Plus d'articles...