logo lacartedumonde.fr fond transparent
Visiter la Suisse en train

Visiter la Suisse en train

Toutes les infos et astuces pour se déplacer en Suisse

Visiter la Suisse en train

Le voyage en train séduit de plus en plus de voyageurs, et la Suisse, petit pays montagneux au cœur de l’Europe, est l’une des meilleures destinations pour un itinéraire inoubliable en train. Informations sur les réservations, retour d’expérience, bons plans pour économiser sur vos trajets… Cet article est un petit guide pratique pour vous aider à préparer votre voyage en Suisse.

Cet article détaille les infos pratiques pour voyager en train et en transport en commun en Suisse. Si vous êtes plutôt à la recherche d’un itinéraire, je vous invite à lire le récit de mon voyage sans voiture en Suisse.

Prendre le train en Suisse

Savez-vous dans quel pays d’Europe les gens prennent le plus souvent le train ? Et savez-vous combien de km ils parcourent chaque année ? Vous vous en doutez, c’est bien la Suisse qui est championne d’Europe du train : 71 trajets par habitant et par an (c’est 4 fois plus qu’en France), 2 400 km parcouru par habitant et par an (c’est 2 fois plus qu’en France).

En Suisse, le rail est un sujet sérieux. Il bat quelques records d’altitude, gravissant les plus hautes montagnes, serpente lentement au cœur de vallées perdues et relie en cadence t’ensemble des cantons du pays. Le train suisse est même inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, avec les lignes de l’Albula et de la Bernina. Un sujet sérieux, je vous dis !

Les compagnies de train en Suisse : CFF et les autres

La SNCF suisse s’appelle CFF. Ou SBB. Ou FFS. Ça dépend du canton. Il faut rappeler qu’en Suisse on parle différentes langues et le nom de la compagnie ferroviaire nationale s’adapte en conséquence : CFF signifie Chemins de Fer Fédéraux, et je vous passe la traduction, mais CFF, ça donne SBB en allemand et FFS en italien. Ne vous inquiétez pas si vous voyez les trois dénominations partout, c’est normal.

CFF est donc la compagnie nationale suisse mais il existe d’autres compagnies régionales comme les Chemins de Fer Rhétiques dans les Grisons. Pour vous, ça ne change pas grand-chose. L’application mobile CFF, extrêmement bien conçue, vous permettra de réserver l’ensemble de vos trajets en Suisse, y compris ceux qui empruntent les réseaux régionaux.

🔖 liens vers l’application mobile CFF et le site internet CFF

Acheter un billet de train en Suisse : mode d’emploi

Vous pouvez utiliser selon votre préférence l’application ou le site internet CFF. Les prix sont identiques dans un cas comme dans l’autre. Je vous recommande d’utiliser l’application qui offre une expérience de voyage pas à pas tout au long du trajet.

La plupart du temps, vous aurez le choix entre un billet à horaire fixe - « dégriffé » - ou pour quelques euros supplémentaires, un billet de parcours valable une journée entière.

Le billet de parcours a un tarif fixe. Que vous l’achetiez 2 mois à l’avance ou à la dernière minute, ce sera le même prix. En revanche, le billet « dégriffé » suit le même modèle que les tarifs de la SNCF. Plus le train se remplit, plus le prix augmente. En réservant tôt, vous pourrez payer le train jusqu’à 2 fois moins cher.

⭐ Dans la suite de cet article, je vous donne tous les bons plans pour payer moins cher le train en Suisse. Cliquez pour les découvrir sans attendre.

Billets de train en Suisse :
faut-il réserver ?

Dans les trains suisses, il y aura toujours une petite place pour vous. Même si vous avez pris votre billet en courant vers la gare 2 minutes avant le départ du train (ça nous est arrivé !), vous pourrez monter à bord et trouver le plus souvent une place pour vous asseoir.

Non, il n’est donc pas nécessaire de réserver vos billets de train en Suisse, à l’exception notable des trains touristiques. Pour le Jungfraujoch, le Gornergrat ou le Bernina Express, il est souvent plus prudent de s’y prendre à l’avance et de bloquer un siège. Je parle en connaissance de cause : nous avons attendu près de 3h à la gare de Kleine Scheidegg, au pied de la Jungfrau, avant de pouvoir monter là-haut.

Lorsqu’on choisit un train sur le site ou l’application CFF, une série de sigles apparaît, souvent par groupes de 2 lettres.. Il n’est pas inutile d’en connaître quelques-uns :

Ce train entre Chur (Coire) et Saint Moritz dispose d’un compartiment photo et d’une voiture famille. Copie d’écran du site CFF

La Suisse en train : une expérience de voyage au top !

En fait, pour être clair, l’expérience du voyage en train à travers les vallées suisses est quelque chose d’assez extraordinaire, et cela repose sur trois piliers : un système de réservation ultra simple et intuitif, des itinéraires en pleine nature et des interconnexions à haute fréquence. Se déplacer en train en Suisse est un jeu d’enfant.

Par ailleurs, il existe en Suisse plus de 110 gares équipées en casiers à bagages. Vous pouvez donc facilement laisser vos sacs en consigne quelques heures dans une gare pendant que vous faites un tour de ville, et repartir ensuite vers votre destination. Et tout cela avec un seul et unique billet de parcours. (Vous vous souvenez ? Le billet de parcours ? C’est celui qui est valable 24 heures sur un itinéraire donné)

Au-delà du train, d'autres moyens de transport en Suisse

Quand il n’y a plus de train en Suisse, il y a les bus pour prolonger le voyage. On change de couleur car si les trains sont rouges, la plupart des bus suisses sont jaunes. C’est CarPostal qui gère au niveau national et des petits opérateurs locaux que vous trouverez en complément dans les destinations touristiques. La plupart du temps, vous pourrez là encore réserver via l’écosystème CFF.

La Suisse compte 1480 lacs dont un certain nombre sont navigables. Le bateau n’est donc pas un moyen de transport à exclure, par exemple sur le lac Léman ou le lac des Quatre-Cantons.

Enfin, n’oubliez pas le meilleur moyen de grimper en haut des montagnes. En Suisse, vous aurez le choix entre quelques centaines de remontées mécaniques ouvertes en été. Les télécabines, funiculaires et téléphériques ne sont pas à proprement parler des moyens de transport, mais ils vous emmèneront au départ de vos plus belles balades.

Compartiment photo sur la ligne de train de l’Albula
Le compartiment photo, pour profiter du paysage

Quels sont les bons plans pour visiter la Suisse en train ?

Je sais, je sais. Vous aviez très envie de découvrir ce beau pays montagneux au cœur de l’Europe, ces paysages sublimes des Alpes suisses, et là, d’un coup, vous avez un doute. Pourquoi ? Parce que vous venez de découvrir le coût de la vie chez nos voisins. Alors oui, un trajet en train en Suisse coûte un peu plus cher qu’un Paris – Fontainebleau en Transilien. Il va falloir vous y faire, mais comme les Suisses sont sympas, ils nous ont concocté plusieurs offres et abonnements pour réduire la facture des voyageurs.

Swiss Travel et Pass et Half Fare Card : 2 produits, 3 solutions

Dans cette partie, je vais vous présenter les trois offres de réduction mises en place par myswitzerland, l’office du tourisme Suisse. Et je vous dirai ensuite celle que nous avons choisie lors de notre itinéraire de près d’un mois dans les Alpes suisses.

Commençons par les Swiss Travel Pass. Ces abonnements offrent un accès quasi illimité à l’ensemble des transports en Suisse, y compris à certains trains panoramiques, et à des réductions sur les plus connus comme le Jungfraujoch ou le Gornergrat. :

Et puis, il y a la 3e option, que je trouve plus claire et plus souple : le Swiss Half Fare Card ⭐ . Pour moi, c’est le bon plan pour visiter la Suisse en train (si vous avez plus de 25 ans) :

🎴A découvrir : les offres Swiss Travel Pass et Half Fare card

Lors de notre itinéraire en Suisse, nous avons acheté le Swiss Half Fare Card, et pris en complément dans la région de la Jungfrau un pass 3 jours Top of Europe .

🔖 A noter : il existe également des passes régionaux, à prendre si votre voyage en Suisse se concentre dans une seule région et des offres au niveau local en fonction des destinations.

Vue sur les glaciers au Gornergrat à Zermatt
Les trains panoramiques ne sont en général pas inclus dans les offres de réduction. Mais si vous prenez le train du Gornergrat en fin d’après-midi, vous paierez moins cher, et vous n’aurez pas à partager ce point de vue époustouflant

Pour les enfants, le train en Suisse, c’est gratuit

J’ai une excellente nouvelle pour vous si vous voyagez en famille. C’est que vos enfants ne paieront pas le train en Suisse. Ah ! ça fait plaisir, je vois que vous retrouvez le sourire.

Pour les moins de 6 ans, c’est simple. Vos enfants n’ont même pas besoin de billet.

A partir de 6 ans et jusqu’à 16 ans, les enfants voyagent gratuitement à deux conditions :

Le pass Interrail

Encore une solution, encore un mal de crane. Le célèbre Pass Interrail donne lui aussi accès au réseau ferré Suisse. Vous avez le choix entre le Pass global pour voyager dans toute l’Europe et le Pass Pays pour voyager en Suisse uniquement. Contrairement au Swiss Travel Pass, il n’offre pas de réduction sur les trains panoramiques Suisses.

A titre de comparaison, pour voyager 4 jours sur un mois :

Le Pass Interrail est moins cher à première vue, mais ne donne pas accès à tout ce qui est inclus dans les Travel Pass Suisses. Là encore, tout dépendra de l’itinéraire et des parcours que vous souhaitez emprunter. Le Pass global, à peine plus cher que la Pass Suisse, présente clairement plus d’intérêt. Vous pourrez y intégrer votre voyage depuis et vers la France (ou la Belgique, coucou les belges) au début et à la fin de votre itinéraire.

De mon expérience avec Interrail, pas en Suisse mais en Autriche et en Italie, j’ai pu tirer deux conclusions. 1. C’est plutôt rentable mais pas le jackpot non plus. 2. C’est très compliqué : trains longue distance à réserver, suppléments à payer, difficulté à changer ses billets… A l’époque pas si lointaine de mon Pass Interrail, j’avais du me rendre en boutique SNCF pour réserver mes billets, et devant changer mon trajet retour entre l’Autriche et la France, j’avais du racheter un billet car plus aucun train n’était réservable sur mon parcours…

Depuis, le service semble s’être amélioré et l’achat de billet digitalisé, par exemple avec le nouveau Pass Mobile Interrail, mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester.

🚄 A découvrir :Pass Interrail Suisse

Des trains qui serpentent au-dessus des vallées : la Suisse est vraiment le paradis du voyage en train
Se laisser porter à 3400 mètres à bord du Jungfraubahn

Comment venir en Suisse ?

Pour venir en Suisse, inutile de prendre l’avion. Les TGV Lyria met les principales gares helvètes à seulement quelques heures de chez vous. Par exemple, Marseille est à 4 heures de Genève, Lyon à 3h30 de Montreux, Paris à 4 heures de Zurich. Autant de villes qui constituent de beaux points de départ pour visiter la Suisse.

En train, vous pourrez aussi vous rendre facilement à Berne, Lucerne ou Neuchatel et commencer votre itinéraire en train à travers la Suisse.

En plus des trains, la Suisse est bien desservie en bus longue distance. Par exemple, la compagnie Flixbus dessert 19 destinations en Suisse. Si vous habitez l’Est de la France, c’est une vraie alternative : un trajet flixbus de Nancy à Lucerne ne prend que 4h30. Vous n’irez pas beaucoup plus vite en train.

Consulter les horaires et réserver vos billets :
🚄 Billets de train : SNCF Connect
🚌Billets de bus : Omio

La Suisse en train : l’essentiel

N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Tout sur votre prochaine destination

Cliquez sur un pays ou une thématique ci-dessous pour accéder à tous les contenus liés à cette destination

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également La Clusaz : à la neige avec un enfant de 3 ans Les plus beaux paysages de montagne en Europe
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos