logo lacartedumonde.fr fond transparent
Un voyage sans voiture en Suisse et au bord des lacs italiens

Un voyage sans voiture en Suisse et au bord des lacs italiens

Notre itinéraire pas-à-pas en transport en commun

Un voyage sans voiture en Suisse et au bord des lacs italiens

C’est un voyage ambitieux, un parcours qui tutoie souvent les glaciers. C’est une grande boucle alpestre qui traverse la Suisse au plus près de ses sommets emblématiques et de ses voyages en train mythiques. C’est un itinéraire de voyage sans voiture entre la Suisse et les lacs italiens. Oh, ces paysages divins ! De l’Oberland Bernois aux plus célèbres lacs d’Italie, du Valais aux Grisons, partons plusieurs semaines pour un voyage extraordinaire à haute altitude.

Durée : 3 à 4 semaines
🌍 Pays traversés : Suisse, Italie
💙 Coup de cœur pour : le Val d’Anniviers, le lac de Côme, la Haute-Engadine

Mes trois coups de cœur de cet itinéraire sans voiture en Suisse et Italie

Première partie : Lucerne et Grindelwald sans voiture

Lucerne, une destination accessible en train depuis la France

Facilement accessible en train depuis la France, Lucerne est à 5 heures de Paris et seulement 40 minutes de Zurich. La ville lacustre, située au bord du lac des Quatre-cantons, forme le point de départ de notre itinéraire en Suisse sans voiture.

Lucerne est une jolie ville au bord de l’eau, parée de ponts en bois couverts datant du Moyen-âge. Elle est une base idéale pour profiter d’un des plus beaux lacs du pays, aux portes des Alpes Suisses. Profitez de ses plages, de ses paysages, voguez en ferry et grimper au sommet du Mont Pilatus, point de vue à 360 degrés sur les paysages environnants.

📍 Où dormir à Lucerne ? Roesli Guest House, un chouette hôtel avec piscine

Grindelwald, le village au pied de l’Eiger

Notre découverte se poursuit dans l’Oberland bernois, à Grindelwald, trois heures de train plus loin. Ce gros village est un territoire de haute-montagne puisqu’il se situe face au triptyque Mönch – Eiger – Jungfrau, ses faces vertigineuses et ses sommets englacés à plus de 4000 mètres. Le Jungfraubahn est d’ailleurs le plus haut train d’Europe. Il grimpe jusqu’au Jungfraujoch, citadelle perchée à 3 454 mètres d’altitude.

Restons quelques jours ici pour découvrir les superbes paysages de l’Oberland Bernois, le village sans voiture de Wengen et pourquoi pas les lacs de Thoune et de Brienz, qu’on longe de toute façon lors de nos trajets en train.

Les Alpes de Grindelwald sont très bien desservies par les transports
Les Alpes suisses près de Grindelwald

Merveilleux Valais, où l’on tutoie les glaciers

Grimentz et le Val d’Anniviers : le bon plan Suisse

Nous prenons ensuite la direction du Valais, région suisse en partie francophone. Après 4 heures de voyage et quelques correspondances, nous nous arrêtons au Val d’Anniviers, une belle vallée encaissée parfaite pour la randonnée. S’y niche Grimentz, l’un des plus beaux villages de Suisse. Les chalets de bois brulé y sont un ravissement.

Au fond de la vallée, le lac de Moiry, puis le glacier du même nom offre un superbe terrain d’aventures à pied. Les navettes estivales fonctionnent de fin juin à début octobre et rejoignent les points de départ de belles randonnées.

📍 Dans le Val d’Anniviers, le prix des hébergements est un peu plus modéré que dans le reste de la Suisse. Nous avons dormi dans un airbnb au rapport qualité-prix imbattable, à Grimentz, chez Céline

Zermatt, incontournable étape de notre voyage en Suisse sans voiture

Puis vient l’étape à Zermatt, ce village de montagne devenu avec Chamonix l’une des deux capitales de l’alpinisme dans les Alpes. Les vues éblouissantes sur le Mont Cervin ne laisseront personne insensible, et les nombreuses remontées mécaniques ouvertes en été permettent de s’en approcher sans effort.

Zermatt est un village sans voiture. Les voyageurs véhiculés laissent leur voiture dans un énorme parking plus bas dans la vallée et le voyage se termine en train pour tout le monde. Des voiturettes circulent en ville pour rejoindre les hôtels éloignés, mais dans l’ensemble, une fois sur place, on peut tout faire à pied.

📄 A lire : Zermatt, quelques jours face au Cervin.

Le glacier d’Aletsch, le plus grand glacier des Alpes

Avat de quitter le Valais, faisons un détour par Fiesch, à 2h15 de Zermatt. Si nous nous arrêtons ici, c’est pour dévorer des yeux le glacier d’Aletsch, le plus grand des Alpes. Il s’offre à tous, avec des points de vue facilement accessibles en remontées mécaniques. Le Moosfluh ravira les contemplatifs, l’Eggishorn offre une vue panoramique sur le glacier. Enfin, le Bettmerhorn est idéal pour se lancer dans une grande et belle randonnée jusqu’au lac de Marjelen.

📍 Où dormir ? Trouver un hôtel à Fiesch

Le glacier d’aletsch depuis Mossfluh, l’un des plus beaux points de vue sur le glacier
Le glacier d’aletsch depuis Mossfluh, un point de vue facile d’accès en télésiège

La douceur des lacs italiens

Notre itinéraire sans voiture s’arrête au Lac Majeur

Des glaciers du Valais à la douceur du Lac Majeur, il n’y a qu’un pas, ou presque. Le tunnel du Simplon est notre sas de télétransportation. Après deux heures de train et 2 correspondances à Brig et Domodossola, nous arrivons à Stresa, belle cité balnéaire au bord du grand lac italien. Avec ses grands hôtels, ses promenades en bord de lac et ses rues animées en soirée, Stresa nous fait changer d’univers.

Sur le Lac Majeur, juste en face de Stresa, les merveilleuses îles Borromées offrent au voyageur leur décor somptueux : riches palais, jardins exotiques et colorés, points de vue sur le lac…L’Isola Bella, l’Isola Madre et l’Isola dei Pescatori sont toutes à visiter ! Pour s’y rendre, les bateaux partent du centre de Stresa et de l’embarcadère de Caricano tout au long de la journée.

📄 ça peut vous intéresser : Notre itinéraire sans voiture dans les Dolomites

Le lac de Côme, so romantic !

Finalement, ce n’est pas si facile d’aller d’un lac à l’autre. Avec les trains italiens, nous rejoignons d’abord Côme avant de prendre le bus pour longer la rive Ouest du Lac de Côme.. Au total un peu plus de 4h30 de trajet. C’est sûr, pour se déplacer, c’est plus pratique en Suisse.

Nous nous arrêtons près de Lenno, dans un airbnb au-dessus du village de Mezzegra. Notre hébergement est situé sur le chemin de randonnée Greenway del Lago un parcours de 10km aux vues époustouflantes sur le lac. Bien desservie en transport en commun, la rive ouest du lac de Côme se prête parfaitement à une découverte sans voiture. On y découvre par exemple la Villa Barbarello, lieu de tournage de Star Wars et James Bond, et la sublime Villa Carlotta.

🛥️ Pour vos déplacements sur les lacs italiens, pensez au ferry : Tous les horaires sur NavigazioneLaghi.it

La canton des Grisons, une merveille des Alpes suisses

Bernina Express, un train pas comme les autres

C’est encore un train qui nous ramène en Suisse, mais pas n’importe quel train. La ligne Bernina Express est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.. Son point de départ, Tirano, est situé à 2h30 de notre hébergement au bord du lac de Côme. Pour nous y rendre, nous prenons d’abord le ferry jusqu’à Varenna puis le train à travers les Alpes italiennes.

Si le Bernina Express coûte un bras, les trains réguliers bien moins chers empruntent exactement la même voie. C’est à la fois plus économique et plus simple : pas de réservation, arrêts possibles en cours de route… Ce matin, cerise sur le gâteau, l’un des wagons est une rame à ciel ouvert, pour pleinement profiter des paysages extraordinaires qui nous attendent.

Une fois le ticket de parcours en poche, on peut descendre et remonter où bon nous semble. Prendre un café ou déjeuner à l’Alp Grüm, s’approcher des glaciers avec le téléphérique de la Diavolezza-Lagalb, marcher dans la vallée superbe de Morteratsch…. Le train, lui, continue sa route jusqu’à Saint Moritz, capitale de la Haute-Engadine.

🚂 Si vous voulez absolument prendre le train panoramique et pas les trains réguliers, pensez à réserver horaire et siège sur ce site. Sinon, c’est sur le site ou l’appli CFF, comme d’habitude.

La Haute-Engadine, un peu plus proche du paradis

Aux confins des Alpes suisses, la Haute-Engadine est la promesse d’une pause extraordinaire dans une large vallée suspendue, au bord de lacs sublimes. Nietzsche en avait fait son île, vous allez voir, c’est splendide.

Nous nous arrêtons quelques jours à Silvaplana, au bord de son lac majestueux, si paisible le matin, si venteux l’après-midi. C’est l’un des meilleurs spots de kite surf du pays. Vous aurez peut-être envie d’essayer, mais c’est déjà beau à regarder.

Quoi d’autre ? Les lacs de baignade idylliques dans la forêt, les points de vue sur la vallée, les balades à vélo, à Fuorcla Surlej le panorama sur les glaciers, la péninsule de Chastè à Sils-Maria… Vous n’aurez qu’une envie, c’est d’y rester plus longtemps.

Point de vue sur les lacs de Haute-Engadine, près de Silvaplana

Churwalden, dernière étape de notre itinéraire en Suisse sans voiture

Encore un train inscrit à l’UNESCO ? Encore un, oui ! La ligne de l’Albula est une impressionnante succession de tunnels et de viaducs. Elle prolonge la ligne Bernina Express jusqu’à Coire (ou Chur). Bonne idée des trains suisses, encore : il y a un wagon photo, sans siège et avec des vitres panoramiques. De quoi se délecter des paysages verdoyants des Grisons.

On descend à Telencastel, où un bus nous emporte jusqu’à Churwalden. Le village paisible est situé non loin de Lenzhereide, une grande station de ski l’hiver et un spot du VTT l’été. Un grand lac situé au col entre les deux villages permet de s’adonner à la baignade, au pédalo et à d’autres activités ludiques. Enfin, Churwalden héberge la plus longue piste de luge sur rail de Suisse.

📍 Où dormir ? On a complètement craqué pour ce petit bijou d’Airbnb à Churwalden

A Churwalden s’achève notre voyage sans voiture entre la Suisse et les lacs italiens. Pour rentrer, nous rejoignons Zurich, à 2 heures en transport en commun, puis Paris en TGV Lyria.

Se déplaecer en Suisse : mode d’emploi

La Suisse est un pays parfait pour organiser un voyage sans voiture. Il y a de nombreux transports à travers tout le pays, et on peut prendre le train sans réserver à l’avance, ce qui rend le voyage d’autant plus flexible et agréable.

Pour tout savoir sur les transports en Suisse, je vous invite à lire mon article : Visiter la Suisse en train

N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Tout sur votre prochaine destination

Cliquez sur un pays ou une thématique ci-dessous pour accéder à tous les contenus liés à cette destination

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Zermatt en été : quelques jours face au Cervin Visiter la Suisse en train
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos