logo lacartedumonde.fr fond transparent
En immersion à Yogyakarta, capitale culturelle de l'île de Java

En immersion à Yogyakarta, capitale culturelle de l'île de Java

Visite de Yogyakarta et des temples de Prambanan

En immersion à Yogyakarta, capitale culturelle de l'île de Java

Pile au centre de l’île de Java, Yogyakarta est une étape un peu incontournable d’un voyage sur cette île d’Indonésie. Proche de sites célèbres comme Borobudur ou Prambanan, elle mène aussi sur la route des volcans. En Indonésie, c’est un centre culturel important, avec son kraton, le water palace et les spectacles de Wayang Kulit ou du Ramayana. Je n’ai pas trop aimé Yogyakarta, voilà pourquoi.

Le Kraton à Yogyakarta
Le Kraton est le principal monument à visiter à Yogyakarta

Premières impressions de Yogyakarta

Il faut dire que notre visite a commencé sur Malioboro Road, la principale fourmilière de la ville. D’habitude, j’aime bien les fourmilières, elles sont pleines de vie, d’animations, de vibrations. Mais sur Malioboro, les rabatteurs sont presqu’aussi nombreux que les pots d’échappement des scooters. Tout le monde ici a un cousin qui vit à Marseille, et un frère qui travaille dans l’atelier de Batik 30 mètres plus loin.

Si ça me parait fatigant aujourd’hui plus que d’habitude, c’est peut-être que je suis fatigué. On n’a pas beaucoup dormi depuis notre départ de France, et si le lever de soleil sur Borobudur nous a ravi, il n’a pas permis de recharger les batteries du sommeil. Dans ce cas, le mieux est encore de s’offrir une petite sieste, c’est ce que nous faisons.

Le palais royal de Yogyakarta
Où dormir à Yogyakarta :
Andrea Hotel

Tenu par un suisse francophone, l’hôtel est situé dans une ruelle piétonne du quartier international, à deux pas de la gare et de Malioboro. Chouette petite terrasse pour apprécier le spectacle de la rue au moment du petit déjeuner. Les chambres sont plus sommaires, un peu monacales mais le rapport-qualité prix est imbattable.

J’ai aussi choisi cet hôtel car il était situé à 5 minutes à pied de la gare, un emplacement idéal pour prendre ensuite le train vers Malang, ou vers Surabaya.

Plus d’informations sur le site web de Andrea Hotel

Que visiter à Yogyakarta ?

Le Kraton, le site incontournable à Yogyakarta

La visite du palais royal de Yogyakarta offre une balade agréable à l’abri de l’effervescence de la ville. On traverse plusieurs cours carrées d’où émergent des pavillons ouvragés. Le plus célèbre porte le nom de pavillon d’or. C’est aussi un lieu qui met en avant l’art indonésien, l’occasion pour nous d’assister à nos premiers spectacles traditionnels indonésiens.

Le Kraton est fréquenté en nombre par les visiteurs locaux. Ils visitent le palais, un peu, mais passent la majorité de leur temps à pourchasser les voyageurs occidentaux à la recherche d’une photo en leur compagnie. Ils arrivent avec un grand sourire et des millions de mots d’excuse. Surtout si le voyageur est blond, surtout si le voyageur a la peau claire. Pas de bol ! Nous nous prêtons au jeu tout en évoluant dans le petit labyrinthe du Kraton.

Le water Palace et les quartiers plus calmes

Après la visite du Kraton, nous arpentons la ville au hasard des rues. Quand on dépasse l’épuisante Malioboro, on découvre ses rues droites aux maisons basses. On y croise des scooters, des becaks, des groupes de jeunes prêts à décamper sur leur vélo, ou des grands-mères minuscules avec leur air de je sais tout mais qui vous accueillent d’un rayonnant « Selamat pagi ! ». Bon, pas toujours !

Ces détours nous mènent au Water Palace, fermé, que nous observons de l’extérieur. Cette visite à l’écart du tumulte du centre nous permet de découvrir Yogyakarta sous un nouveau jour.

Dans les rues de Yogyakarta
Promenade au hasard des rues, dans Yogyakarta

Le temple de Prambanan, mon coup de cœur à Yogyakarta

Le temple de Prambanan est un célèbre site hindouiste tout proche de Yogyakarta. Nous prenons un bus urbain pour nous y rendre.

Plus qu’un temple, Prambanan est un impressionnant ensemble de 240 temples shivaïtes construits au 10e siècle. Outre les trois temples principaux, les chemins larges et paisibles de Prambanan nous mènent vers les temples de Bubrah, de Sewu et de Lumbung.

Nous déambulons sur le site au coucher du soleil, les lumières rasantes lui donnent encore un peu plus d’élégance. Une fois encore, notre visite fait des émules. Des nuées d’adolescentes voilées nous dévisagent, armées de leur T-shirt Tour Eiffel et en baskets rose fluo. « You are beautiful » nous disent-elles, avant de nous proposer une séance photo.

Le temple principal de Prambanan, Indonésie
Le Temple de Prambanan, près de Yogyakarta

Comment venir à Yogyakarta ? Comment partir ?

Au centre de l’île de Java, Yogyakarta est une destination facilement accessible en Indonésie. Son aéroport dessert l’ensemble du pays grâce à des vols très réguliers, et sa gare offre une des rares opportunités de découvrir l’Indonésie en train. Nous avons d’ailleurs choisi ce mode de transport pour nous rendre à Malang, l’étape suivante de notre voyage.

La gare de Yogyakarta, à l’heure des trains de nuit

Un train de nuit en Indonésie :
de Yogyakarta à Malang

Admirez la jolie gare art déco de Yogyakarta avant de partir en train vers d’autres horizons. Malang est à un peu plus de 7 heures. Il y a un train la journée et un train la nuit. Le notre part à 2h30 du matin. Pour moins de 30 euros chacun, nous voyageons en classe executive, sur des sièges confortables qui s’inclinent légèrement. Bref, c’est plutôt mieux qu’en avion, mais pas aussi bien qu’avec un bon train couchette.

Vous pouvez réserver vos billets sur le site tiket.com

Mont Bromo et Kawah Ijen : les volcans de Java
Un peu de publicité pour repartir en voyage ;)
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Sur les îles Gili, le temps suspendu Les mille et une îles d'Indonésie
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos