logo lacartedumonde.fr fond transparent
Mont Bromo et Kawah Ijen : les volcans de Java

Mont Bromo et Kawah Ijen : les volcans de Java

3 jours à la découverte des volcans actifs de l'est de Java

Mont Bromo et Kawah Ijen : les volcans de Java

Parmi les plus célèbres paysages d’Indonésie, les volcans de l’est de l’île de Java sont un rendez-vous à ne pas manquer. Pour les découvrir, nous choisissons de passer par une agence locale. Voici le récit de notre tour privé de 3 jours et 2 nuits, à la découverte de la caldeira Tengger, du Mont Bromo, et du lac acide du Kawah Ijen.

Pour cette aventure, notre point de départ est la ville de Malang. Arrivés en train de nuit depuis Yogyakarta, nous passons quelques heures ici, à déambuler dans son verdoyant marché aux fleurs ou ses larges avenues, à visiter son Carrefour, oui, le supermarché, et à passer la nuit à l’Helios hôtel, notre demeure pour la nuit.

Pour notre voyage dans l’est de Java, nous voulons personnaliser notre parcours, voir autre chose que le parcours classique proposé par tout le monde et pour tout le monde. Nous organisons sur place nos 3 jours d’aventure avec l’agence Helios Tours (juste en bas de l’hôtel), et c’est ainsi que nous repartons dès le lendemain matin en 4x4 avec chauffeur pour un tour privé de 3 jours et 2 nuits dans l’est de Java.

Voici notre parcours jour après jour dans l’est de Java en Indonésie.

Le lac de cratère du Kawah Ijen dans l’est de Java
Notre partenaire local : l’agence Helios

L’agence Helios Tours est attenante à l’Helios Hotel et travaille aussi avec le plus récent Shelter Hostel, juste à côté. Elle semble avoir été rachetée depuis notre voyage par Smartine Indonesia Travel, et vous trouverez sur leur site la liste des Tours de 1 à quelques jours au départ de Malang.

Il est tout à fait possible de personnaliser son circuit, comme nous l’avons fait. Il faut simplement bien s’accorder sur les différentes étapes et visites que l’on souhaite faire sur le parcours. Vous pouvez vous rendre dans les bureaux de l’agence Helios Tours directement sur place, ou réserver en avance auprès des deux hôtels déjà cités.

Des infos sur les excursions Helios Tours sur les sites suivants : Hôtel Helios, Shelter Hostel et Smartime Indonesia Travel.

Premier jour : Un itinéraire alternatif au sud de la caldeira Tengger

Si vous avez lu les deux premières étapes de notre itinéraire en Indonésie, vous savez déjà que nos réveils précédents ont été très matinaux. Sinon, vous pouvez toujours aller jeter un œil à mes articles sur notre première étape à Borobudur et sur notre visite de Yogyakarta.

Tunnpang, Ngadas et une cascade perdue dans la jungle

Quoiqu’il en soit, le départ est encore matinal avec Wawan, notre chauffeur, et sa jeep vintage. Et en plus elle roule ! A l’inverse des autres 4x4 qui filent tout droit vers Cemoro Lawang et la caldeira du Bromo, nous partons à l’opposé, au sud du parc national.

Cascade Coban Pelangi près des volcans de Java Forêt humide à Java Paysages vallonnés à Ngadas, sur les pentes du Tengger
Au sud de la caldeira Tengger, jungle et plantations

Notre itinéraire passe d’abord par Tunnpang, dont le petit temple est situé entre une école et des habitations. Nous le visitons en même temps qu’un groupe d’enfants indonésiens, venus crapahuter jusqu’au sommet du temple.

Après Tunnpang, notre chemin grimpe sur les contreforts de la caldeira des trois volcans Bromo, Tengger et Semeru. Nous nous arrêtons pour une courte randonnée vers une cascade perdue dans la jungle. Ambiance tropicale totale avec des murs végétaux qui s’emparent de chaque falaise. Si vous la cherchez sur une carte, c’est la cascade Air Terjun Coban Pelangi.

La route continue ensuite jusqu’au village de Ngadas, situé sur une crête au milieu de plantations qui jouent aux montagnes russes sur les pentes. La brume persistante leur donne à ces champs suspendus des airs de mystère. Viennent enfin les derniers kilomètres avant la caldeira, sur une route pavée. Ils mènent à Jemplang, au bord d’un ravin massif et spectaculaire, la caldeira Tengger.

Lever de soleil depuis le Mont Penanjakan

Bromo, Tengger, Semeru ?

Le parc national Bromo-Tengger-Semeru porte le nom des trois entités géographiques principales qui le composent.

  • La caldeira Tengger, d’abord, est un des paysages les plus célèbres d’Indonésie. Elle s’est formée il y a 1,5 millions d’années par suite d’une éruption massive. Au sein de cette caldeira dont le fond se situe à 2 000 mètres d’altitude, plusieurs cônes volcaniques se côtoient, dont le plus célèbre est le Mont Bromo.
  • Accolé au voisin Batok, noyé sous ses cendres grises, le Mont Bromo est le plus célèbre de la caldeira. C’est un volcan actif, il fume en permanence, et on peut le gravir assez facilement. Son cratère est un lieu d’offrandes car le Bromo est un volcan sacré pour les communautés locales.
  • Le volcan Semeru, enfin, est le plus haut sommet de l’île de Java. Il culmine à 3 676 mètres d’altitude, et se situe au sud de la caldeira. Il fait office de toile de fond sur les photos du lever de soleil au Mont Penanjakan.

Une randonnée du sud au nord de la caldeira Tengger

Jemplang est la porte sud de la caldeira, située à l’exact opposé de Cemoro Lawang et du Mont Penanjakan, au nord. Nous décidons de parcourir les 10km qui nous séparent du côté nord à pied, histoire de profiter à fond des paysages qui nous entourent. Au rythme de nos pas défile une vallée de savane puis de cendres, une vallée qui glisse petit à petit vers la gauche avec la précision d’un compas.

Après 3 heures de marche, nous atteignons le pied du Mont Bromo où des membres de la communauté Tengger nous proposent un café local, qui s’avère être délicieux. Nous reprenons la jeep direction le bord du cratère, au nord cette fois, à Cemoro Lawang – littéralement la porte des pins – où nous passons la nuit.

Randonnée dans la caldeira Tengger
Le superbe décor de la caldeira

Deuxième jour : Lever de soleil au Mont Penanjakan et Mont Bromo

Au Mont Penanjakan se dévoile le panorama le plus célèbre de l’île de Java, une féérie de volcans, le Bromo et sa caldeira grande comme Paris au premier plan, le Semeru au fond. La photo est dans tous les catalogues de voyage, solitaire, prise au petit matin quand le soleil est encore rasant. Elle est belle, elle fait rêver.

Le Mont Penanjakan : malgré la foule, un rendez-vous à ne pas manquer

En vrai, c’est pareil, à un détail près. Chaque nuit, 365 jours par an, c’est le même cirque : Un convoi de centaines de 4x4 gravit les pentes du Mont Penanjakan sur une petite route de montagne, et ne s’arrête qu’à quelques centaines de mètres du sommet. 10 minutes de marche au milieu des étals de bonnets suffisent à atteindre le point de vue principal, petit amphithéâtre de béton dont les garde-corps masquent une partie de la caldeira. Le site se remplit dès 4 heures du matin, et il y règne une ambiance de sortie scolaire non contrôlée.

Là, d’un coup, ça fait moins envie. Mais attendez ! Juste à droite de la scène principale, en descendant quelques marches, on trouve une petite plate-forme avec une vue presque identique, et un peu plus au calme. C’est à cet endroit que nous nous sommes installés et ne l’avons pas regretté. Une autre solution encore plus tranquille consiste à s’arrêter quelque part sur le chemin de randonnée qui grimpe en deux heures depuis Cemoro Lawang.

En tout cas, malgré sa fréquentation explosive – c’est la rançon de la gloire – le lever de soleil du Mont Penanjakan restera un moment fort de mon voyage en Indonésie. Le jeu des lumières naissantes sur les volcans et le défilé des brumes dans la caldeira forment un spectacle plus saisissant encore que le froid mordant de la nuit. Prévoyez gants, bonnets et écharpes.

Un escalier dans la brume : au sommet du Mont Bromo

Après le lever du soleil, Wavan nous emmène à nouveau au fond de la caldeira pour rejoindre le pied du Mont Bromo. L’ascension est facile et peut être facilitée encore davantage en louant sur place les services d’un cheval auprès des locaux.

La première partie monte directement dans la pente sur un sol de cendres, puis un bel escalier mène au sommet. On l’emprunte comme on gravirait les marches d’un temple, puisque certains garnissent le sommet d’offrandes au nom du dieu volcan.

Au bord du cratère, on domine l’océan de fumée qui jaillit en permanence du Mont Bromo. Le volcan est actif, en vie. Ses entrailles expulsent des panaches de soufre du plus bel effet, tant qu’on n’a pas à les respirer. Les vues sont belles aussi sur le voisin Batok, le plus joli volcan du coin.

Mont Bromo, un volcan actif de Java
Jeu d’ombres et de lumières sur les crêtes du Mont Bromo

Pour redescendre, un sentier bien tracé propose une alternative bienvenue à l’escalier. Il récupère le chemin principal juste en bas des premières marches.

Tiens, un relais. Wawan, notre chauffeur jusque-là, transmet le flambeau à Brass, clairement plus polyglotte. Après un petit déjeuner à Cemoro Lawang, il nous entraîne vers de nouvelles aventures volcaniques dans une voiture plus confortable que la précédente. Voilà qui est fort bienvenu car la route est longue et quand nous arrivons à notre destination, il fait déjà nuit sur l’île de Java.

C’est le village de Sempol qui nous accueille pour notre dernière nuit sur l’île. L’hôtel est une vieille bâtisse au milieu des plantations de café. Comme la veille, c’est l’agence Helios qui s’occupe de notre hébergement. Rien à réserver. Juste se laisser porter.

Troisième jour : Dans le cratère d’un volcan, le Kawah Ijen

C’est notre dernier jour sur l’île de Java. Nous partons visiter dès l’aube un volcan très particulier, connu pour ses porteurs de soufre, ses flammes bleues et son lac bleu turquoise.

Les porteurs de soufre du Kawah Ijen

Le réveil est encore bien matinal. Nous roulons 30 minutes de nuit pour atteindre le pied de la randonnée, puis commençons à gravir le Kawah Ijen en compagnie de ceux qui travaillent ici. Car au-delà du voyage, le cratère du Kawah Ijen est une mine à ciel ouvert, où des dizaines de travailleurs collectent chaque jour du soufre solidifié. Ils sont connus sous le terme générique de porteurs de soufre, car ils extraient à chaque voyage plusieurs dizaines de kilos de soufre de la surface du volcan.

La montée au bord du cratère se fait sans difficulté sur un large chemin en terre. Le décor est boisé avec des crêtes volcaniques comme toile de fond. Comptez une bonne heure pour arriver au bord du cratère et découvrir son univers minéral, austère et son superbe lac turquoise. La descente prend moins de temps, 30 à 45 minutes environ.

Pour faire l’aller-retour au fond du cratère, il faut 1h30 de plus environ. Ce chemin là est nettement plus escarpé. Un panneau bien placé en interdit d’ailleurs l’accès. Si vous descendez malgré tout, soyez prudents et veillez à ne pas gêner les porteurs qui remontent parfois avec plus de 50 kg de blocs de soufre sur le dos.

Dans le cratère du volcan de Java, le Kawah Ijen Porteur de soufre au Kawah Ijen Vue du lac de cratère du Kawah Ijen, volcan de Java
Dans le cratère du volcan Kawah Ijen

Cette descente au fond du cratère du Kawah Ijen nous rappelle que le lieu est aussi beau qu’inhospitalier. Les fumerolles acides se baladent au gré du vent. Quand elles viennent nous chatouiller le nez, l’air devient irrespirable. Au milieu de ces nuées, la collecte du soufre bat son plein. Le lac profond de 200 mètres est le plus acide du monde. Rien n’y survit. Le Kawah Ijen est sur Terre mais tout ici ressemble à une autre planète.

En ferry de Java à Bali

Cette odyssée des volcans conclut notre itinéraire sur l’île de Java. Brass, notre chauffeur reprend le volant pour nous conduire à l’extrémité est de l’île, au port de Ketapang. Sur la route, nous apercevons déjà notre prochaine destination : l’île de Bali.

Brass achète nos billets et nous accompagne jusqu’à l’embarcadère. Nous disons au revoir à Java, île merveilleuse et intense, sur le pont extérieur de notre ferry, et partons découvrir d’autres merveilles d’Indonésie. Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer le voyage à Lovina, au nord de Bali.

Visiter Lovina et le nord de l'île de Bali
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Article : Mont Bromo et Kawah Ijen : les volcans de Java

Ju - 12.08.2022 Bonjour, Je suis intéressée par ce type de tour. Quel est le prix environ pour 2 personnes sur ces 3 jours ? Merci
Réponse de Raphaël - 13.08.2022 Bonjour Ju,

ça fait quelques années déjà, et je ne veux pas dire de bêtise. Je crois que nous avions payé quelque chose comme 300-350 euros au total pour nous deux (3 jours 2 nuits tout compris)

J'ai rajouté quelques liens dans l'encadré en début d'article si vous souhaitez contacter l'agence pour avoir des informations avant le départ.

A bientôt et très bon voyage en Indonésie,

Raphaël

Tout sur votre prochaine destination

Cliquez sur un pays ou une thématique ci-dessous pour accéder à tous les contenus liés à cette destination

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Les mille et une îles d'Indonésie Sur les îles Gili, le temps suspendu
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos