logo lacartedumonde.fr fond transparent
Visiter Cuzco, capitale de l'empire Inca

Visiter Cuzco, capitale de l'empire Inca

Notre première étape de voyage au Pérou

Visiter Cuzco, capitale de l'empire Inca

Partir en voyage à Cuzco, c’est la certitude de s’immerger dans les mystères d’une des plus grandes civilisations d’Amérique. Oui, la ville de Cuzco était la capitale de l’empire Inca, un peuple qui a laissé de nombreuses traces ici comme dans la vallée sacrée toute proche. Après 23 heures dans les airs, nous atterrissons ici, à Cuzco, 3 200 mètres d’altitude. C’est la première étape de notre voyage au Pérou et en Bolivie.

Notre avion LAN s’est faufilé dans une vallée étroite, entre montagnes arides et champs agricoles. L’aéroport international est de la taille d’un hall de gare. Premiers regards sur les terres du Sud, en taxi vers l’hôtel. Dans les faubourgs de la ville, c’est une foule d’images et de couleurs inédites, des rues poussiéreuses, des bâtiments mal finis (pour échapper à l’impôt foncier, apprendrons-nous plus tard) et de chiens errants. La lumière me semble éblouissante. Est-ce le manque de sommeil ou la pureté du ciel des Andes ?

Vue de la vallée de Cuzco depuis le site Inca de Sacsayhuaman
Gare au soroche, le mal de l’altitutde

Au Pérou et en Bolivie, le plateau andin se situe entre 3 000 et 5 000 mètres, des altitudes auxquelles nous ne sommes pas habitués. Grimper en altitude trop rapidement peut créer un mal des montagnes, ici appelé soroche. Et le soroche n’est pas une légende. A peine arrivé à notre hôtel à Cuzco, nous croisons dans le patio une Française presque clouée au lit depuis 48 heures.

Pour altérer ses effets, faites une cure de mate de coca, la recette miracle locale, ou mieux encore, grimpez progressivement en altitude. Cela permet au corps de s’habituer petit à petit.

Tout le monde n’est pas à égalité devant le soroche, et je dois dire que je n’en ai jamais subi les effets, sauf peut-être à 5 000 mètres d’altitude dans le désert du sud Lipez.

Une découverte à pied du centre de Cuzco

Dessinée tel un condor par les urbanistes de l’époque, l’ancien nombril du monde inca attise tous les fantasmes et les touristes du monde entier. Elle est l’emblème de la richesse d’une civilisation préhispanique visible dans l’architecture de cette ville et tout autour plus que nulle part ailleurs.

Bien sûr, difficile d’imaginer ce que fût la cité lorsque Pachacutec y défilait en costume de cérémonie, impossible de concevoir la richesse et l’ampleur des constructions Incas. Mais quand au détour d’une rue, on découvre des murs d’un autre temps, conçus comme des puzzles géants, on ressent lors d’un voyage à Cuzco tout le mystère de l’histoire d’un continent qui nous échappe encore aujourd’hui.

Même si les conquistadors ont mis à mal cet héritage, bâtissant sur les ruines de leurs ennemis et créant sans le vouloir un syncrétisme unique au monde, il reste dans la région tant de vestiges de l’époque précoloniale que la ville est devenue le cœur du tourisme sud-américain.

Autour de la Plaza de Armas

Cuzco est multiple, car elle offre de nos jours un charme tout colonial, comme en témoigne le décor très élégant de la Plaza de Armas, ses balcons colorés et ses toits de tuile omniprésents. Tout autour, je découvre d’adorables quartiers aux rues étroites qui montent en pente les contreforts de la vallée. On y croisez nombreuse la population locale en tenue traditionnelle colorée, du bébé tout neuf à la minuscule grand-mère qui porte un sac trop lourd pour elle.

Cathédrale et Plaza de Armas, Cuzco
La cathédrale et la Plaza de Armas de Cuzco au Pérou

Toute proche de la Plaza de Armas, la calle Loreto représente bien les différentes ères que l’on traverse lors d’un voyage à Cuzco. Les murs y ont été construits à l’époque inca, et réhaussés à l’époque coloniale.

La calle Loreto mène au superbe site de Qorichancha, le temple du soleil de Cuzco, à l’époque inca plus grand qu’un terrain de football. Il fut détruit, puis réhaussé et transformé en couvent par les colons, et c’est aujourd’hui devenu le couvent Santo Domingo. J’évoque Qoricancha dans mon article sur les visites incontournables à faire à Cuzco et dans la vallée sacrée.

Le charme du quartier San Blas

Si la ville a été reconstruite à l’époque coloniale, nous croisons à chaque détour des murs aux blocs de granit aux formes étranges d’un autre temps. Le quartier San Blas est incontournable pour en découvrir les plus beaux exemples. Ses ruelles Ses ruelles pentues zigzaguent entre de vieilles maisons coloniales édifiées sur des murs Incas. Elles abritent aujourd’hui les ateliers et les boutiques d’artisanat local. Les rues colorées et épicées de San Blas vibrent au son d’une musique omniprésente.

San Blas est l’un des quartiers les plus pittoresques à visiter à Cuzco. Ici la musique résonne, partout. On y découvre l’église San Blas, connue pour son pupitre en bois de style baroque fait d’une seule pièce de cèdre et considéré comme la plus fine sculpture sur bois réalisée dans l’Amérique coloniale.

On finit par se perdre dans ces ruelles, et heureusement nous croisons une dame qui connaît la ville comme sa poche. Vêtue en tenue traditionnelle, elle nous raccompagne en deux temps trois mouvements jusqu’à notre hôtel en surplomb du centre.

Vue de la vallée de Cuzco depuis le site Inca de Sacsayhuaman

Doit-on écrire Cuzco ou Cusco ?

Voilà un vrai débat. Cuzco ou Cusco ? Au Pérou, on dit plutôt Cusco, avec un S. C’est d’ailleurs de cette manière que Cusco s’écrit à Cusco. Enfin, à Cuzco. Car selon les normes académiques internationales, la dénomination Cuzco, avec un Z, semble tenir la corde.

En réalité, ce n’est ni l’un ni l’autre, car Cuzco vient du mot quechua Qosqo, et Qosqo signifie tout simplement « centre du monde » ou « nombril du monde . Selon la légende, Manco Capac, né de l’écume du lac Titicaca, décida d’installer ici la capitale car c’est dans cette vallée fertile que sa crosse sacrée s’enfonça au sol.

En apprendre plus sur les origines de l’empire Inca

Que visiter pendant un voyage à Cuzco ?

Les sites incas : l’incontournable Sacsayhuaman

Bien entendu, Cuzco est une ville toute proche des sites incontournables de la vallée sacrée, mais en ville ou tout à côté, il y a déjà de remarquables vestiges de l’époque Inca.

Située sur les hauteurs, comme un promontoire au-dessus de la ville, la forteresse de Sacsayhuaman est sans aucun doute la visite incontournable à faire lors d’une visite de Cuzco. On peut y accéder en bus, en taxi, ou même à pied, puisque le site ne se situe qu’à 30 minutes à pied du centre-ville. Mais attention, ça grimpe sec, et certains touristes ont parfois signalé de mauvaises rencontres en chemin. Avant de monter, demandez à votre hôtel si l’accès à pied est ok.

Avec ses murs complexes et sa grande aire centrale, Sacsayhuaman donne une idée de l’ampleur de l’architecture Inca. Elle offre également une superbe vue sur toute la vallée de Cuzco jusqu’aux glaciers des Andes.

Des églises et des musées

Comme toute ville coloniale qui se respecte, Cuzco regorge de petites églises dans chaque quartier à visiter au gré de ses envies. Outre ses grands monuments, elle permet aussi de visiter quelques musées.

Depuis le Musée d’histoire régionale à Cuzco
L’entrée du Musée d’histoire régionale sur une jolie place à l’architecture coloniale

Nous nous sommes rendus au petit musée d’histoire régionale. Son atout principal réside dans l’architecture de sa jolie cour intérieure et ses élégants balcons. Pour le reste, on retrouve toute la panoplie habituelle des musées du genre : Petites poteries cassées, vieux outils… avec une momie inca pour la couleur locale. On a donc retrouvé Rascar Capac, le fantôme vengeur des 7 boules de cristal !

Pour visiter Cuzco et la vallée sacrée, je vous recommande d’acheter un boleto turistico. Il permet d’obtenir un tarif avantageux pour la visite des sites incontournables de la région. Vous pouvez retrouvez des informations complètes sur les boletos turisticos de Cuzco sur le site voyageperou.info

Chambre avec vue à l’hôtel Walkon Inn

Où dormir à Cuzco ?

Très abordable et placé non loin du centre-ville de Cuzco, à 5 minutes de marche de la Plaza de Armas, le Walkon Inn est un hôtel bien pratique pour un voyage à Cuzco. Bon, la chambre n’est pas ultra propre, et l’eau qui coule des robinets est plutôt jaune, ce qui n’en fait sans doute pas l’hôtel le plus confortable de la ville. Mais par contre nous avions une vue imprenable sur la ville.

Ça vous intéresse ? Réserver une chambre à l’hôtel Walkon Inn de Cuzco

L’accueil y est convivial, mate de coca à volonté, et le personnel propose tous les services bien pratique dont un voyageur peut avoir besoin : réservation de billets de bus, informations touristiques, transfert aéroport, consigne à bagages….

Comment venir à Cuzco ?

Epicentre du tourisme au Pérou, Cuzco est évidemment bien desservie en avion et en bus. Au Pérou, les distances sont grandes et les lignes pas toujours droites. Si un vol entre Lima et Cuzco ne dure qu’1h30 environ, un trajet de bus entre les deux villes prendra près de 20 heures.

La bonne nouvelle, c’est que les bus de nuit ici sont bien plus confortables que chez le voisin bolivien, avec les options cama ou semi-cama qui permettent de s’offrir un trajet des plus confortables. Pour réserver ses trajets de bus, vous pouvez passer directement par votre hôtel.

Point de départ pour la vallée sacrée, Cuzco, vous l’aurez compris, est inévitable. Ça tombe bien car son charme est inoubliable !

Les trésors de la vallée sacrée des incas
Un peu de publicité pour repartir en voyage ;)
N'hésitez pas à laisser un commentaire Je vous réponds la plupart du temps en moins de 48 heures !
Partager votre commentaire





Les commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

Votre prochaine destination ?

Si cet article vous a intéressé, il y a sans doute plus de contenus à découvrir sur La carte du Monde. Alors on part où ?

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Partager
A lire également Le Machu Picchu, mode d'emploi Voyage au Pérou et en Bolivie, sur les terres de la Pachamama
Retourner en haut
Raphaël, la cartedumonde.fr

A propos

Je suis Raphaël et j'ai créé la carte du monde, un blog voyageur sans voiture, en famille et très souvent dans la nature. Ce blog voyageur existe depuis le 23 septembre 2015. 6 ans déjà ! Je l’ai appelé La Carte du Monde, car c’est dans les atlas, les globes terrestres et les planisphères que j’ai puisé mes premiers rêves de voyage. Depuis, j’ai grandi, et certains de mes rêves sont devenus réalité. Je peux désormais tracer mes itinéraires directement sur la planète Terre. Plus d'infos