Sud Lipez I : Au sommet de l'Uturuncu, Bolivie - Blog voyage La carte du Monde

Là-haut en Bolivie

Sud Lipez I : Au sommet de l'Uturuncu

Voyage - 10.12.2010

Etape

8

Sud Lipez I : Au sommet de l'Uturuncu

Voyage - 10.12.2010

Nous sommes pile à 8 heures au bureau Alejandro Travel. Alejandro nous a appelés hier, au milieu d’une journée à ne rien faire. C’était pour nous confirmer le départ du Tour dans le Sud Lipez.
Nos compagnons de route sont Ernesto et Susanna, ils ont la cinquantaine bien tassée et viennent de Mar del Plata en Argentine. Ernesto, c’est aussi le nom de notre chauffeur-guide, et Rutzelli – l’orthographe est aléatoire - sera notre cuisinière pour les 5 prochains jours. Pour le volcan, nous gravirons l’Uturuncu J’avais la tête au Licancabur, mais marcher 9 heures à près de 6000 mètres ne semblait pas motiver grand monde à 100km à la ronde.
Nous quittons Tupiza ce matin à l’arrière d’un Toyota Landcruiser fort beau. Nous laissons derrière nous les meutes de chiens errants, les restaurants médiocres et la tienda Avenue Chichas qui refuse de vendre sa marchandise au gringo. Adieu civilisation décadente ! Maintenant et pour 5 jours, notre enthousiasme béat, et le désert du Sud Lipez !

« Bueno, amigos »

Cette première journée est aussi la plus longue. 8 heures de route, ou plutôt 8 heures de pistes caillouteuses. Ce n’est paraît-il qu’un avant-goût des merveilles de la région. Le décor est pourtant sublime dès notre premier arrêt en surplomb de la Valle Las Rocas. Il ne cessera plus de l’être.
Nous traversons un village égaré. Autour d’une église couleur terre, quelques maisons en adobe abritent la communauté. Un vieillard nous parle du pays. Un enfant seul tire au bout d’une ficelle son petit camion en plastique. Si la région est habitée, c’est à cause des mines très nombreuses. Selon notre guide, celles de Chillcobija sont les plus profondes du monde. Argent, plomb, cuivre, étain, zinc, antimoine…Un vrai supermarché !

A en devenir fou, peut-être, à San Antonio de Lipez. La légende veut que des incidents incroyables s’y produisirent, au point que le village devenu fantôme fût abandonné par ses habitants il y a maintenant 30 ans. À 4260 mètres d’altitude n’y règnent plus aujourd’hui que la désolation et la ruine.

Nous déjeunons seuls dans la nature, face à une grande vallée où paissent les troupeaux de lamas et d’alpagas. Progressivement, les cactus laissent place à un parterre de touffes d’herbes jaunies. Tout autour, un décor minéral de montagnes aux tons bruns et roux. On s’approche du parc national par un col à plus de 5000 mètres qui cache la Laguna Morejon, balayée par les vents. Du haut de ses 6007 mètres, le volcan Uturuncu domine le paysage. Demain, nous le gravirons.
En fin d’après-midi, nous franchissons la barrière de la réserve Edouardo Avaroa. Puis le long d’un petit canyon, par quelques champs de dunes, nous tombons sur le village de Quetena Chico, où nous allons passer les deux prochaines nuits dans une auberge sans chauffage ni électricité. Au fond du couloir, un robinet lâche un filet d’eau glacial. Il n’y a pas de quoi se plaindre, c’est comme cela que les gens vivent ici, et notre excellente cuisinière concocte un dîner pour nous rassasier et un mate pour ne pas attraper froid.

Nous n’attendons pas l’aube pour sortir de nos lits glacés. Ce matin, le sommet de l’Uturuncu est au programme. Son ascension peut paraître facile, puisque le 4x4 grimpe par une piste à travers les champs de fumerolles soufrés jusqu’à 5700 mètres d’altitude. Ne restent que 300 mètres donc, mais à cette altitude, l’oxygène est rare, très rare.

Ernesto nous a briefés :
Marcher doucement, respirer profondément.

Ça ne suffit pas toujours, et Susanna abandonne à mi-parcours. Nous mettrons un peu plus d’1h30 sur un terrain volcanique sablonneux où chaque pas est un petit exploit. Là-haut, à 6007 mètres d’altitude, le ciel azur est aussi pur que l’air, la vue porte à l’infini, le sentiment est inouï.
La petite équipe est seule, avec un panorama imprenable à 360°. Ernesto nous offre une tasse de mate de coca, derrière un muret qui protège du vent violent. C’est notre petite terrasse sur le toit du monde.

Commentaires

Article : Sud Lipez I : Au sommet de l'Uturuncu
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Vos commentaires

10.06.2019

carla

le Pérou, la Bolivie... des souvenirs incroyables, si forts, si présents, et quel bonheur de s'y replonger ici... merci pour le voyage!
    Le Pérou, la Bolivie, la Pachamama

    Récit de voyage

  1. Introduction : Le Pérou, la Bolivie, la Pachamama
  2. Arrivée en terre sacrée
  3. Dans la vallée sacrée des Incas
  4. Aguas Calientes et le Machu Picchu
  5. De la vallée sacrée au lac Tititcaca
  6. Découvrir La Paz en Bolivie
  7. Visiter Potosi et Sucre
  8. De Potosi à Tupiza
  9. Sud Lipez I : Au sommet de l'Uturuncu
  10. Sud Lipez II : De toutes les couleurs !
  11. Sud Lipez III : Le Salar de Uyuni
  12. Uyuni, La Paz... C'est loin la France !

Etape 9

Sud Lipez II : De toutes les couleurs !

Lire l'article

Plus d'articles...