Le port de Bergen, Norvège - Blog voyage La carte du Monde

La plus jolie ville de Norvège

Le port de Bergen

Voyage - 05.08.2016

Etape

6

Le port de Bergen

Voyage - 05.08.2016

Comment bien mettre en scène son arrivée à Bergen ? Règle numéro 1 : Arriver par la mer. Règle numéro 2 : Juste avant le coucher du soleil. Le ferry qui relie Selje au port de Bergen se faufile pendant 5 heures le long d’une côte éparpillée et accoste à 20h40 pile en face du vieux port de Bryggen. Le temps de débarquer et la superbe lumière rasante a déjà filé. Rêves éphémères…
L’auberge Citybox nous accueille pour 2 nuits. C’est correct mais sans aucun charme. Heureusement que la ville n’en manque pas. On s’en rend compte dès le 1er soir sur le port et au milieu des poutres du vieux Bryggen. Assemblées au Moyen-âge par la Ligue hanséatique, elles seraient presque millénaires si des incendies n’avaient pas ravagé plusieurs fois le quartier classé au patrimoine mondial.
On y retourne le lendemain matin pour mieux apprécier ses façades colorées, et faire un petit bond en arrière au Bryggens Museum. Plus loin sur les quais, nous découvrons les deux monuments qui gardent l’entrée du port : la Tour Rosenkrantz et Håkonshallen. Une grande scène est installée dans le parc adjacent. Coldplay est au programme ce soir. On comprend pourquoi on croise tous ces anglais depuis qu’on est en ville.
Bergen est vivante, mais au pays des trolls, on retrouve toujours le chemin de la forêt. Ici, le funiculaire de Fløibanen offre un bol d’air pur et une vue magnifique sur la ville.

Après avoir avalé un fish & chips parfait sur le marché au poisson de Torget, on s’éloigne à nouveau jusqu’à Troldhaugen, la maison d’Edward Grieg.

C’est notre dernier jour en Norvège.
À Oslo, le 1er jour, nous avions vu la tombe d’Henrik Ibsen. Aujourd’hui, perché dans la falaise, c’est celle de Grieg. Peer Gynt achève son odyssée. La boucle est bouclée.

Pour nos dernières heures à Bergen, on se promène à travers les différents quartiers de la ville, dans des ruelles pentues aux maisons de bois blanches ou colorées. On y croise quelques chats et des détours divins. Le soir, on dine à Pingvinen, coup de cœur Lonely Planet pour sa cuisine norvégienne bon marché. C’est délicieux ! Cette ville n’a donc que des atouts ! Il faudra qu’on revienne, c’est certain.
Après une dernière nuit en Norvège, nous décollons de l’aéroport de Bergen en direction de Paris. Ça passe vite, 10 jours.

Commentaires

Article : Le port de Bergen
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !
    Le pays des fjords

    Récit de voyage

  1. Introduction : Le pays des fjords
  2. Le grand saut à Oslo
  3. De Myrdal à Hafslo, la porte du Sognefjord
  4. De Hafslo à Lom, l'âge de glace
  5. La magie du fjord de Geiranger
  6. Ålesund, Selje et la côte Atlantique
  7. Le port de Bergen
  8. Conclusion : Un bain de nature

Plus d'articles...