Split et Korcula, Croatie - Blog voyage La carte du Monde

en Dalmatie

Split et Korcula

Voyage - 05.08.2016

Etape

4

Split et Korcula

Voyage - 05.08.2016

La route de Sibenik à Split longe pendant 3 heures la côte dalmate. Les paysages arides se baignent délicatement dans les eaux turquoise de la Méditerranée. D’énormes complexes touristiques viennent rompre de temps à autre l’équilibre naturel, mais quelques villages s’acclimatent mieux des éléments. Nous passons par exemple devant la jolie presqu’île de Trogir, classée à l’UNESCO. Une visite à prévoir pour un prochain voyage.
En attendant, notre bus trace sa route jusqu’à Split.

La vieille ville de Split vibre des temps anciens, prise au piège dans le Palais de Dioclétien. L’entrée par les souterrains forme la promesse d’un voyage enchanteur dans un labyrinthe de places blanches et de ruelles dominées par les étendues de linge qui sèchent tranquillement au soleil. C’est là que nous passons les plus belles heures du jour.
Nous finissons la journée à la plage locale de Bacvice où font rage les parties de Picigin. Dans le centre historique, les musiciens de rue envahissent la cité à la nuit tombée. On s’enivre d’airs mélodieux sur la place de la cathédrale avant de passer la nuit à la pension Stambuk, rapport qualité-prix-situation imbattable !

L’appel du large : Korcula

Nous prenons la mer le 10 Août de bon matin. Un franc soleil nous accompagne encore. Notre ferry massif bat pavillon croate et frôle quelques-unes des mille îles de Dalmatie. Après avoir dépassé Brac puis Hvar, nous débarquons sur l’île de Korcula au port de Vela Luka.
Nous ne sommes pas encore au bout du chemin.
On prend quand même le temps d’un repas le long des quais, et hop, nous voilà à bord d’un bus pour traverser l’île de part en part et gagner sa capitale, la mignonette cité de Korcula.
C’est un monticule posé au milieu d’un bras de mer. Il est recouvert d’un amas de ruelles médiévales et de maisons hautes que ceinturent des remparts dressés face à la mer. Korcula est une halte adorable et une cité ouverte aux vents comme en témoigne la nuée de kite surfs qui traversent le détroit, naviguant d’une rive à l’autre, entre l’île et la presqu’île de Peljesac, juste en face.

On y visite la véritable maison d’enfance de Marco Polo.
Peut-être.


Le débat fait rage entre historiens. Marco Polo est-il né à Venise ou bien à Korcula ? Ici, la question ne se pose pas. La jolie Tour-maison est bien celle de l’explorateur italien, et son petit musée le faire-valoir d’une enthousiasmante terrasse panoramique située au sommet de quelques volées d’escaliers.
Pour dîner, on choisit une ruelle plutôt que la balnéaire promenade des remparts, entre deux marches d’escaliers.
Décidemment, les cités croates ont un charme fou.

Commentaires

Article : Split et Korcula
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !
    Hvala la Croatie

    Récit de voyage

  1. Introduction : Hvala la Croatie
  2. Le petit tour de Slovénie
  3. Zagreb et les lacs de Plitvice
  4. Autour de Sibenik
  5. Split et Korcula
  6. Korcula et Mljet
  7. Deux jours à Dubrovnik
  8. Conclusion : La carte postale et le voyage

Etape 5

Korcula et Mljet

Lire l'article

Plus d'articles...