Voyager au Costa Rica sans voiture - Blog voyage La carte du Monde

Transport, budget et itinéraire

Voyager au Costa Rica sans voiture

Article - 02.01.2019

Voyager au Costa Rica sans voiture

Article - 02.01.2019

Le Costa Rica est un pays qui rend le voyage facile à ses visiteurs. Pour se déplacer, les transports sont nombreux, du bus public au minibus privé, et pour tous les budgets. Beaucoup de voyageurs choisissent la location d’un 4x4, mais il est tout à fait possible d’y construire un itinéraire en transport partagé. C’est l’objet de cet article : le Costa Rica sans voiture.

En préparant mon voyage au Costa Rica, j’ai eu bien du mal à trouver des informations précises sur les différentes manières de circuler dans ce pays. Le monde entier semblait s’y déplacer en voiture de location ou en 4x4. Sur le web, les rares courageux osant poser la question d’un voyage sans permis se trouvaient renvoyés à leur formule d’auto-école.

J’avais déjà fait l’expérience de telles réticences, en Norvège ou en Islande par exemple. Dans ces pays, à force de chercher j’ai fait de merveilleux voyages itinérants par la voie des transports locaux. Je n’allais donc pas me laisser abattre.
Route de la réserve de Santa Elena, Costa Rica

En route… euh… En piste !


J’ai construit un itinéraire sans voiture de plus de trois semaines au Costa Rica et au Panama. Il a été testé et approuvé en famille, avec Valy – toujours partante – et Héloïse, notre mini-voyageuse de 17 mois à qui on n’a pas vraiment laissé le choix. Cet article est mon retour d’expérience et le partage de toutes les informations glanées avant et pendant le voyage.

Préparer son voyage

Dois-je louer une voiture ?

Cette question vous titille depuis que vous avez décidé de parcourir le Costa Rica, mais que vous n’avez pas la possibilité, les moyens ou l’envie de louer une voiture. (Je vous laisse rayer les mentions inutiles)

La réponse est non, évidemment. Il n’est absolument pas obligatoire de louer une voiture pour visiter le Costa Rica. D’ailleurs, si vous devez louer quelque chose, vous prendrez plutôt un 4x4.

Les pistes en terre sont nombreuses au Costa Rica, et certains sites magnifiques n’ont pas d’accès routier bitumé. Je pense par exemple à la forêt de Monteverde, une étape à placer sans faute sur votre itinéraire. Un 4x4 est donc à privilégier si vous roulez avec votre propre véhicule. Il vous en coûtera environ 300 USD par semaine, prix auquel vous rajouterez le coût en carburant.

Combien coûte un trajet en transport en commun ?

Dans un pays cher comme le Costa Rica, le budget peut vite s’envoler. Vos choix de transport sont un bon moyen de le mettre sous contrôle. Les écarts de prix d’un moyen de transport à un autre sont importants, à tel point qu’on pourra diviser (ou multiplier) par 5 ou 6 son budget selon l’option sélectionnée.

Pour vous donner un ordre d’idées, j’ai calculé le coût d’un voyage que vous serez nombreux à faire. C’est le trajet entre San José et Quepos, près du Parc National Manuel Antonio.

Un trajet : San José – Quepos / Manuel Antonio

  • 4x4 de location : 2h30 - 67 USD (1 jour de location + essence)
  • Minibus touristique : 3h00 - de 40 à 50 USD par personne
  • Bus local : 3h00 - de 4 à 8USD par personne
  • Taxi : 2h30 - De 130 à 180 USD

Quel budget prévoir au total ?

Mon budget transport au Costa Rica a été conséquent pour une raison simple. En voyageant avec ma fille de 17 mois, j’ai fait le choix de la sécurité, et toujours circulé avec siège bébé sur les trajets longue distance.

Pour 16 jours de voyage, j’ai donc dépensé 260 USD par adulte. Au total, pour nous trois, nous avons dépensé 650 USD. Ce total comprend tous nos trajets longue distance (un trajet tous les 3 jours environ), les petits trajets locaux et les taxis.
Si nous avions loué un 4x4, nous aurions dépensé 690 USD de location plus l’essence (environ 100 USD).
Si nous avions privilégié le bus la plupart du temps, nous aurions dépensé plutôt 100 USD par adulte. Sans enfant, c’est le budget que nous aurions dépensé. Il semble raisonnable pour un voyage de 16 jours.

Mon itinéraire au Costa Rica

Voici les grandes lignes de l’itinéraire que nous avons suivi au Costa Rica. Je sème au passage quelques liens vers des articles plus détaillés sur chacune de nos étapes.

Nous avons atterri et passé nos deux premières nuits à Alajuela avant de rejoindre la côte pacifique à Manuel Antonio. Nous sommes ensuite montés dans les nuages de Monteverde, nous avons admiré le volcan Arenal à La Fortuna, découvert la forêt vierge à Sarapiqui et pris l’air des caraïbes à Cahuita. Nous sommes restés 3 nuits partout, sauf à Sarapiqui où nous n’avons séjourné que deux nuits en compagnie de puces de lit. Nous avons ensuite poursuivi notre voyage vers le Panama et l’archipel de Bocas del Toro avant de filer par avion dans la vieille ville de Panama City.
Parc National de Cahuita, Costa Rica

Ceci n’est pas un arrêt de bus!

Le bus au Costa Rica

Les bus sont la solution la moins chère pour se déplacer au Costa Rica. Ils sont fréquents rapides et confortables sur les principales routes du pays, mais nécessitent souvent un changement selon l’itinéraire choisi. Comme le pays est assez centralisé, l’escale a souvent lieu à San José.

Terminal de bus de Cahuita De nombreuses compagnies sillonnent le pays. Selon la région et la distance, vous voyagerez avec différentes sociétés. Les gares routières sont situées en ville et accessibles à pied. Vous pouvez y acheter vos billets et vous renseigner sur les horaires. Ce sera plus pratique et aussi précis en demandant directement à votre hôte.

Les prix sont particulièrement bon marché. Je l’ai dit, moins de 10 USD ou 6 000 colones de San José à Manuel Antonio. Sur les trajets plus longs, vous monterez peut-être à 15 USD, probablement pas plus. Il est rare de voyager plus de 5 heures d’affilée au Costa Rica, le pays n’est pas assez grand pour cela.

Pour rayonner autour de chacune de vos étapes, des systèmes locaux prennent le relais. Ainsi, un bus circule toutes les 20mn entre Quepos et le Parc National Manuel Antonio, des véhicules font la navette entre Santa Elena et les réserves de Monteverde et on trouve sans difficulté un transport entre Cahuita, Puerto Viejo et Manzanillo. Bus de la réserve de Monteverde

À l’entrée de la réserve de Monteverde

Au Costa Rica, je prends le bus si…

  • Le trajet d’un point à un autre est direct ou sans long changement
  • J’ai mis tout le budget dans mon hôtel vue sur mer
  • J’ai envie de discuter avec des locaux
Tous les horaires sur un même document, on dit merci à Visit Costa Rica .
Autre source sûre, le site Rome2Rio .

Le minibus au Costa Rica

Ce sont des vans confortables qui peuvent transporter jusqu’à une dizaine de voyageurs. On vient vous chercher à votre hôtel, on vous dépose au suivant. Il y a parfois un changement de véhicule en cours de route, mais tout se fait très naturellement.

Le ervice se veut haut de gamme, entre le taxi collectif pour le côté hop on hop off et le transport classique avec des horaires bien définis. Ce mode de transport a fait ses preuves et reste populaire parmi les voyageurs au Costa Rica, malgré un coût qui pourra en refroidir plus d’un.

Car c’est là que le bât blesse : 50 USD par personne pour un Alajuela – Manuel Antonio avec la compagnie Interbus, c’est 6 fois plus que le même trajet en bus, pour un temps de parcours assez similaire. On ne prendra donc ces transports que pour une bonne raison. Dans mon cas, il s’agissait d’avoir pour ma fille la sécurité d’un siège bébé.

Nous avons voyagé avec différentes compagnies. Deux d’entre elles proposent de réserver en ligne : Interbus Online et Gray Line. Réservation obligatoire au moins 24 heures à l’avance si vous passez par les sites web, possible ensuite par téléphone.

Ceci dit, je vous conseille plutôt de voyager avec les compagnies locales qui ont pignon sur rue, et de réserver directement sur place, soit via votre hôtel ou auprès d’une agence en ville. Nous avons préféré cette façon de faire car pour des trajets identiques, le prix était moins élevé, les véhicules plus récents et nous avons par deux fois pu bénéficier du wifi gratuit.

Minibus Interbus Online

Changement de véhicule pendant la pause

Au Costa Rica, je prends les minibus si…

  • Je n’ai pas de contrainte particulière de budget
  • Je gagne plusieurs heures par rapport au même trajet en bus.
  • Je voyage avec un bébé, et j’ai besoin d’assurer sa sécurité
  • Je préfère discuter avec des voyageurs qu’avec les locaux
Carte des trajets, horaires et tarifs : Compagnie Interbus Online

Le taxi au Costa Rica

Vous n’aurez aucun mal à trouver des taxis au Costa Rica, et ce partout dans le pays. Si l’option peut être tentante pour gommer un vide des transports ou pour gagner du temps, veillez à l’utiliser avec parcimonie car les compteurs s’affolent vite.

Je n’ai pris que trois taxis au Costa Rica, un entre l’aéroport et Alajuela, un pour monter au volcan Poas, un autre dans la région de Sarapiqui. Nous l’avons fait car nous n’avions pas d’autre solution. À chaque fois, nous sommes passés par la réception de notre hôtel pour le réserver.

Au Costa Rica, je prends le taxi si…

  • J’ai envie de claquer toutes mes économies au Costa Rica
  • C’est le lieu que je veux aller voir, il n’y a pas de transport pour y aller et je veux le voir avant tout le monde au lever du soleil.
  • Je vais à l’aéroport

Le bateau au Costa Rica

Il ne vous a pas échappé que le Costa Rica coure entre deux océans, et donc que la mer fait partie de son paysage. Pourtant, on ne se déplace pas beaucoup en bateau au Costa Rica. Je ne l’ai fait qu’une fois lors de mon transfert entre Monteverde et La Fortuna. Et ce n’était même pas en mer, c’était sur le lac Arenal.

Le bateau pourtant offre quelques possibilités de transport intéressantes, en particulier pour se rendre sur la péninsule de Nicoya. Montezuma, à la pointe sud de la péninsule est une cité de plus en plus populaire parmi les voyageurs. Pour y aller, deux solutions s’offrent à vous :
  • Un Taxi boat part chaque jour à 10 heures de Jacó sur la côte pacifique (et à 8h30 de Montezuma). Prix élevé : 45 USD. Toutes les infos sur le site de l’agence qui gère la traversée : Zuma Tours.
  • Les ferries publics à tarif beaucoup plus doux (1,50 USD le ticket) font la liaison entre Puntarenas et les villes de Naranjo et Paquera sur la péninsule. Des bus font ensuite la liaison jusqu’à Montezuma. Toutes les infos sur le site nicoyapeninsula.com.

  • Le bateau au Costa Rica, ce sont aussi de superbes croisières sur les rivières et dans les canaux, ou pour les plus sportifs, des descentes en rafting ou autre activité aquatique. Ces expériences sont à vivre au Costa Rica, et forment souvent un excellent moyen d’observer la faune. Sarapiqui et Tortuguero sont de bons endroits pour tenter l’aventure d’une balade au fil de l’eau. Sarapiqui

    Croisière fluviale du côté de Sarapiqui

    Au Costa Rica, je prends un bateau si…

    • Je vais dans le sud de la péninsule de Nicoya
    • Je souhaite faire du rafting au Costa Rica
    • Je me promène sur les rivières et les canaux à la découverte de la faune locale.

    Bon voyage !

    Vous le voyez, les transports au Costa Rica, c’est plutôt simple et a priori sans prise de tête. Vous aurez toujours plusieurs solutions pour vous rendre d’un point à un autre. Selon votre budget et vos envies, vous saurez faire le choix le mieux adapté. J’espère en tout cas avoir contribué à éclaircir le sujet.

    Soyez en sûr, le Costa Rica vous comblera. Pour sa nature, pour la variété de ses décors, pour la bienveillance de ses habitants, c’est un pays merveilleux qu’on peut visiter le plus facilement du monde. Vous allez faire un beau voyage, envoyez-moi une carte postale !

    Commentaires

    Article : Voyager au Costa Rica sans voiture
    Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





    Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article. Lancez-vous en premier !

    La voyage nature pour tous

    Costa Rica

    Découvrir

    Plus d'articles...