Au sommet du Rinjani, Indonésie - Blog voyage La carte du Monde

Randonnée au sommet de Lombok

Au sommet du Rinjani

Voyage - 05.06.2016

Etape

7

Au sommet du Rinjani

Voyage - 05.06.2016

Selon un allemand que nous avons croisé à Ubud :

« C’est plus dur que le tour des Annapurnas. »

Rien que ça ! A Bali et sur Lombok, le Rinjani est sur toutes les lèvres. C’est l’aventure sous les tropiques, les nuits sous la tente, le froid, le vent, les 25 heures de marche en 3 jours… Bref, le graal ! Certains l’ont gravi, d’autres ont renoncé, peut-être après avoir croisé un allemand sur la route. Pour nous, impossible de reculer. Nous avons réservé depuis la France avec l’agence Rudy Trekker. Elle nous prend en charge la veille du trek, à notre hôtel de Kuta-Lombok pour nous mener 4 heures plus au nord, à Senaru, sur les premières pentes du Mont Rinjani, où nous passons la nuit.
Le trek de 3 jours débute à Sembalun Lawang, au sud-ouest du volcan. Petit transfert matinal, inscription sur les registres du parc, et nous voilà déjà à marcher droit vers le volcan. Notre guide s’appelle Batan, c’est le meilleur, et deux porteurs nous accompagnent, Adi et Momo. A travers une savane ouverte ou d’étranges forêts dépeuplés, cette première journée nous entraîne jusqu’au bord du cratère côté ouest, à 2600m d’altitude. La vue sur la mer d’un côté et le lac de cratère de l’autre y est superbe. C’est là que nous passons une nuit sous les étoiles, après un dîner sous la menace des singes et un coucher de soleil onirique à souhait.
Le premier jour, nous distinguions tout le long le sentier le long de la crête sommitale du Rinjani.

Quand nous le gravissons enfin, en plein milieu de la nuit, nous ne voyons plus rien.

Partis à 4h du matin, nous atteignons le sommet à 7h, juste à temps pour le lever du soleil. Une montée éreintante sur un chemin de cendres, surtout quand la lampe frontale s’épuise en même temps que vous. Mais tout là-haut, à 3726m, quel spectacle vertigineux ! A tous les plans, des îles, des volcans, des océans, et l’ombre du Rinjani qui recouvre l’horizon, façon T-rex dans Jurassic Park.
Il faut ensuite redescendre au camp pour prendre un petit déjeuner bien mérité, et repartir de plus belle, descendre encore, jusqu’au lac de cratère, se baigner dans les sources chaudes, puis remonter enfin de l’autre côté de la caldeira, au nord, pour atteindre le deuxième camp. Après 11 heures de marche dans les cendres ou la forêt, dans les rochers ou sur sentier, 1700m de dénivelée positive et autant de négative, la 2e journée de randonnée s’achève dans un cadre dément. Presque de quoi oublier les courbatures, même si la tente est posée dans la pente… Pas idéal pour dormir.
Le dernier jour, c’est descente tout schuss vers Senaru. 1800m à dévaler en s’enfonçant progressivement dans la forêt puis la jungle. Bande son sponsorisée par Nature & Découverte. Nous franchissons la porte « Pintu Senaru ». Fin du trek, presque. Parfaite jusqu’au boût, l’agence Rudy Trekker nous propose boisson et serviette rafraichissante, et nous offre un transfert grand luxe en bateau privé pour les îles Gili.

Commentaires

Article : Au sommet du Rinjani
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Vos commentaires

23.01.2019

Mom

Poursuivis par les singes...nos ancêtres? Vraiment ?
    Mille et une îles

    Récit de voyage

  1. Introduction : Mille et une îles
  2. Live in Java
  3. De Jogyakarta à Malang
  4. Bromo et Kawah Ijen, l’odyssée des volcans
  5. A Lovina, le temps d’une pause
  6. A la recherche d’Ubud…
  7. De Bali au sud de Lombok
  8. Au sommet du Rinjani
  9. Sur les îles Gili
  10. Retour à Bali, Sidemen
  11. Conclusion : Dessine-moi un volcan !

Etape 8

Sur les îles Gili

Lire l'article

Plus d'articles...