Randonner sur le West Highland Way : Itinéraire et conseils, Écosse - Blog voyage La carte du Monde

La plus célèbre randonnée des Highlands

Randonner sur le West Highland Way : Itinéraire et conseils

Voyage - 28.04.2019

Randonner sur le West Highland Way : Itinéraire et conseils

Voyage - 28.04.2019

C’est une grande randonnée sur plusieurs jours, au cœur de paysages à couper le souffle, une des plus belles aventures à vivre lors d’un voyage en Ecosse. Le West Highland Way est un trek inoubliable, une longue marche à travers les Highlands en mode tout confort. Il y a des guesthouses ou des cabanes glamping à chaque étape du parcours, de longues journées sans trop de dénivelé, et nos bagages suivent sans que nous ayons besoin de les porter. Suivez-moi, je vous guide sur le West Highland Way.

paysages west highland way écosse

Paysages du West Highland Way



Parcourue chaque année par une foule d’anonymes, la randonnée la plus célèbre d’Ecosse traverse les Highlands sur une distance de 154km. Oui, 154km, l’air de rien, ça use les souliers. Le West Highland Way débute à Milngavie, près de Glasgow, et s’achève sur un banc public de Fort William, au pied du Ben Nevis.

Chaque étape ouvre une nouvelle page d’Ecosse, à la rencontre de territoires de plus en plus sauvage. Les vaches des Highlands paissent dans la campagne, le Loch Lomond trône au fond d’un large vallon, les midges gouvernent le plateau de Glencoe, des fermes en ruines se cachent au pied de montagnes verdoyantes. L’immersion est telle qu’on s’imagine revivre la guerre des clans, MacMachin contre MacBidule, avec pour seules armes ses chaussures de randonnée et un bâton de pèlerin. Mais n’attendez pas de miracle, il faut bien compter entre 6 et 8 jours de marche pour relier à pied Milngavie et Fort William.

météo pluie écosse Trop long ? Trop dur ? Je ne pense pas et je vais vous expliquer pourquoi. Mais je dois vous révéler un secret. J’ai triché. Des 154km je n’ai fait que les 57 derniers, à partir de Bridge of Orchy. Sur cette ultime section, la plus belle du West Highland Way, J’ai marché 3 jours à travers les paysages ensorcelants des Highlands.

Je ne suis pas venu tout seul, j’ai même un petit handicap qui pèse 13kg et que je porte sur mon dos la plupart du temps. Héloïse n’a pas encore trois ans, c’est sa première randonnée itinérante. Je veux voir si l’expérience lui plaît avant de nous engager sur de plus longues distances. Valy est là aussi. Voilà la fine équipe, la petite famille, trois randonneurs ou presque à la conquête du West Highland Way.

5 choses à savoir avant de partir

  • LES MIDGES volent en escadrille surtout en fin de journée.
  • Le dernier jour, vous apercevrez le plus haut sommet britannique : LE BEN NEVIS. Pour le gravir, restez une journée de plus à Fort William.
  • LA METEO est chaque jour un monde de surprises et de rebondissements
  • 154 kilomètres parmi LES PLUS BEAUX PAYSAGES D’ECOSSE. N’oubliez pas de vous émerveiller
  • C’EST FACILE ou presque. Le chemin est large, les montées modérées. Ajustez simplement la durée des étapes en fonction de vos capacités.

Fleurs west highland way

Dans la montée du Devil’s Staircase

Le West Highland Way, c’est pour qui ?

Je crois en trois choses dans la vie : les globes terrestres, Arya Stark et l’émancipation par la marche à pied. Je ne suis pas un grand sportif, mes partenaires d’aventure encore moins, mais nous aimons la randonnée et l’immersion dans la nature. J’ai parcouru la partie la plus ardue du West Highland Way avec un enfant de deux ans et demi sur le dos. C’est une randonné à la portée de tous, à condition d’être en bonne santé et prêt à marcher plusieurs jours d’affilée.

À lire si vous partez avec un petit : Matériel et accessoires pour voyager avec un bébé

Si le nombre de kilomètres à réaliser - entre 15 et 24 selon les étapes - vous effraie, sachez que cela représente 5 à 7 heures de randonnée chaque jour sur un terrain facile aux pentes modérées. Il n’y a pas de grandes montées comme dans les Alpes ou les Pyrénées. Le plus haut sommet du West Highland Way se situe en haut de l’Escalier du Diable – The Devil’s Staircase – à…. 550 mètres d’altitude. Vous y arriverez avant d’être vraiment fatigué !

randonnée étirements famille

Incontournable pour éviter les jambes lourdes : la séance d’étirements en famille

Préparer sa randonnée : Conseils et infos

Assez fréquenté, en particulier l’été, le West Highland Way demande un minimum d’organisation avant de se lancer. Les logements sont nombreux tout au long du chemin mais peinent à absorber le flux de randonneurs en haute saison. Sauf à choisir de camper, il faudra réserver.

Dans ce chapitre pratique, je vous aide à bien préparer votre trek : Où dormir ? Comment venir ? Faire transporter ses bagages pendant la randonnée ? Tous mes conseils pour vivre la meilleure expérience possible sur le West Highland Way.

bridge of orchy highlands écosse

Notre point de départ : Bridge of Orchy


Comment venir sur le West Highland Way ?

Le West Highland Way est très bien desservi par les transports en commun. Les bus, les trains et même quelques ferries sur le Loch Lomond permettent de rejoindre les différentes étapes du parcours.

Milngavie, le départ du sentier, n’est qu’à 25 minutes de Glasgow par le rail, et à peine plus par la route. Pour Fort William, à l’autre bout du chemin, le rapport s’inverse. Il faut trois heures de bus et quatre heures de train pour s’y rendre depuis Glasgow.

En Ecosse, le bus est souvent le moyen de transport le plus rapide La compagnie CityLink relie Glasgow à Inverarnam, Tyndrum, Bridge of Orchy, Glencoe et Fort William. Plusieurs lignes s’arrêtent également sur la rive ouest du Loch Lomond d’où des ferries rejoignent Rowardennan. Enfin, la compagnie Garelochhead prend le relais depuis Balloch pour Drymen et Balmaha. Tous ces lieux bien entendu sont des étapes du West Highland Way.

Le train, généralement plus lent, est aussi une solution plus confortable. Crianlarich, Tyndrum et Bridge of Orchy disposent toutes de gares bien desservies depuis Glasgow

Horaires, infos et réservations

En BUS, deux compagnies : Citylink et Garelochhead
En TRAIN, la compagnie nationale écossaise : Scotrail
Ferme west highland way écosse rando

Ferme en ruine au bord du chemin


Le transport des sacs sur le West Highland Way

Si nous sommes nombreux à aimer les grandes marches intrépides, nous n’avons pas tous le goût de porter 15 ou 20kg sur le dos. Pour cela, plusieurs entreprises se sont spécialisées dans le transport des bagages tout au long du West Highland Way.

Comment ça marche ? C’est très simple. La veille du premier jour de randonnée. Le transporteur que vous avez choisi dépose à votre hôtel et à votre attention des étiquettes plastifiées qu’il faut attacher sur chacun des sacs concernés. Le lendemain matin, vous laissez votre sac dans un petit local, un coffre ou devant l’accueil de votre logement. Le transporteur vient les chercher et les emporte jusqu’à votre prochaine étape, où vous les retrouvez à la fin de votre journée. Et ainsi de suite jusqu’à votre dernier jour de marche.

J’ai choisi la compagnie Ginger Routes pour transporter nos deux sacs à dos de voyage, et tout s’est parfaitement bien passé. C’est une compagnie que je recommande. Lors de la réservation en ligne, il faut bien indiquer ses différentes étapes (lieu de départ, lieu d’arrivée et date). Je m’y suis pris quelques jours seulement avant le départ. Le staff est également très réactif pour répondre aux demandes spécifiques par email. Pour trois jours, j’ai payé £20 par sac, ce qui me semble un prix tout à fait raisonnable.

rannoch moor randonnée highlands

Pause au milieu de la lande marécageuse du Rannoch Moor


Où dormir sur le West Highland Way

Le West Highland Way est parsemé de hameaux minuscules et de villages tranquilles. Dans chacun d’eux, on trouve un ou plusieurs solutions d’hébergements, allant des cabanes de « glamping » aux guesthouses confortables. Dans les villages, il y a toujours un endroit, a minima un café, pour se restaurer, et il est possible d’acheter son déjeuner pour la journée à venir.

Tout, en fait, a été pensé pour les randonneurs, car ce sont eux qui remplissent les hébergements à la belle saison. Oui, si vous venez en été sur le West Highland Way, vous devrez réserver bien en avance, si possible dès Mars-Avril et au plus tard au mois de Mai.

Vous trouverez ci-dessous mon avis sur les adresses où je me suis arrêté en chemin, et une liste plus exhaustive sur la page Se loger du site westhighlandway.org

Mes hébergements sur le West Highland Way

BALMAHA – BALMAHA INN
J’en parle déjà dans l’article : Balmaha et le Loch Lomond

GLENCOE – GLENCOE MOUNTAIN RESORT
Les Microlodges sont vieillots, les lits inconfortables, mais la vue est sublime si on oublie le parking au premier plan. Nombreux midges. Draps en supplément (£5) et douche payante (£1 pour 5 minutes). Le café sert des plats chauds jusqu’à 19h30. Bref, pas génial mais le prix est imbattable : à partir de £60 la nuit.
Découvrir Glencoe Mountain Resort

KINLOCHLEVEN – BLACKWATER HOSTEL
Coup de cœur pour cette auberge à l’entrée du village. Notre chambre triple avec salle de bain privée donnait sur un large couloir où chaque chambre dispose d’un coin salon quasi privé. Chambre double ou triple de £40 à £75. Grande cuisine, bungalows et petit camping le long de la rivière. Le bar-restaurant The Tailrace Inn est à 5 minutes à pied
Découvrir Blackwater Hostel

GLEN NEVIS - GLEN NEVIS HOLIDAYS
Juste au-dessus de Fort William, la belle vallée dominée par le Ben Nevis rassemble plusieurs hébergements. Glen Nevis Holidays est un grand camping un peu impersonnel qui propose des camping pods tout nouveaux tout beaux à la location. Prix de £90 à £100 la nuit. Supérette et foodtruck près de l’accueil. Douches à 50 mètres.
Découvrir Glen Nevis Holidays

FORT WILLIAM – HÔTEL OSSIANS
Les prix sont tout doux (£75 la chambre double) dans cette vieille bâtisse un peu vétuste au cœur de la ville. Chambre pas au top de la modernité mais on y dort au calme.
Découvrir l’hôtel Ossians

glencoe mountain resort microlodge

Microlodges du Glencoe Mountain Resort

Mon itinéraire sur le West Highland Way

Mon itinéraire commence donc à Bridge of Orchy, au kilomètre 97 du West Highland Way. Pour tout ce qui se passe avant, je vous invite à vous rendre sur WesthighlandWay.org, un site référence qui outre ses très complètes informations décrit chacune des étapes du parcours.

Mon itinéraire dure trois jours, parcourt 57km et et sa réputation est de rassembler les plus beaux paysages du West Highland Way.

Le PREMIER JOUR, de Bridge of Orchy à Glencoe Mountain Resort (5h30 de marche), nous démarrons notre route en traversant la rivière sur un large pont de pierre. Un panneau vertical gravé en son sommet du logo West Highland Way nous indique le chemin à suivre. Il monte à travers une forêt de pins, jusqu’à un point de vue magnifique au-dessus du Loch Tulla. Une courte descente rejoint ensuite Inveroran, un hôtel perdu au milieu de nulle part. Au sous-sol, le minuscule pub sert à déjeuner.
Après une longue pause déjeuner, on se lance dans la longue traversée du Rannoch Moor, vaste lande marécageuse aux teintes merveilleuses, l’un des paysages les plus emblématiques des Highlands. Tout au bout du plateau, nous rejoignons enfin Glencoe Mountain Resort, où nous passons la nuit.

rannoch moor highlands west highland way

Premier jour : Rannoch Moor et montagnes des Highlands



Le DEUXIEME JOUR, de Glencoe Mountain Resort à Kinlochleven (6h de marche), le cône éblouissant du Buachaille Etive Mor égaye notre première heure de marche le long de la route nationale. Puis le chemin bifurque à droite et grimpe dans la caillasse au bord d’un ruisseau bouillonnant jusqu’au sommet du Devil’s Staircase, point culminant du West Highland Way à 550 mètres d’altitude. La suite de la journée est une longue descente jusqu’à Kinlochleven. Nous la faisons sous la pluie et le brouillard, et distinguons à peine au loin le Blackwater Reservoir, dont le barrage est le plus long des Highlands.

Glencoe randonnée écosse

Deuxième jour : Plateau de Glencoe et Devil’s Staircase



Le TROISIEME JOUR, de Kinlochleven à Fort William (7h30 de marche), est une merveille de randonnées au cœur de vallées sublimes. Le chemin grimpe d’abord au-dessus du Loch Leven, puis file vers Lairigmor – le Grand Col - toujours plus au Nord. Fermes en ruines et pans de forêts dévastés par les tempêtes donnent de temps à autre un air de fin du monde à ces paysage extraordinaires. Presqu’arrivés à destination, nous descendons vers la droite dans la vallée de Glen Nevis, notre étape pour la nuit. Fort William attendra le lendemain.

west highland way randonnée

Troisième jour : Des vallées et des montagnes



À FORT WILLIAM, la ligne d’arrivée du West Highland Way est tracée au bout de High Street, sur Gordon Square. La statue en bronze d’un randonneur se repose sur un banc. On le rejoint pour une dernière photo souvenir, en conclusion d’une très grande randonnée.

Mon bilan : le West Highland Way en famille

randonnée famille écosse Randonner plusieurs jours, en itinérance, avec un enfant de 2,5 ans, c’était notre petit challenge d’été en famille, tous les trois sur le West Highland Way. Nous l’avons réussi bien au-delà de mes espérances et vécu trois jours de bonheur.

Il faut dire que le West Highland Way se prête parfaitement à une découverte en douceur pour les enfants. Des journées pas trop longues, des logements confortables (pas des refuges dortoirs en montagne), des terrains accessibles… Héloïse a marché bien plus que ce prévu, parfois plusieurs heures dans une même journée.

Les paysages des Highlands sont à se pâmer d’admiration, et je dois dire que Rannoch Moor et Glencoe sont des lieux que je n’oublierai pas de sitôt.

S’Il y a beaucoup de randonneurs sur le chemin, nous avons eu aussi de longs moments de solitude, plusieurs heures sans croiser personne. La fréquentation du West Highland Way reste donc tout à fait supportable, même en pleine saison touristique.

Comme souvent chez les randonneurs, on sent un vrai esprit de communauté, et comme on retrouvait les mêmes personnes d’un soir à l’autre, il nous est arrivé de partager verres et dîners à l’arrivée.

Randonner encore et encore

 Buachaille Etive Mor glencoe

L’ombre du Buachaille Etive Mor domine le plateau de Glencoe

Commentaires

Article : Randonner sur le West Highland Way : Itinéraire et conseils
Vous avez aimé cet article ? Vous voulez ajouter quelque chose ? Dites-le moi en postant un commentaire !





Vos commentaires

29.04.2019

Mom

On comprend pourquoi Héloïse ne rechigne jamais à marcher.et qu'elle connaisse très bien comment se comporter dans n'importe quel mode de transport..et de logement !
29.06.2019

Valentine

Bonjour, Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! J'envisage de faire la WHW cet été avec mon conjoint. Pouvez-vous me dire si à chaque étape il est possible de camper ? Pensez-vous, malgré la période qu'il soit possible d'alterner les nuits sous un toit et sous tente et d'aviser un peu au jour le jour en fonction du temps ? Je vous remercie, Valentine

Une terre sauvage et grandiose

Écosse

Découvrir

Plus d'articles...